AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Jeu 3 Oct - 22:29













Promenons-nous dans la ville...

T'es qui ~


Noctis était sortit de l'académie après les cours. Il avait échappé à la colle, son excuse étant plus que valable aux yeux du directeur et des professeurs. Il en avait été étonné, mais loin de lui l'idée de râler. C'était bien le contraire. Pour une fois ! En sortant de cours, dans lesquelles il n'avait pas dormir. Oui, il fallait le préciser, car ce n'était pas courant qu'il passe un cours sans somnoler. Il avait fait un saut dans le dortoir et c'était changé. Le Gardien n'avait pas particulièrement envie d'être pris pour un élève de l'académie ce soir. L'étudiant avait échangé son uniforme contre quelque chose de beaucoup moins... casual. C'était même le contraire. J'entends par-là que Noctis avait enfilé un pantalon noir quelque peu... troués ? Oui, totalement. Son tee-shirt à manche longue, de même couleur, avait un col large col laissant paraitre le début de ses épaules et par-dessus tout ça, il avait simplement ajouté des boots. Il n'était plus gardien. Il n'était plus le hunter. Il était simplement un adolescent, aimant s'habiller comme ça lui chantait. L'avantage, c'était qu'il paraissait encore plus sauvage ainsi.

Se souciant peu de l'image qu'il pouvait renvoyer, il partit rapidement et franchit le portail. La seule qu'il avait gardé à ses côtés, était ses deux épées. Certes, ce n'était pas discret, mais il avait un permis de port d'arme que lui avait délivré le chef de la guilde.

« Pour une fois qu'il fait une chose utile celui-là... »

Noctis marcha tranquillement, déambulant dans les allées marchandes, s’arrêtant dans certaine boutique, ou certaines vitrines. Lorsqu'il en eut marre, il se prit une sucrerie, certes s'était rare, mais il n'avait croisé personne de reconnaissable et pour une fois qu'il pouvait se laisser aller à se petit plaisir personnelle et bien cacher... Il ne se privait pas. Achetant trois sucettes, dont deux à la pomme et une au citron, il en entama une immédiatement, appréciant le goût de la pomme. Son esprit dériva alors, tandis qu'il s’arrêtait dans le parc et se posait sur une balançoire. Bien-sûr, il fallait que se soit un visage avec des mèches de flammes et un œil émeraude qui lui apparaisse. C'était d'ailleurs la raison du pourquoi il n'avait pas dormi en cours. Lorsqu'il fermait les yeux, c'était l'autre idiot qui apparaissait. Comme un fantôme il le hantait. Ce qu'il lui avait fait aussi d'ailleurs. Et cette nuit, il n'avait pas dormi aussi bien depuis longtemps...

Entendant un bruit, il releva les yeux et tomba sur un garçon brun. Son instinct de hunter, l'aura et l'odeur qu'il dégageait ne pouvait le tromper. Un vampire. Curieux et sur la défensive, il lança à celui-ci, peu aimable.

« Que fais un vampire ici ? J'espère que tu ne cherches pas les ennuies. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Ven 4 Oct - 19:04





Promenons-nous dans la ville, pendant que...


« Rencontre au parc »




Je rabattais la capuche sur ma tête, réprimant un bâillement. D’habitude, l’on m’oubliait pour ce genre de mission et j’aurais tout aussi bien aimé que cela se passe ainsi cette fois aussi. On l’avait tiré de force du lit pour chasser ses audit level E dont il se fichais éperdument. En plus, il ne savait même pas où ils pouvaient les trouver, après tout, il ne connaissait pas encore très bien la ville.
Déambulant dans les rue, le monde commençais à affluer. Les élèves sortait pour profiter des dernières lueurs du soleil et les commerçant s’en donnait à cœur joie, c’était à ce moment de la journée qu’ils faisait le plus gros chiffre d’affaire. Observant une boutique pensivement, je bâillais de nouveau. Un magasin de pain au chocolat… J’avais faim… malheureusement, pas de cela… Boudant un peu, j’entrais tout de même dans la boulangerie, je prie un pain au chocolat maxi format et tout chaud, juste sorti du four, c’était encore meilleur. Ressortant, je commençais à grignoter tout en marchant, je me doutais bien que je ne trouverais pas l’objet de ma mission en ville… mais j’avais si peu envie de le faire en même temps…
Je continuais à marcher, les rues devenant de plus en plus déserte. Si je me souvenais bien, il y avait un parc dans les environs… sans beaucoup d’arbre, le ciel était dégagé et si je patientais un peu, je pourrais bien observer les étoile depuis le haut du grand toboggan.
Entrant dans le parc à pas lent, je m’arrêtais pas loin de la balançoire, tournant la tête vers l’occupant, je continuais à manger mon pain au chocolat. J’avais déjà vu ce type quelque part… mais où ? Hum…

-  Que fais un vampire ici ? J'espère que tu ne cherches pas les ennuies.

Je mordis de nouveau dans ma chocolatine. Bon… j’avais vraiment « faim » … Quand a l’inconnu, il me semblais savoir qui c’était… Si je ne me trompais pas…
Glissant lentement une main dans ma poche, je ressortis un petit bloque note et une stylo. Gardant ma chocolatine entre mes dent, j’écrivis avant de le tendre a l’inconnu, qui ne l’étais pas vraiment.

« Promenade. Tu es le gardien c’est ça ? Pardon, je me souviens pas de tout le monde encore. »

J’étais arrivais il y avait seulement quelques jours après tout…
Je m’assis sur la balançoire vide, lui tendant le carnet afin qu’il puisse lire. J’espérais que la présence d’un vampire ne le gênerais pas trop… Après tout, c’était un hunter. Dire que j’aurais pû en être un… il y avait pas mal d’année maintenant… Oh, maintenant que j’y pensais, j’avais cru le voir un soir en compagnie d’un rouquin… Après le drame on m’avait dit qu’un jeune garçon avait été recueillis… Mais combien de chance avais- je de le trouver aussi facilement ? Aucune sûrement… Enfin, je pouvais toujours demander.
Récupérant le carnet, je notais de nouveau avant de lui tendre une nouvelle fois.

« Je suis Kamui… Et toi ? »

Oui, c’était mal polie de demander des choses avant de se présenter. Et puis s’il faut il allais simplement me dire de dégager…
Pour conclure, je continuais mon « repas » tentant de penser à autre chose.






© CRÉDIT - FICHE


Dernière édition par Kamui Murasame le Ven 4 Oct - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Ven 4 Oct - 21:18













Promenons-nous dans la ville...

T'es qui ~


Il observa avec attention le vampire qui venait d'arriver, un pain au chocolat à la main. C'était bien la première fois qu'il croisait un vampire en train de manger une pâtisserie. Mais soit. La première chose que l'on remarquait et qui était flagrante, c'était ses yeux violet. Avec ses mèches cendrées, la couleur ressortait étonnement bien. Il était assez frêle pour un vampire et sa peau encore plus blanche que la plupart de ses congénères. Bien évidemment, comme la plupart des vampires, il était beau. Pourtant, cela ne fit ni chaud, ni froid à Noctis. D'ordinaire, il n'était déjà pas véritablement sous l'emprise des charmes de ses êtres nocturnes. Mais, lorsqu'il regardait l'homme, il avouait qu'il était beau, mais le comparait sans chercher à le faire, avec Yukihiko. Totalement perturbé parce qu'il venait de penser, il soupira et lécha sa sucette, cherchant à ce concentré sur le nouveau venu.

Le fixant, son visage froid ne reflétant pas le dilemme qui se passait dans son esprit. Regardant le bloc qu'on lui tendait, il se pencha pour lire ce qui était écris avant de arquer un sourcil. Ainsi, il ne pouvait pas parler ? Noctis réfléchit un instant et ne put empêcher d'esquisser un bref sourire au vampire. Ce n'était pas un ennemie et si c'est souvenir était bon, le directeur lui avait parlé d'un nouvel étudiant à la Night Class qui ne parlait pas. Cela devait être lui...

« Je suis bien le gardien. Ne t'excuse pas, et n'essaye pas de retenir tous le monde, tu risques de t’emmêler. »

Il le tutoyait et se permettait d'être un peu moins froid que d'ordinaire. Au final, peut-être était-il perdu ? Quoi que... ils n'étaient pas tous comme... Le Brun secoua la tête avant de rendre le carnet à l'étudiant de la NC qui semblait vouloir le récupérer. Jouant avec le bâton de sa sucette terminée, il fixa le ciel avant de reprendre le bloc note. Cela ne devait pas être facile tous les jours de communiquer avec les gens... Lui rendant une nouvelle fois son bien, il répondit, la voix neutre. C'était toujours mieux, que s'il l'envoyait sur les roses.

« Je suis Noctis. Que viens-tu faire ici ? C'est étonnant qu'on te laisse sortir à cette heure-là... »

Il venait de vérifier sur son portable, on était vendredi soir et la Night Class avait encore cours. Bien que lui était en weekend. D'ailleurs, il comptait sécher une fois de plus son boulot de gardien pour continuer de trainer. D'ailleurs, le sous-directeur avait dit que ce soir il s'en occuperait à la place de Elemina, il pouvait bien se débrouiller son vieux maitre...

Dans un geste surprenant et généreux, il tandis une sucette à la pomme au garçon, entamant celle au citron. Il devrait en racheter... Pour une fois, il était relativement aimable et sympathique. Bien qu'il se prenait la tête tout seul sur un certain roux.

« En tout cas, il semblerait que tu veuilles sécher les cours. A moins que tu es une bonne raison... »

C'était une manière de dire, si tu veux être à l'heure en cours, va falloir que tu fasses attention à l'heure qui tourne.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Ven 4 Oct - 22:18





Promenons-nous dans la ville, pendant que...


« Rencontre au parc »




Il avait l’air plutôt sympathique le gardien, au moins il ne l’avait pas envoyé sur les roses, c’était bien. Je regardais a montre quand il mentionnant l’heure, c’est vrai que les cours allaient commencer… mais j’avais une bonne raison de sécher en quelques sorte alors tout allait bien… même si je comptais plus regarder les étoiles que faire ceux que l’on m’avait demandé de faire. Même maintenant que ‘étais un vampire je n’étais pas aussi doué que mon frère aîné et encore loin d’être aussi puissant que sa femme. Finissant ma chocolatine, je glissais le papier dans ma poche, le froissant copieusement au préalable.
Il me tandis une sucette et je la pris doucement, m’inclinant légèrement pour le remercier. Cela me faisait toujours étrange de me comporter comme un gamin après toute ces années mais au fond, j’étais toujours comme un grand gamin, émerveillé de tout… C’était peut- être pas forcément un mal…

- En tout cas, il semblerait que tu veuilles sécher les cours. A moins que tu es une bonne raison…

Défaisant le papier de la sucette auquel de réservé le même sort que l’emballage de ma pâtisserie, j’écrivis de nouveau dans mon carnet. Je ne voulais pas reparler de nouveau, après avoir essayé avec Kaoru, j’avais eu mal pendant une bonne semaine, c’était atroce… Même si écrire dans ce carnet était énervant… au moins à force, j’avais une belle écriture.

« On m’as demandé de chasser les Level E du coin. »

Je lui montrais de nouveau le carnet avant de le reprendre presque aussitôt, marquant rapidement pour lui montrer de nouveau.

« Merci pour la sucette. »

Elle avait un bon goût sucré… de la pomme, j’aimais beaucoup. La laissant fondre doucement dans ma bouche, je regardais le ciel. Il faisait encore bien trop jour pour voir les étoiles… Je voulais pas faire le travail… Je me balançais doucement, gardant mes pieds sur le sol toutefois.

« Mais je crois que je vais sécher ce travail… et les cours aussi… De toute manière je risque de m‘endormir… »

Mon carnet faisait la navette et je soupirais, jetant un petit regard d’excuse au chasseur, ce devait être pénible de lire les commentaires d’un inconnu… surtout qu’il voulais sûrement être tranquille et que je venais l’ennuyer. Aussi, je me décidais.
Reprenant mon carnet, j’écrivis une nouvelle fois ayant au préalable tourné la page.

« Le rouquin avec toi, il ne s’appellerais pas Tsurugi ? »

Je lui montrais le carnet, l’observant avec sérieux. Pourtant d’un autre côté, je ne savais pas trop quoi en penser. Si c’était lui, qu’allais- je faire ? Me présenter ? Sûrement pas… Le protéger de loin… sans doute oui, je ne voulais pas qu’il soit mêler à toute ces histoires avec les vampires, surtout qui les avaient brillamment éviter avec les Hunters jusqu’à présent. Et si c’était pas lui… bah…. Tant pis. La seule chose à laquelle j’aurais dû réfléchir c’est à la question que le gardien risqué de me poser s’il s’avérait que c’était vraiment lui. Si je lui disait il allait sûrement lui répéter puisqu’ils avaient l’air proche… Que pouvais- je bien inventer…






© CRÉDIT - FICHE


Dernière édition par Kamui Murasame le Sam 5 Oct - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Ven 4 Oct - 23:08













Promenons-nous dans la ville...

T'es qui ~


Noctis tendit sa dernière sucette au vampire et celui-ci l'accepta, après avoir rangé la papier de son pain au chocolat. Une chose était sur, l'image de deux adolescents en train de manger une sucette sur une balançoire devait être assez étrange, mais attendrissant. Ils ne faisaient de mal à personne et étaient calme. De bons étudiants. Comme quoi, les apparences comme les faits et gestes pouvaient être facilement trompeur. Qui aurait pu croire que son voisin était un vampire ? Personne. Et qui aurait eu l'idée de venir voir Noctis en lui disant "tu fais peur" ? Pas grand monde, malgré son visage impassible et sa tenue assez rebelle. Après tout, c'était la crise d'adolescence qui pouvait passer par-là. Pourtant, il en était bien loin. Certes, le Gardien n'avait pas un caractère facile, mais cela n'était en rien dû à cette période sauvage et caractériel où passait certains mômes.

Il lut les quelques mots sur le carnet et acquiesça. C'était donc pour ça. Au moins, Kamui avait une excuse pour ne pas être en cours. Lui, n'en avait pas pour sécher son travail, mais peu importer. C'était le weekend ce soir et il comptait en profiter, quitte à passer la nuit dehors.

« De rien. Ce n'est qu'une sucette... En tout cas, tu n'as pas l'air particulièrement motivé pour la chasse...»

Ce n'était pas une question, simplement une évidence. S'il l'était, il ne serait pas assis à ses côtés, à flâner et flemmarder en mangeant une sucrerie. La réponse ne tarda pas, comme une évidence. Noctis eut un nouveau sourire. Ce vampire était intéressant et tellement différent des autres, qu'il appréciait cette étrange caractéristique du fait qu'il soit muet. Cela ne gênait pas le Hunter, pour qui la situation peu commune, changée. Par contre, il releva la dernière partie écrite et regarda, curieux son interlocuteur.

« Comment ça tu risques de t'endormir ? »

Il balaya d'un geste de la main le regard désolé de son voisin de balançoire, souriant à moitié. Il était drôle ce vampire. Distrayant en tout cas. Commençant doucement à se balancer, il gardait sa sucette en bouche, s’arrêtant quand il vit le carnet arriver, il hocha la tête, surpris.

« Effectivement, c'est bien Tsurugi. Yukihiko est son prénom. Pourquoi donc ? »

Étrangement, il n'appréciait pas que quelqu'un s’intéresse au rouquin et il soupira, se balançant de nouveau.

« Tu connais Yukihiko ? »

Simple question, qui pourtant avait de l'importance aux yeux de Noctis. Il faudrait vraiment qu'il réfléchisse à ça. Il ne pensait qu'à cet étudiant idiot depuis qu'il l'avait rencontré. C'était une catastrophe. Et dire qu'il s'était promis de ne s'attacher à personne... et bien c'était loupé. Et en beauté. Mais le pire, c'était entièrement de sa faute ! Allant de plus en plus haut sur sa balançoire, il sauta et retomba à quelques mètres. Revenant tranquillement. C'était une vrai torture pour son esprit que de penser au roux. Il le considérait comme quoi au final ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Sam 5 Oct - 12:09





Promenons-nous dans la ville, pendant que...


« Rencontre au parc »




Je regardais devant moi, appréciant le goût sucré quand il me répondis. C’était donc bien lui… Je n’arrivais pas à déterminer si j’avais de la chance où si c’était le contraire… Les yeux un peu perdu dans le vague, accroché deux papillons dansant dans les airs alors que mon camarade se balançais de plus en plus haut. Évidemment, sa question était légitime… Toutefois je ne savais toujours pas comment y répondre. Aussi, je marquais la réponse à sa première question dans mon carnet, réfléchissant sur comment répondre à la seconde.
Il sauta de la balançoire en plein vol avant de revenir vers moi. Levant les yeux vers le jeune homme, je lui tendis mon carnet.

« Je suis narcoleptique. »

Oui, c’était risible pour un vampire… Enfin, disons plutôt que j’avais un don tout particulier à tourner les vampires en ridicule depuis que j’en étais devenu un. Il fallait dire qu’entre mon caractère assez enfantin parfois et le fait de s’endormir d’un coup en plein milieu d’une action ne jouait pas vraiment en ma faveur non plus. Enfin, s’endormir en plein milieu d’un combat était vraiment le pire.
Observant la page blanche de mon carnet, je soupirais, me demandant comment faire. Le tout était que Yukihiko ne sache rien, mais pouvais- je faire confiance à ce gardien ? Je ne le connaissais pas… et c’était un de ses maudits Hunters…

«  Je ne le connais pas, je dois y aller. »

Lui montrant le carnet, je me lever de la balançoire avant de mettre les mains dans mes poches. J’avais décidé de ne pas lui faire confiance. Je ne pouvais pas… Pas à un Hunter après ce qu’ils avaient fait. Je savais qu’il ne fallait pas généraliser mais c’était plus fort que moi. Passant devant le gardien, je fis une légère courbette comme pour lui souhaiter une bonne soirée avant de me diriger vers le grand toboggan à l’autre bout. Je voulais juste mettre un terme à la conversation, pour autant, je ne souhaitais pas aller à la chasse. De toute manière, il n’allait tout de même pas me suivre ? Même si c’était sans doute un ami à Yukihiko… d’ailleurs comment son neveu pouvait- il décemment être en relation avec un Hunter ?
Je serrais les poings, un peu furieux. J’espérais vivement qu’il ne savait rien de tout cela car, dans le cas contraire, je prendrais ça comme un acte de trahison. Comment pouvait- il… Les Hunter avait tué mon frère et sa femme tout cela pour suivre leur stupide lois… C’étaient des êtres vils et horrible qui ne mérité même pas le statut d’être humain.  Je ralenti le pas, arrivé à destination. Et pourtant… Je me tournais vers le gardien. Il m’avait offert un sucette… Il ne semblait pas si méchant… C’était sûrement une ruse…
M’appuyant sur un bord du toboggan, je sautais jusqu’au sommet, m’asseyant sur le toit avant de lever la tête vers le ciel. Il était encore trop tôt pour regarder les étoiles… Je m’allongeais sur le dos, mettant les bras derrière ma tête. J’adorais regarder le ciel, tout semblais tellement plus simple après… Je grimaçais légèrement, tournant la sucette dans ma bouche pour dissiper le malaise, j’avais toujours soif moi… Glissant une main dans ma poche, je sortis la petite boîte de comprimé, en sortant deux, je rangeais avant de mettre les deux comprimé dans ma bouche, gardant la sucette. Au moins, avec le goût de la pomme sucré,  ces horrible tablette passé mieux…






© CRÉDIT - FICHE


Dernière édition par Kamui Murasame le Sam 5 Oct - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Sam 5 Oct - 14:42













Promenons-nous dans la ville...

Tu lui veux quoi ? ~


Voyant le carnet de nouveau tendu, il le prit et arqua un sourcil, surprit. Narcoleptique ? Et bien, le vampire était vraiment un cas parmi les vampires ou en tout cas, il sortait vraiment du lot. Noctis imagina le vampire dans une situation assez désastreuse et se posa sincèrement la question de comment il ferait pour s'en sortir. Il ne pouvait pas crier et pouvait s'endormir d'un coup. C'était vraiment pas commun comme cas. De tous les vampires, c'était sans doute le plus étrange.

Léchant de nouveau la sucette, il attendit impatiemment la réponse du vampire concernant Yukihiko. Mais, la réponse tardait. Se rasseyant sur la balançoire, il se rendit compte qu'il ne tenait pas en place ce soir. Il allait vraiment falloir qu'il fasse quelque chose pour s'occuper... Regardant le carnet qui venait d'apparaitre devant ses yeux. Il ne le connaissait pas ? Vraiment. Noctis le suivit du regard un moment, avant de ricaner. Il n'appréciait pas qu'on se foute de lui aussi ouvertement. S'il ne le connaissait pas, pourquoi avoir posé la question ? Surtout que Kamui était nouveau et qu'il connaissait le nom de famille du rouquin. Non, franchement, ça ne passerait pas comme explication. Se déplaçant à son tour, son fameux regards argenté déterminé à en savoir plus, il suivit le vampire s'adossant nonchalamment contre le toboggan. Il posait la question, mais ne voulait pas répondre au sienne. Pourquoi donc ? Ne pouvait-il pas lui répondre ? N'en avait-il pas envie.

« C'est quoi le problème ? Tu m'as posé une question, je t'ai répondu. Tu pourrais en faire de même.»

Levant les yeux vers le ciel encore, il suivit du regard les nuages puis un oiseau qui tournait dans des courbes circulaires. Noctis ne voulait pas s'énerver, pas se soir. Il voulait simplement savoir ce que ce vampire pouvait bien vouloir au rouquin. Car, si c'était des problèmes qu'il lui cherchait, le Gardien ne le laisserait pas faire. Jouant avec son bâton de sucette, il la sortit de sa bouche, la fixant avec intérêt. Comme si cette pauvre sucrerie pouvait lui annonçait la réponse. Faisant tourner celle-ci un moment dans sa main, il eut un pauvre sourire. C'était décidé, ce soir, il devait parler à Tsurugi ! Ou... plutôt demain... ou... Disons quand il le croiserait alors. Reprenant comme s'il n'y avait eu aucune silence, la froideur habituelle perça dans ses paroles. Il le prévenait, ce n'était pas une menace, mais ça en deviendrait une si sa réponse ne lui plaisait pas.

« En tout cas, je ne sais pas pourquoi tu t’intéresses à Yukihiko. Mais, ne pense même pas à lui causer des soucis. Sinon, tu le regretteras. Je te le jure.»

Noctis fit un sourire évocateur, en gros, c'était tu touches au roux, tu le regretteras.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Sam 5 Oct - 18:37





Promenons-nous dans la ville, pendant que...


« Rencontre au parc »




J’entendis des bruit de pas, plutôt feutré malgré le gravier qui nous entourait. Le gardien m’avait donc rejoint… certainement à cause de la réponse que je lui avait donné… ou que je n’avais pas donné suivant les points de vu. Bon… Je devrais peut- être être plus aimable… Mais en même temps….

- C'est quoi le problème ? Tu m'as posé une question, je t'ai répondu. Tu pourrais en faire de même.

C’est vrai, je devrais lui répondre rien que pour cela… Mais le problème restais le même, répondre quoi ? Lui dire que j’étais de sa famille ? Je ne voulais pas causer d’ennuis à Yukihiko et c’est pour cela que je souhaitais garder le silence. Mais peut- être que si je lui disais cela, il comprendrais… si tant étais qu’il était vraiment un ami à mon neveu et  qu’il ne cherchais pas à l’enrôler parmi les Hunters… On revenais toujours au même point de départ donc… je soupirais.

- En tout cas, je ne sais pas pourquoi tu t’intéresses à Yukihiko. Mais, ne pense même pas à lui causer des soucis. Sinon, tu le regretteras. Je te le jure.

Je me redressais, observant le chasseur. Bon… peut- être pouvais- je lui faire confiance au moins sur ce point… Je récupérais mon calepin à l’intérieur de ma poche, prenant mon stylo d’un même geste. Tournant la page, je notais donc ma réponse avant de lui faire tomber sur la tête. En même, temps, vu où il était je n’avais pas trop le choix… aussi je lui offrit un regard d’excuse car je n’avais pas non plus souhaité déclencher sa colère.

« Je ne peux pas te le dire dans la mesure où Yukihiko ne dois pas savoir. Je ne veux pas qu’il est de soucis, au contraire. Je préfère donc le protéger de loin maintenant que je l’ai retrouvé.»

Je roulais sur le ventre, observant le gardien avant de tendre la main pour récupérer mon carnet. S’il posais une question, il fallait bien que je le récupère pour pouvoir lui répondre par la suite.
D’un côté, quand j’avais dit que je ne le connaissais pas, ce n’était pas vraiment faux puisque la dernière fois que je l’avais vu, il venait de naître. Nous étions des inconnus…
Je grattais une nouvelle fois la mine de mon stylo sur le bloc- note. Il fallait que je sache… C’était un chasseur… même si je ne pourrais probablement jamais lui faire confiance.

« Vous avez l’air de vous soucier de lui, êtes- vous ami ? Vous as t-il raconté ce qu’il s’est passé avec les Hunters ? »

Je lui rendis mon carnet afin qu’il puisse lire. Je posais beaucoup de question d’un coup mais cela évitais un peu de faire sans cesse la navette, c’était pénible. Dans un sens, cela avouais que je connaissais le passé de Yukihiko. Dire que j’étais également son parrain… Cela me paraissait si loin dans un sens…
Je tendis de nouveau la main pour récupérer mon bien. Peut- être devrais- je de nouveau me mettre à parler… Mais ça faisait mal après et donné soif… Et puis le chasseur n’étais pas un vampire donc il ne m’entendrais peut- être pas…







© CRÉDIT - FICHE


Dernière édition par Kamui Murasame le Sam 5 Oct - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Sam 5 Oct - 21:40













Promenons-nous dans la ville...

Tu lui veux quoi ? ~


Le vampire ne semblait pas réagir pour le moment et Noctis, bien que peu patient, attendit gentiment de recevoir ou pas, un carnet volant. Oui, car si Kamui décidait de lui répondre, il devrait laisser tomber son bloc-note. Bref. Du moment que sa curiosité était satisfaite, il s'en foutait pas mal de se manger un calepin. Ses pupilles argentés suivant toujours l'arc de cercle d'un oiseau, il pencha la tête. Un reflet du soleil venait de se poser sur un papillon et les couleurs étaient éblouissante. Un doux sourire vint se plaçait sur son visage et il apprécia le spectacle comme un enfant devant un acrobate au cirque. Il reçut alors un réponse venait du ciel. Enfin, du ciel, du vampire plaçait au dessus du toboggan. Attrapant le carnet, il reprit un visage impassible ne souhaitant pas montrer une mine aussi réjouissante à quelqu'un. Haussant les épaules pour toute réponse au regard d'excuse, il lut les phrases et la surprise prit le dessus. Le protéger ? Qui était-il pour Yukihiko pour vouloir faire ça ?

Noctis lança le carnet en l'air pour que Kamui l'attrape en vol. C'était plus simple ainsi. Ne le recevant pas sur la tête une nouvelle fois, il en déduisit que celui-ci l'avait bien attrapé. Levant la tête pour regardait le vampire à l'envers, il demanda un peu moins froidement, pourtant, il avait une étrange impression au creux de la gorge. Et une question que passait en boucle dans sa tête. Pourquoi n'appréciait-il pas que quelqu'un d'autre se soucie de Yukihiko ? Il devenait encore fou...

« S'il ne peut pas savoir, je ne dirais rien. Mais t'es qui pour lui, au juste ? Qu'un vampire protège un humain, pourquoi pas. Mais pas sans raison. Surtout, que tu viens de dire, que tu venais de le retrouver...»

Franchement, ça ne lui plaisait vraiment pas... Était-ce de la jalousie ? Quand même pas... se serait le comble. Noctis devrait vraiment faire le point sur tout ça... Il monta alors sur le toboggan. Pas au même niveau, mais de sorte à être debout et à pouvoir attraper le calepin sans problème. Lisant les deux questions, il arqua un sourcil avant de plisser les yeux. C'était qui à la fin ce vampire ?! Comment en savait-il autant sur Tsurugi alors que lui-même avait galéré pour lui tirer les vers du nez ? Le Gardien souffla, s'obligeant au calme. Kamui n'avait rien fait méritant qu'il s'énerve. Enfaite, il se mettait en colère pour un rien, sans raison.

Tendant le bras, il rendit le bloc-note au vampire avant de mordre dans son bâton de sucette terminé.

« Effectivement... Je me soucis de lui... un peu trop peut-être. Dire que l'on est ami, je n'en sais rien... Enfin, on est devenu proche oui... mais je ne peux pas mettre de mot sur ça. Mais, disons qu'on est plus ou moins ami.»

Voilà qu'il s'embrouillait tout seul et devant le vampire. Soupirant une énième fois, il ajouta.

« Et oui. Je suis au courant de ce qu'on fait ces idiots de hunters. Franchement, ils sont pire que les vampires... Ou plutôt, il n'y a pas un côté mieux que l'autre... Sans vouloir t'offenser.»

Vampire. Hunter. Tout ça, c'était la même. Des problèmes et encore des problèmes. Et surtout, des prises de têtes inutiles. Pourquoi ne pouvait-on pas vivre tous ensemble, en paix ? Bon, c'était utopiste comme idée, mais c'est ce qu'il aurait souhaité au fond. Bien que toujours, il existerait le bien et le mal.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Sam 5 Oct - 22:17





Promenons-nous dans la ville, pendant que...


« Rencontre au parc »




Je récupérais mon carnet, m’asseyant en tailleur. Qui étais- je pour Yukihiko ? Je ne pensais pas encore être obligé de le lui dire. Toutefois le ton mi- agacé du gardien me fis sourire, était- il possessif ? En tout cas, il avait dit qu’il ne dirais rien… pouvais- je le croire ? Encore une fois, je ne pouvais pas en être sûr. C’était ennuyant… Mais le chasseur semblait être intéressé à cent pour cent quand il s’agissait de son neveu… Ils devait être de proche ami alors…

- Effectivement... Je me soucis de lui... un peu trop peut-être. Dire que l'on est ami, je n'en sais rien... Enfin, on est devenu proche oui... mais je ne peux pas mettre de mot sur ça. Mais, disons qu'on est plus ou moins ami.

Je souris de nouveau alors qu’il s’embrouillait tout seul. C’était intéressant… Il avait certainement trouvé une personne infaillible sur qui compter et dans ce cas, il se serait trompé sur le gardien. Plus ou moins ami ? C’était… vraiment mignon ! Bon, on lui disait souvent que pour mon âge, je trouvais un peu trop de chose et un peu trop facilement les chose mignonne mais… c’était le seul mot qui me venait à l’esprit en voyant… Noctis ? Penser à me neveu. Ce n’était que des enfants… Quoique lui aussi par rapport à la plupart des vampires.

- Et oui. Je suis au courant de ce qu'on fait ces idiots de hunters. Franchement, ils sont pire que les vampires... Ou plutôt, il n'y a pas un côté mieux que l'autre... Sans vouloir t'offenser.

Je secouais la tête, signifiant qu’il n’y avait aucun mal. J’étais né Hunter et avait fini vampire après tout… Et pourtant je ne faisait pas vraiment parti ni d’un côté, ni de l’autre. Tout comme l’organisation que j’avais rejoint. Et j’étais agréablement surpris d’entendre de Hunter parler comme cela. Il aurait sa place dans Arckangel… peut- être devrais- je essayer de le signaler à Gabriel- san…
Recommençant éternellement le même geste, je notais de nouveau dans mon carnet, un long moment car l’explication bien que raccourcie était plutôt longue, puis fini par lui tendre.

« J’ai vu Yukihiko venir au monde, je suis son parrain et son oncle mais il ne me connaît pas et je ne souhaite pas que cela change, je ne veux pas le mêler à cela. Toutefois, j’étais humain avant, je suis le frère de son père, du côté des Hunters donc, tu ne me vexe pas le moins du monde. »

Mine de rien, Noctis avait réussi à gagner ma confiance. Il parlait avec une sincérité que j’appréciais et je ne sentais pas cette aura manipulatrice que l’on trouvait autour de certain Hunters et vampires.
Reprenant mon carnet, je lui rendais presque aussitôt.

« Je suis content que mon neveu ait un ami comme toi, tu as l’air sincère et tu semble heureux quand tu pense à lui. »

Oui, j’observais les personnes et gardais les choses pour moi d’habitude mais il semblait avoir un peu besoin d’aide pour remettre ses pensées en place dans la mesure où cela semblait un peu emmêler. Toutefois, je ne pourrais le faire que si le gardien voulais bien, sinon je ne dirais rien, mon but n’étais pas de le déstabilisé ou de le mettre dans l’embarras.





© CRÉDIT - FICHE


Dernière édition par Kamui Murasame le Dim 6 Oct - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Dim 6 Oct - 12:54













Promenons-nous dans la ville...

Tu lui veux quoi ? ~


Noctis se maudissait tout seul. Il s'était embrouillé à cause de ces drôles de sentiments devant le vampire. Heureusement, qu'il ne regardait pas ce dernier, il préférait de pas voir quelle tête il pouvait bien faire. Soupirant bruyamment, il passa sa main libre dans les cheveux, ébouriffant un peu plus ses derniers. S'adossant au rebord du toboggan, il observa le parc d'un regard blasé. Peut-être qu'il devrait faire gaffe, sa santé mental avait l'air bien déstabilisée en ce moment... Et pourtant, il n'avait pas envie que le lien qu'il avait avec Yukihiko disparaisse. Il souhaitait simplement une chose, mettre un mot sur ce qu'il ressentait. Mais, étonnement, il avait peur de savoir. Un vrai casse-tête...

Noctis attendait patiemment une réponse, car bien qu'il n'est pas les sens aussi développé qu'un vampire, son ouïe était excellente même pour un hunter, sans doute dû au nombreux moments qu'il avait passé enfermé dans une cave sombre. Le grattement familier du crayon sur la papier lui parvenait et il tapota de ses doigts le rebord du toboggan. D'ailleurs, la réponse semblait longue, car il ne reçut pas le carnet tout de suite. Lisant la réponse, il ne put s’empêcher de relire cette dernière plusieurs fois. Alors ça ! S'il s'attendait à une telle chose... Mais, étonnement, les mots qu'il lut l'apaisa considérablement. Ils étaient donc de la même famille. C'était rassurant, sans qu'il ne sache pourquoi... Rendant le carnet à Kamui, il réfléchit un moment, choisissant ses mots avec soin. Après tout, le vampire lui avait fait confiance en lui révélant ceci. Le Gardien souhaitait lui montrer qu'il ne dirait rien au concerné.

« Tu as une situation plutôt complexe alors... Humain, Hunter, puis vampire. Et en plus, tu es l'oncle de Yukihiko. Ce n'est pas commun histoire. Mais, tu m'as fait confiance... donc je te promets de ne rien lui révéler. Bien que... sans vouloir te forcer, je pense qu'il apprécierait de savoir qu'il lui reste de la famille...»

Après tout, Noctis avait galéré à approcher le rouquin, son comportement d'idiot pur était un sacré rempart, mais il avait réussit à le rompre. Et, la vrai personnalité de Tsurugi n'était pas aussi joyeuse. C'était le contraire. Il semblait ennuyé de la vie et le Chasseur l'avait même engueulé à ce sujet. En y repensant, les images qu'il avait chassé de son esprit revinrent et il mit une main devant son visage. C'était bien le moment de repenser à ça... Il sentit que Kamui lui tendait le bloc-note et il le prit, lisant les mots avant de baisser le visage, rouge de honte. C'est ainsi que le voyait le vampire quand il parlait du roux. Noctis ne voulait pas lui mentir, car il lui avait fait confiance et qu'en plus, il avait vu juste. Mais en parlait, c'était autre chose. Tournant et retournant sa réponse, il soupira.

« Je ne sais pas s'il a de la chance, j'dirais que c'est plutôt moi qui en est quand on y réfléchit... Et c'est vrai, que j'apprécie Yukihiko... Je veux simplement qu'il ne lui arrive rien... »

Que pouvait-il dire d'autre ? Lui-même ne savait pas vraiment comment il voyait le roux. Ils étaient suffisamment proche pour se considérer comme des amis sans doute. Mais, il avait l'impression que ce n'était pas que ça.

« Mais ne t'inquiète pas pour lui. Je ne compte pas le laisser tomber, il peut compter sur moi. »

Noctis fit un mince sourire à Kamui. Il voulait rassurer le vampire, histoire qu'il ne se fasse pas fausse idée. Jamais, il ne ferait de mal ou n’embarquerait le rouquin dans ses problèmes, bien que celui-ci veuille l'aider...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Dim 6 Oct - 19:25





Promenons-nous dans la ville, pendant que...


« Rencontre au parc »




Je le regardais attentivement, notant mentalement chacune de ses réactions. Vraiment, il y avait quelque chose de particulier. Je me demandais si mon neveu réagissait de la même façon en pensant à Noctis. C’était… romantique ? J’écarquillais les yeux, observant le gardien. Ce… serait ça ? Non… ils n’avaient pas l’air de se connaître autant pourtant… quoique je n’en savait rien. Mais du moment qu’ils étaient heureux… Enfin, je n’avais pas mon mot à dire à cela. Et puis, quand je les avaient vu de loin, ils semblaient bien s’amuser.

- Je ne sais pas s'il a de la chance, j'dirais que c'est plutôt moi qui en est quand on y réfléchit... Et c'est vrai, que j'apprécie Yukihiko... Je veux simplement qu'il ne lui arrive rien...

Ah… ça se confirmais semblait- il… c’était si mignon. Par contre il ne semblait pas qu’il s’en rende compte… Vraiment, je suivrais cela de loin, c’était amusant et si vraiment ils n’y arrivé pas, peut- être leur donnerais- je un coup de main qui c’est… Même si ce n’était pas dans mes habitude de me mêler de cela.

- Mais ne t'inquiète pas pour lui. Je ne compte pas le laisser tomber, il peut compter sur moi.

Je hochais la tête, répondant à son sourire. Je ne connaissais pas le caractère de mon neveu… mais s’il avait pris de ses parents, je craignais pour le chasseur dans un sens. Notant quelques mots, je tandis le carnet à mon interlocuteur.

« S’il est comme ses parents, bon courage pour veiller sur lui. »

Ils avaient toujours été gentil, soucieux des autres, rieur mais ne faisait pas attention aux risques qu’ils prenaient si c’était pour aider une personne qu’ils aimaient. Ils étaient aussi très têtue… Leur caractère avait été semblable même si ma belle- sœur était d’une nature douce… mais pourtant bien plus terrifiante que mon frère quand elle se mettait en colère.
Entendant des bruit sur les gravier, je tournais la tête vers l’une des entrée du parc. Une adolescent d’assez grande taille venait d’entré… les cheveux roux… Je me frottais la tête, sautant en bas de mon perchoir. Si je voulais éviter les question, mieux valait que je prenne le large.
Récupérant mon carnet au passage, j’écrivis une dernière phrase sur l’une des pages vierge. Arrachant la page, je la glissais dans la poche du chasseur avant de partir dans l’autre sens, lui faisant un signe d’adieu. J’espérais que ma note l’aiderais un peu à un certain moment à remettre ses idées en place.
D’un pas rapide, je quittais donc le parc, prenant la sortie opposé à celle de mon neveu. Mordillant mon bâtonnais de sucette, j’observais le rue déserte est sombre tout en marchant. Peut- être devrais- je vraiment aller à la chasse au level E finalement… avant de rentrer à l’académie…
Je souris une dernière fois, sur le mot laisser au chasseur, la phrase était : « L’aime- tu ? ». Je me demandais comment il allait réagir… lirait- il mon mot avant de voir mon neveu ou une fois qu’il serait seul plus tard ? J’espérais que cela l’aiderait tout de même. Tant qu’il ne souhaitais pas me tuer après…





© CRÉDIT - FICHE
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Lun 7 Oct - 20:00













Promenons-nous dans la ville...

Tu lui veux quoi ? ~


Noctis soupira, il avait sans doute été trop honnête, mais il ne souhaitait pas mentir à ce vampire, pour il ne savait quelle raison... il voulait lui faire un minimum confiance. Comme lui, il y avait confié une chose qu'il ne pouvait dire à Yukihiko. D'ailleurs, il rangea l'information dans un coin de sa tête, cherchant presque à l'oublier pour ne pas y penser. Kamui n'était véritablement pas un vampire comme les autres et le Gardien appréciait cela. Tout comme Elysha était différente des autre sang pur semblait-il. Secouant la tête, il regarda le vampire, celui-ci semblait l'observer depuis un moment. Il avait beau n'être qu'un humain, il sentait quand l'observé, une sorte de sixième sens que les hunters possédait, ou le fait qu'il soit à moitié parano. Oui, il y avait de forte chance que se soit aussi cela.

il vit qu'on lui tendait encore le carnet et le Chasseur lut les quelques mots un sourire se dessinant peu à peu sur son visage. C'était plutôt drôle. Noctis se souciait de Yukihiko, mais cela avait semblait aller dans les deux sens. Et s'il comprenait bien les mots, le rouquin venait d'une famille avec du caractère. Ça tombait bien, lui aussi. Il n'allait donc pas s'ennuyer. Rendant le bloc-note au vampire, il haussa les épaules, répondant avec amusement.

« Merci, Kamui-san. Mais, ce n'est pas comme si j'avais bon caractère aussi, donc je devrais m'en sortir... et rien ne lui arrivera. »

Toujours honnête et direct. Il vit le vampire descendre du toboggan et ne comprenant pas immédiatement, il fit de même. Ses oreilles captèrent enfin le bruit de gravier et il pencha la tête. Tient, le hasard faisait bien les... choses ? Il se retourna, Noctis avait senti qu'on lui glissait un truc dans la poche et Kamui avait disparu. Enfin, il avait surtout pris la poudre d'escampette pour échapper au roux. En tout cas, c'est qu'il en déduisit. Il voulait donc vraiment veiller sur son neveu à distance ? C'était étrange, mais il pouvait comprendre. D'un côté, il aurait aimé pouvoir dire à Tsurugi qui lui restait de la famille.

Le rouquin s'avançait dans le parc, venant dans sa direction. Soufflant, il prit un visage renfrogner. De un, lui faire regretter de ne pas l'avoir réveiller la dernière. De deux... ben rien. Si. Mettre un mot sur ce qu'il ressentait quand il était avec cet idiot. Allant à sa rencontre, il se souvint de la sensation dans sa poche et mit la main dans celle-ci. Ses doigts rencontrèrent un bout de... papier ? C'était donc sans doute Kamui qui lui avait glissé un dernier mot.

« Yu.ki.hi.ko. »

Détachant chaque syllabe, un sourire annonciateur de vengeance vint se planter sur ses lèvres, tandis qu'il se renfrognait, presque... boudeur ? Non, à la limite de celle-ci. Il allait attaquer tout de suite, ça se fait et il pourrait passer à autre chose.

« Pourquoi tu ne m'as pas réveillé ?! »

On ne pouvait pas être plus direct. Certes, il venait juste de le croiser et ça se trouve celui-ci rentrait à l'académie. Mais, tant-pis. Il avait ruminé ça pendant toute une matinée avec le fait qu'il se... sente étrange avec celui-ci. Ah, le papier d'ailleurs. Fixant toujours le roux, se voulant suffisamment déterminé à avoir une réponse. Il prit le papier dans sa poche et le déplia. Lorsqu'il lut ce dernier, il fit un arrêt sur image, regardant le roux. C'était... une blague ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Mer 9 Oct - 15:16




Promenons-nous dans la ville, pendant que...

« Sentiments étranges... »





Tout était calme, semblant même irréel… Dans cette forêt au parterre enneigé, les feuilles rougies des arbres ensommeillés étaient comme suspendues dans le temps, ayant sans aucun doute, un but différent que celui d’atteindre le sol. Tourbillonnant avec lenteur et grâce, elles se frayaient un chemin parmi les branches blanchies de leur compagnon sans faire le moindre bruit, comme une promesse d’aller plus loin. Mais hélas tout comme ces feuilles voletant vers un espoir de liberté menait par le vent, elles finissent par toucher le sol, acceptant avec une tristesse colorant la forêt d’un rouge sombre, un destin qu’elles voulaient à jamais changer.
Mais elles ne sont pas les seules à vouloir changer le sort, et cet homme marchant sans bruit, trace aussi son chemin tels ses traces dans la neige. Dans un silence ultime à travers les douces éphémères, toute la forêt semble entrer en échos avec lui, voyageur semblant perdu mais marchant d’un pas léger comme les feuilles de l’hiver. Ses longs cheveux emportaient par le vent étaient noir et doux. Et tout comme ses amies éphémères, ses yeux carmin étaient animés par une détermination sans faille. Son sourire ce découpant dans l’obscurité de la nuit et un mélange de joie et de défis, se dirigeant sur un sentier invisible, il chantonne une ballade dont l’écho enchanteur et le seul à pouvoir briser ce moment de quiétude mélancolique. Devant lui, un petit chalet se découpait dans la blancheur de la neige, l’odeur acre de la fumée de cheminée commençant à embaumer l’endroit. La porte s’ouvrit et un homme en sortit, semblable au premier mais pourtant plus grand… sûrement des frères…

J’ouvris les yeux lentement, observant un moment le paysage sans bouger. Le paysage étrangement verticale… Baillant, je me redressais tout en passant une main dans mes cheveux, refermant d’un coup sec le livre qui m’avait servi d’oreiller. Je m’étais endormi… et sûrement toute la journée vu le monde qui avait envahis la bibliothèque. Prenant plusieurs livres sous mon bras, je récupérais mon étui de guitare abritant mes katana avant de me diriger vers l’accueil d’un pas lent. Je me demandais si la journée de Noctis s’était bien passé… avait- il pu assister à quelques cours de la matinée ? Du moins le derniers étant donné l’heure tardive à laquelle je m’étais réveillé. Allait- il m’en vouloir de ne pas l’avoir réveillé ? En même temps il avait tellement l’air d’avoir besoin de dormir…
Enregistrant mes livres, je sortis du bâtiment, baillant tout en prenant une direction au hasard. Montant mon écharpe sur mon nez, j’ouvris l’un des bouquins, me plongeant dedans sans regarder devant moi. Avec un peu de chance, si je faisais comme ça je trouverais le chemin… Tombant à la renverse, je grimaçais en me rattrapant de justesse au muret, me frappant la moitié de la main. Quelques personnes rires de mon exploit mais je n’y prêtait aucune attention, inutile de préciser que le fait de ne pas regarder devant moi n’était en rien responsable au fait que je soit tombé. Ramassant mes livres, je continuais mon chemin sans un mot, j‘eus une légère pensée pour mes béquilles qu‘on m‘avait obligé de prendre à la pharmacie et qui étaient restés sur la chaise d‘à côté…. Reprenant la même position, je rouvris le livre, pourtant je n’arrivais pas à me concentrer sur la moindre ligne. Cet homme dans la neige… un rêve ? Je baillais de nouveau, secouant légèrement la tête, j’y penserais plus tard, de toute manière cela n’avait pas la moindre importance. Et puis, j’avais autre chose à penser, comme au gardien par exemple. Je me sentais apaisé à ses côtés … cela semblait presque irréel, comme mon rêve. J’avais passé la journée loin de lui et pourtant je ne pouvais m’empêcher de m’inquiéter, à ce demander comment j’avais fait pour arriver à dormir.
Avançant d’un pas, je tombais de nouveau en grimaçant, me relevant agacé. Je me redressais vivement avant de balayer l’endroit de mes yeux. Un vampire… je le sentais. Pourtant c’était étrange, comme familier. Ouvrant mon étuis, je sortais l’un de mes katana pour finalement voir Noctis arriver que je contemplais les yeux rond, véritablement surpris. Je ne l’avais même pas attendu arriver… Ça n’arrivait jamais…. Mais peut- être était- ce parce qu’il était particulier pour moi… à quel point ? Je serrais mon arme, perturbé par cette sensation.

- Yu.ki.hi.ko.

Je l’observais alors qu’un sourire naissait  sur son visage, cela n’annonçait rien de bon… Il m’en voulait vraiment… J’eus un léger sourire à mon tour, il avait le don de me faire oublier tout le reste dès qu’il étais là…

- Pourquoi tu ne m'as pas réveillé ?!

J’allais répondre quand il fis une tête étrange. Haussant un sourcil, je lui piquais lestement le papier avant de lire la cause de sa pseudo crise cardiaque. Hum… c’était quoi ce mot ? Je reposais le mot dans les mains de Noctis, cela ne me plaisait pas vraiment… et puis c’était étrange comme déclaration d’amour ça… C’était le vampire que j’avais sentis ? Je me penchais légèrement vers Noctis.

- Tu étais avec un vampire ? Une admiratrice secrète ?

Je n’avais pas vu de quoi avait l’air se vampire mais j’avais une soudaine envie de meurtre… Me redressant, je m’accroupis pour ramasser mes livre à terre, gardant toujours mon arme à la main au cas où.

- Tu semblais avoir besoin de sommeil.

Le fait était non discutable et puis le fait de me crier après ne changerais rien… Mais c’était qui qui lui avait donné cette note ? Je n’arrivais pas à penser à autre chose…






© CRÉDIT - FICHE


Dernière édition par Yukihiko E. Tsurugi le Mer 9 Oct - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Mer 9 Oct - 17:39















Promenons-nous dans la ville...

Sentiments compliqués ~


Noctis fixait le rouquin qui venait d'arriver. Ses livres étaient au sol et il avait... un katana en main. Pourquoi donc ? Il ne savait pas. A moins qu'il est sentit la présence de Kamui et qu'il est fait ça en pensant qu'il pouvait être un danger. Qu'importait, le Brun fixa un instant les vêtements du rouquin et il en vint à sa dire qu'il avait dû tomber... Etait-il aussi maladroit que ça ne plus de n'avoir aucun sens de l'orientation ? Son regard de nouveau ancré dans l’œil émeraude de son camarade, il n'avait pas hésité une seconde à lui montrait son mécontentement. Posant directement la simple question. Il avait remarqué la surprise qui avait traversé l’œil de Yukihiko, mais ne comprenant pas le pourquoi de celle-ci, il avait simplement fait comme si de rien n'était.

N'obtenant pas une réponse immédiate, il s'était souvenu du papier dans sa poche, l'observant perplexe. Le message tournait en boucle « L'aimes-tu ? ». C'était quoi cette question ? Pourquoi Kamui avait-il mis dans sa poche un tel mot ? Mais surtout, pourquoi est-ce que le fait de le lire, le troublait autant. On lui piqua son bout de papier et il leva une nouvelle fois les yeux sur Yukihiko. Il n'avait même pas eu le réflexe de l’empêcher de le lui prendre. Lorsqu'il le récupéra, il fourra dans sa poche, perturbé. Est-ce qu'il aimait... Tsurugi ?

Pour le coup, il en avait momentanément oublié la réponse qu'il attendait. Comme si, il n'était pas suffisamment tourmenté par le fait de penser constamment à lui... Il sentit un mouvement et lorsqu'il vit son nouvel interlocuteur aussi près, recula d'un pas. Ainsi, il avait aperçu Kamui ? Tournant son visage derrière lui, il passa la main dans ses cheveux, soupirant. Ce n'était pas le moment de réfléchir à ça... Quoi que, c'était peut-être le moment de mettre un mot sur cette sensation, ce sentiment qu'il ressentait quand il voyait Yukihiko.

« J'étais avec un vampire et non, ce n'est pas vraiment le genre de chose qui m'arrive, alors ne dis pas de chose stupide... »

Il aurait bien ajouté, c'était un homme, mais il n'avait pas s’empêcher de s’arrêter. Fixant avec intérêt le visage du rouquin, il cherchait une réponse. Pourquoi lorsqu'il répondait "non", cela sonnait aussi faux ? Il entendit la réponse qu'il attendait temps, et pour le coup, se contenta de hausser les épaules. Il n'avait pas tord en plus... Mais Noctis, restait Noctis, est même l'esprit quelque peu... en vrac faute au rouquin, il répondit du tac au tac.

« Peut-être, mais ce n'était pas une raison pour filer en douce en me laissant.»

Il tira puérilement la langue, puis ramassa un livre se trouvant non loin de lui avant de le tendre au roux.

« On dirait... que tu as fais le voyage de l'académie à ici en te trainant sur le sol... »

Bon, c'était surtout pour détourner l'attention et faire en sorte que le rouquin ne lui pose pas davantage de questions sur le pourquoi de ce bout de papier. Se mordillant la lèvre, il chuchota pour lui-même.

« Est-ce que je l'aime...»

Vous voulez semer le trouble dans l'esprit de quelqu'un alors que c'était dernier l'est déjà ? Et bien, posait cette ultime question et vous y arriverez.





Dernière édition par Noctis L. Zayn le Ven 11 Oct - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Mer 9 Oct - 19:29




Promenons-nous dans la ville, pendant que...

« Sentiments étranges... »





Ce n’était pas des choses qui lui arrivait…. ? Et je devais croire cela ? Empilant les livres un peu trop violemment sur  mes genoux car ils retombèrent au sol. Soupirant pour tenter de calmer mon énervement soudaine, je repris les livres un par un, les empilant de nouveau sur mes genoux.
C’était bien un vampire… Qu’es ce qu’un vampire pouvait bien lui vouloir ? En plus il devait forcément avoir un lien avec ce mot… Ils parlaient d’un autre vampire ? Mais dans ce cas Noctis m’aurait menti en quelques sorte en répondant non… Ou alors c’était lui qui avait fait sa déclaration et la demoiselle voulait être sûr de ses sentiments avant de lui donner sa réponse… Mon regard s’assombrit. Cela me faisait mal… me rendait triste plus que de raison, comme une trahison… et pourtant cela ne l’étais pas, je n’avais pas de réel liens avec Noctis, j’avais encore moins le droit de dire quelque chose, il pouvait faire ce qu’il désirait. C’était égoïste et inconvenant de réagir ainsi de ma part. Soupirant faiblement, je m’incitais une nouvelle fois au calme, me composant un visage impassible.

- Peut-être, mais ce n'était pas une raison pour filer en douce en me laissant.

Il me tira la langue mais je ne relevais pas, n’étant soudainement plus de très bonne humeur malgré tout. Me redressant je saisis le livre qu’il me tenait, le mettant sur les autres avant de faire une mine consterné. Plutôt que de prendre le risque de les faire tomber de nouveau, je ferais mieux de les mettre dans l’étuis à guitare puisqu’il n’y avait que mes katana…
Mettant ma pensée à exécution, je glissais l’étui devant moi, récupérant ma seconde arme avant de mettre les livre dedans, le remettant en position sur mon dos. Si un vampire était dans les environs, on n’était jamais trop prudent même si je n’étais pas du genre à leur donner la chasse.

- On dirait... que tu as fais le voyage de l'académie à ici en te traînant sur le sol...

Je le regardais un moment, détournant le regard quand j’entendis ce qu’il murmura, faisant mine de rien. Je ne voulais rien savoir de cette histoire, je ne devait pas m’en occuper et avait le droit de rien dire, je devait savoir où étais ma place. Alors pourquoi cela m’énervait- il tellement ? Pourquoi… Je serrais mes katana, répondant d’une voix sûrement trop dure.

- Je ne suis pas un réveil et je ne sort pas de l’académie mais de la bibliothèque.

Je regrettais un peu mes paroles, je n’avais pas à lui dire cela et encore moins à lui parler sur ce ton. Si je ne l’avais pas réveillé c’était parce que son manque de sommeil m’avait vraiment préoccupé, il avait eu un teint si blanc la veille… J’étais heureux et rassuré qu’il ait repris quelques couleurs pendant la journée d’aujourd’hui.
J’avançais de quelques pas, m’arrêtant derrière lui pour ne pas qu’il voit mon visage. Je n’avais rien le droit de dire… Je me disais qu’a force de me le répéter, cela finirait par rentrer… je finirait par m’en convaincre…

- Pardon, je ne voulais pas dire cela… Je suis énervé, je n’avais pas à te parler comme ça.

Mais on ne pouvais effacer les mots que l’on disait et il pouvait très bien croire que mes paroles précédentes étaient la vérités par rapport à celles que j’avais dites à présent. C’est aussi pour cela que je resserrais de nouveau l’emprise sur mon arme, triste et furieux contre moi- même maintenant. Mais quand je repris la parole, ma voix était calme et basse à défaut d’être totalement maîtrisé.

- Tu n’as pas besoin de changer de sujet, je ne compte pas te cuisiner tout comme tu n’as pas de compte à me rendre. Je te l’ai dit, si il y a des choses que tu ne veux pas me dire, ne me les dit pas, c’est tout. Tu n’as pas à être mal à l’aise à cause de cela.

J’avançais une nouvelle fois, déterminé à rentrer à l’académie -du moins à essayer- avant de tomber une nouvelle fois. Soupirant, je me retournais sur le dos en fermant les yeux, restant à terre cette fois tout en retenant une grimace. Entre ce rêve étrange, le fait d’avoir oublié ces foutues béquilles à cause de cet abruti de pied et de toute mes pensées pour Noctis alors que j’avais besoin de mon cerveau pour marcher correctement sans tomber, je n’arrivais même plus à faire un pas sans me vautré. Mais c’était sûr, j’allais passer ma nuit ici cette fois, plus question de me relever.
Vraiment… Pourquoi pensais- je à Noctis sans cesse… Je n’arrêtais pas de m’inquiétais pour lui aussi…





© CRÉDIT - FICHE


Dernière édition par Yukihiko E. Tsurugi le Jeu 10 Oct - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Jeu 10 Oct - 11:52















Promenons-nous dans la ville...

Sentiments compliqués ~


Noctis tiqua sous le ton de la réponse avant de froncer les sourcils. Il n'aurait peut-être pas dû lui dire la chose de cette manière... Et puis, il détestait qu'on lui réponde ainsi, mais quand cela venait du rouquin, il sentait comme un serrement au niveau du cœur, c'était d'autant plus désagréable. Au lieu de lui en vouloir, il s'en voulait de lui avoir faire ce maudit reproche, sans importance au final... Ses yeux argentés s'assombrirent. Franchement, ce mot qu'il avait dans sa poche était une nouvelle source de problème. Il ne pouvait pas répondre non et c'était un sacré doute qui s'insinuait dans son esprit. Relavant les yeux, il sentit la présence du roux derrière lui. Il ne pouvait plus voir son visage, mais n'était-ce pas mieux ? Le sien se décomposait peu à peu, ne pouvait restant impassible. Passant une main dans ses cheveux, il se retourna tout de même, fixant le sol. Yukihiko n'avait pas à s'excuser. Le Gardien n'avait pas à faire un tel reproche. Mais le fait qu'il soit énervé, le surpris. Pourtant, en arrivant il n'avait pas semblé particulièrement en colère. Etait-ce de sa faute ? Noctis se mordit violemment la lèvre, il était sur les nerfs. Sans s'en rendre compte, il avait serré son tee-shirt, le chiffonnant totalement.

« Ne t'excuse pas...Je n'aurais pas dû te faire un tel reproche. Après tout, tu as raison... tu n'avais pas à me réveiller... Pardon Yukihiko.»

Il s'avança avec pour optique de faire face au rouquin, mais s’arrêta brusquement, fixant le dos devant lui. Ainsi, il s'en fichait au final. Pour il ne savait quelle raison, ça ne lui plaisait pas. Il aurait voulu qu'il s'en soucis, qu'il le questionne. Alors qu'il avait lui-même cherché à détourner le sujet pour éviter ça. Une vraie contradiction. Un vrai bordel dans sa tête. Que voulait-il vraiment ? Pourquoi est-ce que le roux était toujours dans ses pensées, pourquoi cette sensation de bien-être à ses côtés. C'était étrange, perturbant. Il avait presque envie de lui hurler dessus que ce mot le concernait pour voir sa réaction... D'ailleurs, il hésitait vraiment à le faire... Impulsif et sans réfléchir, il laissa tomber ce qu'il voulait dire. Tant-pis, si l'autre ne comprenait pas, mais Noctis voulait qu'il pose des questions malgré-tout, qu'il s’intéresse à lui... C'était égoïste et puérile, mais... c'était ainsi.

« Ce mot te concerne ! »

Alors, qu'il finissait tout juste sa phrase, gêné, Noctis vit le rouquin faire un pas avant de s'écrouler au sol. Qu'est-ce qu'il était idiot ! Comment avait-il pu oublier le pied de son camarade... Sans hésitation, il vint s'accroupir au côté de Yukihiko, inquiet pour ce dernier. Inconsciemment, il vint caresser la joue de ce dernier, vraiment soucieux avant de reculer précipitamment sa main. De mieux en mieux... L'air de rien, il attrapa l'étui de guitare du rouquin qu'il mit sur son dos, et avant de pouvoir laisser le choix à ce dernier de râler, il glissa un bras sous les épaules, le relevant maladroitement.

« Tu le fais exprès... Tu devrais être en train de te reposer ou avec des béquilles. Ton pied ne va pas se rétablir comme ça.»

Tenant fermement le rouquin contre lui pour lui servir de support, il n'osa pas, malgré tout, le regarder. De toute manière, il fallait qu'il se concentre un minimum pour pouvoir rester stable. Sur une épaule l'étui de Yukihiko, de l'autre côté ce dernier, sans oublier que tenir ainsi son camarade l’embarrassait quelque peu.

« On devrait aller se poser dans un endroit chaud pour que tu puisses te détendre et reposer ton pied, d'accord ? »

Il pencha la tête sur le côté, osant un regard vers le rouquin, lui offrant un sourire gênait.





Dernière édition par Noctis L. Zayn le Ven 11 Oct - 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Jeu 10 Oct - 16:43




Promenons-nous dans la ville, pendant que...

« Sentiments étranges... »





Je restais sur le dos, mon œil émeraude écarquillais face au ciel. Me… concernait ? Que voulait- il dire par là ? Comment se mot pouvait- il me concerner ? Pourquoi avait- il dit cela ? Pourquoi avais- je sentis presque de la colère dans ses mots ? Avait- il cru que l’expéditeur de ce mot et son lien avec lui m’étais égal à cause de ce que j’avais ? M’en voulait- il d’avoir posé la question au départ ? Je ne pouvais le dire… Une chose était sûr, dans un sens, j’étais rassuré mais cela me laissait une sensation étrange également.
J’entendis Noctis venir auprès de moi et le regardais, encore surpris alors que je sentais ses doigts sur ma joue, ne pouvant m’empêcher de rougir légèrement. Que ce passait- il… Que faisait- il et surtout, pourquoi moi je réagissais de la sorte ? Hum… C’était étrange… vraiment…
Je sentis quelque chose en moins et observais Noctis récupérer mon étuis de guitare. J’allais protester commençant à me relevais alors qu’il me saisissait par les épaules. Me relevant docilement, je soupirais toutefois, il fallais toujours qu’il s’inquiète trop. Je lui avait déjà dit que je pouvais me débrouiller seul… Lui en revanche devait faire attention à lui.
M’éloignant un peu, je me retournais vers lui afin de pouvoir le voir comme il fallait. Je détournais ensuite la tête, trouvant soudainement la balançoire à côté très intéressante.

- Mon pied va bien… Ne t’en fais pas pour ça…

Je levais les yeux vers lui avant de faire un pas, posant ma main sur sa tête pour mieux l’observer. Il avait vraiment plus de couleur… mais je m’inquiétais quand même… c’était plus fort que moi. Je repris donc sur un ton boudeur, presque de reproche bien que c’était loin d’être méchant, bien au contraire.

- Tu étais vraiment blanc hier… tu as repris quelques couleur mais toi aussi tu ferais mieux de te reposer… Surtout si tu tombe sur des vampires… Et… je n’ai pas dit ça non plus pour que tu t’excuse… Tu n'as pas besoin...

Je soupirais, reculant d’un pas, ne le quittant pas des yeux. J’étais gêné, je l’avais mis en colère alors que c’était bien la dernière chose que j’aurais voulu faire…

- Je ne voulais pas te mettre en colère… c’est juste que je ne veux pas te forcer à dire les choses que tu ne veux pas, même si je veux les savoir. Je ne veux pas te déranger, c’est tout.

Je regardais autour de moi, cherchant un chemin des yeux. Heureusement que nous n’avions pas bougé de l’entrée que j’avais emprunté sinon je n’aurais pas su d’où je venais. Puis, m’approchant de Noctis, je récupérais ce qui me servais de sac, le hissant sur ma propre épaule.

- Je te suis…. Je ne sais pas du tout où l’on est…

Pourtant, c’est moi qui saisi son poignet pour me diriger vers la sortie à l’opposé de nous, marchant doucement pourtant.  Je ne le serrais pas fort non plus, lui laissant le loisir de se dégager s’il le souhaitait.

- Ce mot… ça à un rapport avec le vampire qui était avec toi ? Je ne comprend pas… Pourquoi…. Ce mot… à…

Je m’arrêtais, le lâchant en même temps tout en continuant de regarder devant moi. J’étais légèrement rouge également sans savoir vraiment pourquoi. C’était à cause du mot ? Cela demandais quoi exactement ? Pourquoi cela me perturbait -il autant ? Pourquoi… si cela concernait vraiment Noctis et moi, j’avais … peur de la réponse ? Je n’osais même plus me retourner vers Noctis… Ça n’allait pas mieux moi…





© CRÉDIT - FICHE


Dernière édition par Yukihiko E. Tsurugi le Sam 12 Oct - 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Ven 11 Oct - 21:06















Promenons-nous dans la ville...

Sentiments compliqués ~


Noctis ne se soucia pas de la réaction qu'avait bien pu causer ses mots exprimés sous le coup de l'impulsivité et de l’égoïsme. Il voulait que Yukihiko se soucie de lui, qu'il lui pose des questions. C'était fou, totalement étrange venant de sa part. Il craignait depuis qu'il était au Japon de s'attacher au gens, mais avec le rouquin, il voulait lui faire confiance, être avec lui. Il s'inquiétait et se souciait beaucoup trop pour lui. Peut-être que le vampire n'avait pas totalement tord dans le fond... Mais, il ne voulait pas y penser. Il devait d'abord aider le rouquin. Ses doigts avaient frôlés la joue de l'étudiant avant qu'il la retire précipitamment, se giflant d'avoir osé un tel geste. L'étui sur le dos et Tsurugi de l'autre côté, il était bien décidé à l'aider. Pourtant, celui-ci semblait refuser son aide et il s'écarta, se mettant face à lui. Le visage fit une moue boudeuse avant de se reprendre, baissant les yeux, soulagé que celui-ci n'est sans doute pas vu cette expression qu'il n'avait pas faites depuis... depuis bien longtemps...

Ne pas s'en faire ? Le Gardien aurait bien aimé, mais il en était bien incapable. C'était tout bonnement incontrôlable. Il était impulsif, franc et ne pouvait cacher bien longtemps ses sentiments. Son masque de froideur ne servait qu'à dissuader les étudiants de venir lui adresser la parole. Et pourtant, il y avait tout le temps des filles pour venir essayer de lui parler. Son amabilité faisait qu'il n'avait souvent pas de mal à les faire reculer. Et là, qu'avait-il fait ? Il avait de lui-même cherché à s'approcher de ce rouquin, souhaitant le connaitre puis l'aider. Il avait fait fondre le masque de ce dernier, faisant exploser au passage le sien. Une main vint sur sa tête et il rougit instantanément, un simple contact, un simple geste. Comment pouvait-il avoir un tel effet ? Malgré tout, il fixa Yukihiko sans baisser les yeux, surpris qu'il agisse ainsi. Un coup il l'envoyait presque sur les roses, le coup d'après il s'excusait et semblait même s'en vouloir. Se souciait-il de lui aussi ? Était-ce réciproque ? Et depuis quand se posait-il autant de question existentiel. Noctis réagissait comme une jeune pucelle amoureuse, c'était embarrassant... et n'importe quoi. Le roux semblait ne pas avoir fini et le Chasseur lui offrit un sourire rassurant, le coupant presque et rougissant à vue d’œil.

« Je ne suis pas en colère. Pas du tout même. Je... c'est juste que... Je me soucis de toi... Enfin, c'est un peu gênant, mais je veux vraiment t'aider... Et en dehors de toi, le reste je m'en fiche... Et c'est bizarre...»

Noctis s’arrêta de parlant fixant le sol avec admiration. Bien... il n'avait même pas dit la moitié de ce qu'il aurait voulu lui dire. Et pourtant, ne dire que ça était déjà terriblement gênant et déboussolant. C'était comme si, en exposant les faits à hautes voix, il comprenait peu à peu. Ces mots venaient se mêler à cette question, le menant indéniablement vers une réponse, qui semblait... plus que surprenante et inattendue.

Le rouquin récupéra son étui de guitare et le Gardien ne fit rien pour le retenir, comprenant qu'il souhaitait se débrouiller plutôt que d'accepter son offre. Étonnement, il attrapa tout de même son poignet et lui adressa de nouveau la parole. Ainsi, il acceptait quand même sa compagnie. Ils firent quelques pas avant de s’arrêter. Dans la voix de Yukihiko il remarqua la gêne et il aurait aimé voir son visage, si lui-même ne s'était pas trouvé dans un état similaire. Comment allait-il expliquer la chose ? Hors de question de mentir. Il l'avait fait une fois, il refusait de faire la même connerie deux fois. Hésitant, il décida de parler tout en marchant, se serait plus simple. Il attrapa la main du rouquin et glissa presque timidement sa main dans celle-ci, le tirant dans la direction où ils semblaient tout deux venir. Noctis marchait doucement, faisant attention à ce que l'étudiant puisse suivre. Avant de répondre à la question qui ne manquerait pas de lui poser problème. Il faudrait qu'il choisisse ses mots avec soin... Il demanda, fixant la route devant lui.

« Tu veux aller où ? ... »

Attendant la réponse patiemment, il fit le point sur la manière de le dire et opta pour une approche laissant à peine le doute planait.

« Ce vampire... est une connaissance. On a parlé de... différentes choses peu importante. Et je lui ai parlé d'un étudiant... que j'apprécie beaucoup il semblerait. Pourtant... je ne le connais pas depuis longtemps... »

Il sentait son visage chauffer et s’arrêta de marcher, véritablement confus. Et dire qu'il n'avait pas encore répondu à la question... Il souffla pour se donner du courage. Une chose était sur, il était hors de question qu'il croise le regard de Yukihiko ou même qu'il le regarde.

« Enfin bon... le vampire est muet et avant de partir... pour m'aider, il semblerait... il m'a demandé si je ne serais pas amoureux de cette personne... »

Sa phrase c'était terminé dans un murmure et il avait lâché la main du rouquin. C'était définitif, il agissait comme un idiot sentimental et il détestait ça. Il sentait même ses oreilles le brûler. Il était pire qu'embarrassé et ce n'était pas sur que Tsurugi comprenne ce qu'il voulait dire. Enfin, c'était tout de même clair dans la mesure ou tous savait que Noctis ne fréquentait pas grand monde.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Sam 12 Oct - 13:34




Promenons-nous dans la ville, pendant que...

« Sentiments étranges... »





Continuant mon chemin vers l’inconnu, je gardais la tête baissais sur le sol, tenant toujours Noctis par le poignet. Ses dernières paroles m’avait fait rougir autant qu’elles m’avaient fait plaisir aussi, je ne voulais pas lui montrer. J’étais heureux qu’il veuille m’aider même s’il était hors de question que je le laisse faire. Derrière ses airs de hunter froid et aguerri, c’était une personne fragile… et encore, il y avait encore des choses qui m’échappait. Je voulais le protéger, c’était pour cette raison qu’il n’avait pas besoin de m’aider. Même si je ferais une exception pour retrouver le chemin… mais c’était là une autre histoire.
Il semblait réfléchir à ma question et j’entendis patiemment. Lui avait-on demander de ne rien me dire pour qu’il fasse une tête aussi étrange ? Ou c’était le contenu de ce mot qui le gênait autant… Il avait dit que cela me concerné… Je commençais à réfléchir de mon côté mais mes pensées se stoppèrent d’elles- même quand je sentis sa main venir dans la mienne. Je les regardais un instant sans rien dire, esquissant un léger sourire alors qu’il me tirait dans la direction opposé de celle que je prenais. Il me demanda la direction et je levais enfin les yeux devant moi. Hum… devait- on rentrer à l’académie ou flâner encore en ville ? Je ne connaissais pas le lieu moi… Je savais qu’il y avait un bar dans les parages mais je ne voulais pas revoir l’autre Hunter et puis je ne savais même pas si nous étions dans le bon coin.

- Où tu veux, cela met égal. Du moment que l’on peux parler…

Noctis fini par ralentir et je l’observais un peu inquiet. Il semblais perdu dans ses pensées… Peut- être ne savait- il pas comment m’expliquer ? Je secouais légèrement la tête, si cela devait lui causer un mal de crâne je préférais qu’il ne réponde pas à ma question. Je ne voulais vraiment pas le faire souffrir ou autre alors… J’allais lui dire d’attendre plus tard si cela lui posais problème mais il repris la parole avant moi.

- Ce vampire... est une connaissance. On a parlé de... différentes choses peu importante. Et je lui ai parlé d'un étudiant... que j'apprécie beaucoup il semblerait. Pourtant... je ne le connais pas depuis longtemps...


… …
… … … Un étudiant qu’il appréciait beaucoup donc…. Hum… J’étais… légèrement énervé là… Je ne savais pas pourquoi mais le fait qu’il parle autant d’une personne même à une connaissance me laissais une sensation étrange. Je n’avais pourtant pas mon mot à dire… Vraiment…

- Enfin bon... le vampire est muet et avant de partir... pour m'aider, il semblerait... il m'a demandé si je ne serais pas amoureux de cette personne...

Il s’était arrêté et contemplais le sol comme si c’était à lui qu’il parlait, et la fin de sa phrase avait était tant murmuré que j’avais eu du mal à entendre. Je serrais légèrement sa main comme pour l’incitais au calme alors que mon autre main c’était transformé en point. J’avais… mal au cœur en quelques sorte… De savoir que Noctis pouvait aimer quelqu’un… me rendait triste… J’étais… jaloux ? Je soupirais, un peu énervé par la situation et aussi par moi- même. Je n’avais pas le droit de réagir comme cela, tant que Noctis allait bien, tout allait bien… Je devais l’aider… et rien m’empêchais de le surveiller de loin par la suite… Je ferais donc ça… même si je ne voulais pas… J’aimais quand j’étais avec Noctis… même si nous n’arrêtions pas de nous faire des remontrances presque incessante sur notre façon peu orthodoxe d’agir. Mais… Je ne devais pas être égoïste… Et puis j’avais l’habitude d’être seul, cela ne changerais pas grand-chose.
Ne lâchant pas sa main, je me positionnais en face de lui, mettant ma main libre sur sa tête. Caressant  doucement ses cheveux, j’espérais le détendre en faisant ainsi.

- Je vois…. Et….quel est cet élève ?

Je contrôlais ma voix au maximum, ne voulant pas lui montrer à quel point j’aurais presque voulu tuer l’élève en question. Baissant le regard, je remarquais les rougeurs sur le visage de Noctis et je soupirais légèrement, faisant en sorte d’être impassible. Il semblait vraiment ressentir quelque chose de fort pour cet élève alors… Je ne devais rien montrer qui pourrais altérer son jugement, il n’avait pas besoin de cela.

- Je… peux peut- être t’aider… alors…

Ma voix m’avait trahis, se brisant à la fin mais je fis comme si de rien était. Dans le pire des cas, je prétexterais un rhume ou autre, ce n’était pas les excuses qui manquais. Tout ce qui comptait et qu’il soit heureux… Je m’inquiétais pour lui comme jamais j’avais fait auparavant… c’était troublant…et douloureux également.





© CRÉDIT - FICHE


Dernière édition par Yukihiko E. Tsurugi le Dim 13 Oct - 9:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Sam 12 Oct - 21:37















Promenons-nous dans la ville...

Sentiments compliqués ~


Dire qu'il était embarrassé serait un euphémisme. Il était rouge de honte et fixait le sol comme si ce dernier pouvait lui venir en aide. C'était ridicule. Il était ridicule. Sa voix avait buté sur certains mots, tandis qu'il avait pourtant fait l'effort de continuer, donnant la réponse qu'attendait Yukihiko. Par la même occasion, Noctis avait arrêté leur marche, cherchant à libérer sa main. Il n'était même plus question de savoir où il devait aller, son esprit était davantage concentré dans l'attente d'une quelconque réaction de la de son camarade. De celui qui hantait ses pensées, de l'auteur de son trouble. Malgré qu'il est cherché à échapper sa main de celle de son camarade, il pouvait sentir une pression sur celle-ci. Aucune réponse ne venait, Noctis restait dans l'attente, se mordant la langue. D'un côté, il espérait vraiment que le rouquin est compris qu'il parlait de lui, car sinon, il devrait lui dire de vive voix et ça... Se serait franchement compliqué. Malgré tout, le fait qu'il n'est pas lâché sa main, confortait le Gardien d'avoir pris la bonne décision en lui révélant la vérité. Il n'y avait plus qu'à... Non, ce n'était pas le bon moment... et de toute manière, il n'était pas encore certain...

Relevant les yeux lorsqu'il entendit la voix de Yukihiko, il le fixa surpris. Ainsi, il n'avait vraiment pas fait le rapprochement et pourtant il voulait savoir. Noctis se mordilla violemment la lèvre, se faisant violence. Les caresses dans ses cheveux étaient douce et il ouvrit la bouche pour répondre, la refermant. Sa gorge se serrait et il aurait presque pu laisser des larmes dévalaient son visage s'il n'avait pas eu cette fierté. L'émotion qu'il ressentait, le sentiment qui entravait sa voix. Jamais il n'avait ressenti une telle chose. Et... le rouquin ajouta une phrase qui déstabilisa et énerva sensiblement le Chasseur. Il était déjà sur une corde tellement fine, qu'il avait l'impression de marcher sur un fil extrêmement sensible. Pourtant, il avait remarqué, comment n'aurait-il pas pu le remarquer d'ailleurs ? La voix de son camarade c'était cassé. Pourquoi ? Il n'en avait pas la moindre idée, pourtant Yukihiko gardait une certaine neutralité qui l'étonna. L'aider ? Il voulait l'aider... Il n'y avait donc véritablement aucune chance. Le simple fait que le roux lui propose son aide pour cela lui fit un pincement au cœur. C'était douloureux et il ressentait une certaine colère qu'il avait bien du mal à contrôler. Son corps tremblait légèrement sous l'effort qu'il faisait pour se contrôler. Soupirant, il relâcha tout ses muscles, tandis que son regard se durcissait. Comment cet idiot pouvait-il penser rien qu'une seule seconde qu'il s'agissait de quelqu'un d'autre ? En dehors de Elemina et Akira, il ne parlait à aucun étudiant. Le choix était tellement restreint que la seule réponse plausible était Yukihiko. Lorsqu'il réalisa cela, Noctis vacilla un moment. La réponse était donc...
Il approcha son visage de Tsurugi, avant d'attraper sans violence le col de celui-ci.

« T'es un idiot Yukihiko. Un vrai de vrai ! »

Sans ajouter un seul mot et toujours aussi impulsif, il vint coller ses lèvres sur son camarade. Bon... ils étaient en plein milieu d'une rue. Ils étaient deux mecs. Mais, Noctis n'en avait rien à faire. Il ne voulait qu'une chose, faire comprendre à cet imbécile qu'il parlait de lui. Il avait été plutôt clair pourtant... Relâchant le rouquin, il fixa de nouveau le sol. Ajoutant simplement, comme si c'était une évidence.

« Je parle de toi... Baka... »

Tout d'un coup, il n'était plus certain de lui et il préférait ne pas voir le visage, l'expression qu'allait arborer le roux. Ouais. Le sol était beaucoup mieux... Surtout aujourd'hui. Il était passionnant ce goudron... un peu trop noir peut-être. Noctis revint mordiller ses lèvres. Mauvais tic, vraiment. Son autre main triturer son oreille. Peut-être qu'il aurait mieux de se taire en fin de compte. Il ajouta faiblement, contrôlant sa voix du mieux qu'il pouvait...

« Si... ça t’embête. Tu n'as qu'à oublier tout ce que je viens de dire.»



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Dim 13 Oct - 9:53




Promenons-nous dans la ville, pendant que...

« Dénouement »





Il m’avait regardé surpris un moment sans que je ne compris pourquoi. J’avais dit que je l’aiderais, alors même pour cela je le ferais. Même si je n’en avais pas envie, même si cela était douloureux. Il sembla se détendre mais je reculais brièvement d’un pas en avisant son regard noir, lâchant doucement sa main au passage. J’avais dit quelque chose de mal ? Ou peut- être estimait- il que je n’avait pas le droit de me mêler de cette affaire de quelques manières que ce soit ? Ce serait… légitime… mais tellement douloureux. Je n’avais qu’une envie à présent, me perdre quelque part mais loin de lui. J’avais besoin de réfléchir un moment, de rester seul…
J’allais mettre mon « plan » à exécution quand il attrapa le col de ma chemise. Je le regardais un moment surpris alors que ses mains tremblaient légèrement… sous la colère ? Je n’avais rien fait pour une fois qui justifiait cela…

- T'es un idiot Yukihiko. Un vrai de vrai !

De quoi ? Je…
Mes pensées s’arrêtèrent alors que je sentais ses lèvres sur les miennes. Je n’arrivais plus à réfléchir, ni à bouger d’ailleurs, sentant mes joues rougir et une douce chaleur m’envahir. Le fait que nous soyons deux mecs ne m’effleura même pas l’esprit, je n’étais pas en état pour ça.
Je le regardais purement surpris alors qu’il observait de nouveau le sol.  Mes neurones se remettant peu à peu à fonctionner de nouveau correctement. Donc en réalité… l’élève dont il parlait… c’était…

- Je parle de toi... Baka...

Je rougis un peu plus, un poids s’enlevant sur mon cœur. J’étais heureux qu’il ne parle pas d’un autre élève et… Je passais une main sur mes lèvres, réfléchissant. Nous étions deux garçons… ce détails ne me dérangeais même pas. Du moment que j’étais avec lui, j’étais heureux… Même si c’était étrange, même si nous nous connaissions pas depuis longtemps…

- Si... ça t’embête. Tu n'as qu'à oublier tout ce que je viens de dire.

Hum… Vraiment…
J’observais Noctis, un léger sourire sur mes lèvres avant de soupirer. Il avait vraiment un mauvais tic de ce mordre les lèvres ainsi, il aller finir par se blesser. Saisissant la main qui massacrer son oreille, je entraîner un peu vers moi alors que mon autre main saisissait son menton, finissant par poser un doigt sur ses lèvres.

- Arrête de faire cela, tu va vraiment finir par te blesser…

J’approchais mon visage du siens, restant silencieux quelques instant avant de l’observais un peu surpris de nouveau, comprenant quelque chose. Oui, cela ne pouvait être que ça…
Le lâchant, je passais une main dans mes cheveux, ayant toujours un air surpris mais sérieux, plongeant mon regard dans le siens.

- Noctis… Je crois que je t’aime…

Oui, c’était la seule chose qui pouvait expliquer mes réactions à son égard, le fait que je veuille être avec lui… que je soit aussi jaloux aussi… La jalousie était un mauvais défaut… Mais maintenant que j’y pensais…

- Non en fait je crois pas… J’en suis sûr…

Je regardais ailleurs, assez gêné. Ce n’était pas vraiment le moment… en plus je devais être aussi rouge que mes cheveux… Je soupirais légèrement.
Hum… Si je regardais, c’était grâce à cet étrange vampire… Enfin, ce n’était peut- être pas si important.. Vampire… Cela me rappelais mon rêve…a l’intérieur j’étais sûr d’avoir vu… Je secouais la tête. Ce n’étais pas important pour le moment. Je posais de nouveau mon regard sur Noctis, ne sachant plus trop comment réagir à présent.






© CRÉDIT - FICHE


Dernière édition par Yukihiko E. Tsurugi le Lun 14 Oct - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Dim 13 Oct - 21:26















Promenons-nous dans la ville...

Sentiments réciproque ~


Autant dire qu'il devait être ridicule. Rouge de honte. Rouge de gêne. Il avait osé piquer un baiser à son camarade et lorsqu'il avait sentit ses lèvres se posaient sur celle de celui-ci, un déclic c'était fait. C'était certain à présent. Il n'y avait aucun doute à avoir. Comment en était-il arrivé là ? Il fuyait les gens, le monde, les ennuis. Et pourtant, il craignait aussi la solitude. C'était une contradiction, mais cela ne l'importait pas en ce moment même. Il... avait des sentiments pour Yukihiko, qu'il ne connaissait que depuis peu et jamais il n'aurait cru cela possible. C'était invraisemblable, mais sans discutions. C'était une évidence. Il mordillait ses lèvres de plus en plus violemment. Le fait qu'il... aime un homme ne lui posait pas particulièrement de problème, depuis longtemps il se savait attiré par les deux genres et il était ouvert d'esprit. Mais, de là à tomber amoureux... Il n'aurait jamais parié la-dessus. Surtout qu'il ne pensait pas en avoir le droit. Il était un chasseur, il tuait. Certes, des vampires qui le méritaient, mais il prenait quand même la vie de ces créatures qui n'avaient jamais demandé à terminer ainsi. Sa main libre triturait son oreille, tandis que ses yeux avait pris une teinte ou douleur et émotions se battaient. Avait-il le droit d'aimer Yukihiko ? Il en avait les larmes aux yeux, c'était pathétique et heureusement qu'il avait baissé son visage. Ce n'était pas pour rien qu'il avait voulu se fermer à tout sentiments. C'était douloureux, fatiguant.

Doucement, il fut attiré vers le rouquin, tandis que sa main était prise en otage, de même pour son menton où un doigt se posa. Relevant les yeux vers son camarade, il ne put réprimer un sourire. Noctis était rassuré et le fait que l'étudiant se soucie toujours de lui était, enlevé un sacré poids et son l'étau sur son cœur se desserra considérablement. Arrêtant de maltraiter ses lèvres, le rouge lui monta encore au joue, redoublant d'effort pour l'embarrasser davantage. Hochant la tête pour faire signe qu'il ferait attention, il prononça quelques mots.

« D'a...d'accord.»

Sa voix faisait ressortir les émotions qui l’étreignait et il préféra se taire, plutôt que de s'enfoncer inlassablement au fond du trou. Il fut de nouveau libre de tout mouvement et pourtant, par réflexe et par besoin, il attrapa de nouveau la main de Yukihiko. Noctis avait besoin... de ce contact, de la chaleur rassurant de cette main. C'était peut-être enfantin comme réaction mais, avant de se forcer à changer, d'être distant, il était un adolescent chaleureux, certes bagarreur, mais il ne se battait que lorsque ses principes le lui dictaient. Défendre les autres, remettre quelqu'un à sa place, se venger d'un ami. Ce n'était pas pour lui qu'il le faisait, mais les autres. Souvent, il passait pour un sauvage, mais il s'en fichait. Il avait des amis et c'était tout ce qui compté. Et alors qu'aujourd'hui, il était seul, il avait trouvé Yukihiko et c'était égoïste, mais il souhaitait le garder. Se serait le seul moment où il ferait un effort de conduite. Si c'était pour le rouquin, ce n'était pas grave. Et s'il ne voulait pas de lui et bien, il veillerai de loin sur celui-ci. Perdu dans ses réflexions, son visage avait retrouvé un calme apparent et s’apprêtant à parler, il manqua de se mordre la langue. Fixant le rouquin, les yeux écarquillaient par la surprise et la bouche entrouverte, car il allait s'exprimer, le Gardien ne put réagir de suite. Il pensait l'aimer ? Noctis n'en revenait pas. Dire qu'il était heureux était un euphémisme. Son cœur s'était de nouveau mis à battre la chamade, sans qu'il puisse se détendre. Il réagissait vraiment comme une gamine et lorsque Yukihiko reprit la parole, ce fut le coup de grâce pour le Chasseur. Il... en était... certain ? Le visage écrevisse du rouquin était la preuve qu'il ne semblait pas le moins du monde mentir. Il faisait honneur à ses mèches de feu et le Gardien le trouva incroyablement mignon. La déclaration subite et ses étranges pensées faisait que son visage devait toujours être écarlate. D'un point de vue extérieur, les gens auraient sincèrement put se poser des questions, mais peu importer. Noctis ne voyait que le roux et se foutait totalement du reste, comme d'habitude lorsqu'il se trouvait avec celui-ci, se dit-il.

Maintenant, il ne restait qu'une étape à franchir et elle n'était pas des moindres. Il voulait exposer lui aussi ses sentiments à Yukihiko, mais il était loin d'être un adepte dans le fait d'être très direct dans ces cas-là. Rivant ses iris argentés sur le visage de son camarade, il souffla, cherchant du courage, avant de fermer violemment les yeux, prononçant directement et impulsivement ce qu'il souhaitait.

« Je... J'aime aussi Yukihiko ! ... »

L'avantage d'être impulsif, c'était lorsque vous hésitiez, il vous suffisait d'une petite montée d'adrénaline et le tour était joué. Les mots coulaient de source, franc et sans détour. Chose qu'en temps normal, Noctis n'aurait jamais pu faire. Comme quoi, il y avait du bon partout. Seul soucis, c'est qu'il n'osait plus rouvrir les yeux et il préféra tourner son visage avant de les rouvrir. Reprenant plus doucement, il buta sur des mots, sa voix vacillant.

« Mais... ça te va vraiment... d'avoir des... sentiments... pour moi ? ... Tu devrais... aimer quelqu'un d'autre Yukihiko. Je... ne suis pas du tout un... bonne personne, tu sais... Je ne devrais même pas avoir le droit de... t'aimer...»

Ses doutes exposaient, il se tût. Après tout, il avait raison. Mais, une chose était certaine, Kamui les avait guidé vers ce chemin, s'il le revoyait, il le remercierait, peu importe la tournure que tout ça prendrait. Avoir pu faire le point, mettre un mot sur ce qu'il ressentait et l'avoir dit à son camarade ne pouvait pas être une mauvaise chose.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Lun 14 Oct - 22:28




Promenons-nous dans la ville, pendant que...

« Dénouement »





Je posais mon regard sur Noctis, déviant sur nos mains. Il l’avait saisi quand je l’avais lâché…. Cela m’avais fait plaisir. Je pouvais sentir sa chaleur… douce et rassurante, me permettant de me détendre un peu. Je n’arrivais pas vraiment à penser aux mots que j’avais dit… J’en connaissais l’impact certes, mais je ne les regrettés pas. Il avait eu l’air surpris d’entendre mes mots mais ne les avaient pas repoussé… pour le moment. A présent je pouvais juste attendre sa réponse. Patiemment, sans le brusquer… Je ne voulais le forcer à rien et s’il refusait ou trouvais cela… peu orthodoxe, nous étions deux mecs après tout, je disparaîtrais de sa vue. Sauf s’il désirait qu’il en soit autrement. Cela ne me dérangeais pas de rester à ses côtés malgré tout, bien au contraire.
Il me regarda un moment, son visage rouge contrastant avec son magnifique regard argenté. Il ferma les yeux brusquement et je le regardais surpris, me demandant ce qu’il se passait. Peut- être n’aurais- je dû rien dire… Seulement je disais toujours les choses comme elles venait… c’était sûrement un de mes lus grand défaut.

- Je... J'aime aussi Yukihiko ! ..

Je le regardais surpris, ouvrant la bouche un moment pour dire quelque chose mais me ravisant, me contentant de sourire. Mon cœur était plus léger… J’avais l’impression de ne pas avoir était heureux depuis longtemps. Non, ce n’était pas une impression, c’était la vérité… Je ressentais la vie que j’avais abandonné depuis que j’avais quitté le village… même un peu plus tôt… Mais ce que je ressentais avec Noctis, c’était d’une force sans pareil… parce que mes sentiments était tout neuf aussi… je les découvrait avec lui.
Il fini enfin par ouvrir les yeux, détournant son visage afin que je ne le voit pas, me tirant ainsi un soupire.

- Mais... ça te va vraiment... d'avoir des... sentiments... pour moi ? ... Tu devrais... aimer quelqu'un d'autre Yukihiko. Je... ne suis pas du tout un... bonne personne, tu sais... Je ne devrais même pas avoir le droit de... t'aimer...

Je haussais un  sourcil, ne comprenant pas vraiment. Pas une bonne personne ? Je n’étais pas mieux… quoique peut- être pire… Pas le droit de m’aimer ? Ça voulait dire quoi ? Et pourquoi ?
Mettant ma main libre sur ses cheveux, je les ébouriffés doucement, ne cherchant pas à le forcer à me regarder cette fois. Aussi, je détournais les yeux vers le ciel presque noir à présent, d’un air pensif.

- Pas une bonne personne ? Je ne vois pas en quoi. Tu es courageux… Tu veux protéger les autres aussi…. Même si tu es une vrai tête de mule.

J’avais ajouté la dernière phrase d’un ton légèrement amusé, pour tenter de le détendre. A force d’être aussi rouge, il risquait de me tomber dans les pommes… Aussi, je profitais de la douce brise pour remettre mes idées en ordre, permettant de calmer les rougeurs sur mon visage également. Je respirais plus tranquillement aussi… J’étais heureux et rassuré de l’avoir à mes côtés, c’était peut- être idiot, mais c’était comme cela.

- Quand au reste, pourquoi tu n’aurais pas le droit ? Parce qu’on est des garçons ? Honnêtement, je n’ai jamais pensé à quelque chose comme ça avant, donc ça ne me dérange pas. Parce que tu est un Hunter ? Pour le coup, je ne suis pas mieux et en plus, je suis incapable de protéger qui que ce soit…

Je baissais mon regard vers Noctis, lui offrant un léger sourire, presque d’excuse.

- Je ne sais vraiment rien faire mais je t’aime… c’est peut- être idiot mais c’est ainsi. Et tu m’aimes aussi… c’est suffisant pour moi, et pour toi ?

J’attendis un moment sans rien dire, caressant légèrement sa joue de ma main libre. Les sentiments ne se commandait pas, je n’avais rien demandé, rien cherché non plus et j’étais sûr que c’était la même chose pour lui. Mais c’était tombé ainsi. Cela ne me dérangeais pas, j’accepté mes sentiments tels qu’ils étaient pour lui… et c’était justement parce que c’était lui que c’était ainsi.

- Ce vampire devait vrai être étrange pour laisser une telle note quand même…

Je haussais les épaules brièvement, ce n’était pas banal après tout… les vampires restaient souvent dans leur coin, ce foutant des autres et encore plus d’un Hunter…. Surtout avec ce sujet là…






© CRÉDIT - FICHE


Dernière édition par Yukihiko E. Tsurugi le Jeu 17 Oct - 10:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    Mer 16 Oct - 12:42















Promenons-nous dans la ville...

Sentiments réciproque ~


Les mots avait franchi sa gorge, dévalant sa langue et exprimant haut et fort ce qu'il ressentait, pourtant il avait refusé de regarder Yukihiko en les disant. Détournant ensuite son visage écarlate pour ne pas voir sa réaction en rouvrant ses yeux. Alternant, mur et sol, puis sol et ciel. Puis, sur une impulsion, il avait décidé de confié ses doutes à son camarade. Exprimant ces derniers en butant sur certains mots. Sa voix avait quelque peu vacillé, mais il avait fini par réussir à dire ce qu'il souhaitait. C'était l'essentiel à ses yeux. Il s’arrêta de parler, craignant les futur paroles plus qu'il ne le devrait. Il agissait vraiment comme un gosse... Il rougissait, bégayait, hésitait et doutait. Mais, ses sentiments étaient réels, et il ne savait si c'était le fait que cela soit réciproque ou le fait de l'avoir dit à haute voix, mais l'intensité de ces derniers ne cessait d'augmenter. Lors qu'il sentit une main dans ses cheveux, il riva enfin son visage sur le rouquin qui, observait le ciel nocturne. Il allait vraiment falloir penser à trouver un endroit où rentrer. Seul bémol... les grilles de l'académie risquait d'être fermées à cette heure-là. De toute manière, Noctis n'avait pas particulièrement envie de rentrer ce soir, il voulait simplement rester avec Yukihiko.

Il ne put réprimer un sourire lorsqu'il entendit les propos de son camarade. Cherchait-il à le rassurer ou le détendre en disant cela ? Il n'aurait su dire, mais le Gardien chercha à reprendre une certaine contenance, essayant de calmer les battements de son cœur qui avait tambouriné jusqu'à venir taper dans ses tympans. Ne souhaitant pas lâcher la main de Yukihiko, il se contentait de la tenir, la serrant doucement et gardant son visage levait vers le rouquin. Pourquoi était-il aussi grand ? Il était loin d'être un nain, mais son camarade était vraiment grand pour le coup... Au moins dix centimètres de plus, pensa-t-il. Certes, c'était existentiel comme question, mais tout de même. L'avantage, c'était qu'il semblerait que l'étudiant est décidé d'éliminer ses doutes d'un revers de mains. Pour le coup, Noctis ne savait plus quoi répondre, les mots du garçon l'ayant indéniablement rassuré, bien qu'il restait certain d'une chose, il ne méritait pas Yukihiko. Ce dernier lui offrit un sourire, presque désolé semblait-il. Le Gardien n'était pas d'accord avec ce qu'il disait. Comment pouvait-il dire qu'il ne savait rien faire ? Le rouquin se dénigrait beaucoup trop. Mais, il venait de nouveau de dire le plus simplement du monde qu'il l'aimait, que c'était réciproque et que pour lui, c'était suffisant. Le Gardien sentit de nouveau son cœur faire un bond et il offrit un sourire lumineux au garçon. Le silence allait s'installer, tandis que le Chasseur osait enfin répondre. Plus calmement et ayant retrouvé une attitude presque normal, c'était bien mieux que tout à l'heure.

« Ce n'est pas ce que je voulais dire... c'est simplement que je prends des vies, comment pourrais-je être une bonne personne ? ... Et le fait que nous soyons des garçons ne me dérange pas... Je veux juste pouvoir être avec toi. C'est aussi suffisant pour moi.»

Il fixait intensément l'étudiant avant de poursuivre, sans hésitation, sa voix montrant un certain sérieux mêlé à un amusement.

« Et, tu ne devrais pas dire ça ! T'es quelqu'un de vraiment attentionné. Et puis, peu importe, car au final, je... t'aime aussi, c'est aussi simple que ça.»

Oui, sans qu'il ne puisse vraiment l'expliquer. Enfin, il aimait la présence de Yukihiko, ses cheveux rouge, son visage. Ce n'était pas si compliqué, il avait développé des sentiments pour le garçon sans le savoir et sans chercher à le faire. Ça lui était tombé dessus, comme ça devait être tombé sur le rouquin. Il n'y avait rien à dire ou ajouter. Quelque peu gênait d'avoir osé répéter les trois mots une deuxième fois, il sourit amusé en entendant le rouquin. Oui, Kamui était assez étrange, mais c'était sans doute pour ça, qu'il avait fait confiance au vampire. Bien, qu'il soit lié à Yukihiko, il ne dirait rien, comme promis.

« C'est justement parce qu'il est étrange qu'il est intéressant. Il a peut-être... simplement voulu nous aider...»

Avec plus d'assurance, il s'avança, reprenant la marche qu'ils avaient arrêté pour faire leur déclaration au milieu d'une rue, plutôt embarrassant d'ailleurs... Gardant la main du roux, il l'entraina doucement, n'ayant pas oublié qu'il avait mal à son pied.

« Euh... On devrait vraiment aller s'assoir au chaud... Tu fais souffrir ton pied à forcer autant.»

Oui, valait mieux ne pas s'attarder ici, il faisait quasiment nuit et le froid tombait rapidement et puis, cela permettrait de ne plus parler de Kamui, lui évitant de faire une bourbe au passage. Tournant son visage vers le rouquin, il demanda avec un sourire gêné.

« Hum... Y a un bar pas loin... enfin, je crois. Tu veux y aller ? Ou... on rentre ? »

C'était le premier endroit auquel il avait pensé et Noctis devait bien avouer, qu'il n'avait pas non plus à sens d'orientation très prononçait. Il savait juste se repérer une fois qu'il avait fait le chemin, mais de nuit, la perception des choses changeaient.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢    

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenons-nous dans la ville, pendant que... ⎢⎢ PV Kamui ⎢⎢
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Promenons-nous dans le parc pendant que le lapin n'y ais pas... Oh wait...
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans le parc ♫ [PV Warren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le centre ville :: Le parc-
Sauter vers: