AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gabriel.Akeran. People are Demon and Demon are People.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Akeran

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 26/04/2013

MessageSujet: Gabriel.Akeran. People are Demon and Demon are People.   Mar 14 Mai - 11:16





Votre identité

    ♦ Nom d'adoption : Akeran.
    ♦ Prénom : Gabriel.
    ♦ Âge : 18 ans en apparence - Plusieurs siècles en vérité.
    ♦ Groupe : Arkangel. Sang Pur. Night Class.
    ♦ Arme : Murasame.
    ♦ Pouvoir : Les pouvoirs habituels d'un sang pur qu'il ne maitrise pas véritablement pour le moment et l'héritage de sa mère.


Physique

Bien qu'il ne soit jamais aisé de parler de son physique, nous allons essayer. N'oublions pas que c'est un vampire, un de ces êtres naturellement beau, doté d'un charme ravageur et d'un charisme ahurissant.

Svelte et beau.
Une silhouette svelte et mince, androgyne. Des jambes longilignes et finement musclées. De longs doigts fins ornés d'une ou plusieurs bagues toujours en argent. Un ventre plat et quelques abdominaux finement sculptaient. Une peau des plus pâles, douce comme la soie et sucré qui accentue un corps bien proportionné. Sur ce corps vous verrez, dans le cou, un lys blanc tout en longueur ainsi qu’un immense tatouage tribal recouvrant une partie de son corps. Du haut de c'est seulement un mètre soixante-quinze, il n'a pas encore fini de pousser ou du moins il l’espère. Pour un poids de cinquante kilogrammes, trop juste, mais qui lui convient tout à fait.

Un visage enchanté.
Un doux visage angélique qui en a attiré plus d’un dans les filets du jeune homme qui n’hésite pas une seule seconde à se servir de ce dernier si besoin. Une bouche nacrée orné la plupart du temps d’un sourire narquois ou d’un rictus boudeur. Un nez légèrement retroussé finement sculptés qui s’accorde sans trop de problème avec le reste. Des pommettes ni trop haute ni trop basse qui rosit facilement, bien qu’il soit l’AS dans le fait de cacher ces dernières par des mèches rebelles bien accueillit dans ces moments-là. Vous remarquerez aussi que ces oreilles sont cachées, mais les rares fois où vous les verrez vous remarquerez qu’elles sont toujours orné d'une longue croix pendant à l'oreille droite ainsi que d'une chaine suivit d'une simple boucle à l'oreille gauche. Original ? Certes, mais bon… Dernier détail oreilles sont très sensible…

Un regard noyé.
Bien que nous ne sachions pas véritablement qu’elle est sa véritable couleur d’yeux à cause des reflets dans ces derniers, nous en déduisons une. La plupart du temps l’on peut observer deux grands yeux d'une couleur profonde qui semble plus réel que les étranges couleurs s'y mélangeant. Il vous donne une impression de noyade dans un océan d'or des plus lointains. Comme si ses yeux si pétillant et doux voulait vous emportait dans son monde. Des pupilles d’un doré aussi foncé que clair, qui illumine son visage d’un éclat d'émeraude étrange, mais plutôt agréable. Son regard est avant tout déterminé, provocateur voir arrogant bien qu’en profondeur vous y verrez une douceur particulière.

Un air de bataille.
Ses cheveux ! Mais quelle histoire il a avec ces derniers ! Ils sont sans aucun doute beau et agréable à toucher, mais qu’est-ce qu’ils sont pénibles. Pour les coiffer… et bien en dehors des coiffeurs professionnels, il n’y a rien à faire, sauf si mettre un pot de gel est une solution pour vous (pour lui non), donc la question ne se pose plus. Il se contente de faire du mieux qu’il peut tout seul et plus d’une fois c’est avec une étrange coiffure qu’il sort du lit. Mais le problème est le même que pour les yeux, bien qu’il nous soit encore plus compliquer de faire une hypothèse sur leurs couleurs… Avec des mèches indomptables d’une douce couleur virant du bleu nuit au noir et du noir au bleu nuit. En tout cas, ces cheveux soyeux lui arrive dans le bas du dos et malgré l'effort incroyable qu'il fait pour les coiffer, il en prend soin.

Une apparence soignée. 
Il aime être vêtue convenablement et être à la mode, cela peut importe le caractère du moment qu’il emprunte. Un look simple, peut-être un peu punk ou rock par moment, mais rien de tape à l’œil, si cela n’est pas nécessaire. Plutôt classe avec un certain charme, c’est un garçon qui n’hésitera pas se mettre en avant. Non qu’attirait l’attention ne lui plaise, bien au contraire, mais Gaby adore la mode plus comme une passion. De plus, il a chance de pouvoir se vêtir de n’importe quelle façon car tout lui va. Du kimono au costume, tout, bien qu’un jean, une chemise et une veste lui convienne tout à fait.


Caractère

Un cœur souffrant solitude.
Ce vampire est comme tous les sang pur, solitaire. Mais plus que cela, il souffre de cette solitude ayant l'impression qu'il n'y a personne qui puisse le comprendre. Depuis ce sentiment s'est atténué grâce à Kazuki Akeran. C'est aussi un homme cachant une sensibilité et une délicatesse assez étonnante. Peut-être vous la montrera-t-il. Et si la chance vous appartient, vous aurez peut-être la chance de voir le genre d’homme qu’il est au fond. Doux et câlin. Il est toujours à la recherche de chaleur et de présence à ces côtés, ne supportant que très peu la solitude à longue durée.

Un presque glaçon dans vos rangs.
Pourquoi au grand pourquoi, est-il aussi froid, aussi distant au premiers abords ? Vous vous le demandez ? C’est bien simple, c’est une protection. A chacun sa carapace. Certain se referme, d’autre préfère vous ignorer ou vous envoyez sur les roses. Et bien lui, il a choisi de tenir ces distances avec chacun. Le mot confiance n’est pas un mot qu’il vous faudra dire à la légère en sa compagnie et avant d’être en sa compagnie, il vous faudra prendre sur vous pour ne pas craquer à cause de ces aires de garçon renfermé et froid.

L’ironie même de l’arrogance.
Non qu’il ne soit prétentieux, bien loin de là, il est ironique. Que se soit en humour ou simplement en réponse, toujours de l’ironie pointée d’une arrogance insupportable. N’allait donc pas lui poser des questions idiotes car vous risquez de vous en mordre les doigts, si vous ne l’avez pas frappé avant ! Et si l’idée vous tente toujours, vous risquez d’avoir face à vous quelque de moqueur en plus de cela. Les phrases du genre « il pleut, je suis trempé» évitez ! A moins que vous ne teniez absolument à recevoir un « sans blague t’es trempé alors qu’i l pleut ?! Etonnant… » Suivit d’un rire forcé. C’est que vous êtes idiot. N'oubliez surtout pas que c'est un aristocrate et qu'il a appris à manier les mots avec efficacités et noblesse.

Une langue fourbe et rusé.
La langue dans sa poche. Vous connaissez cette phrase ? Et bien lui, il ne l’a que quand sa l’arrange. Si vous le gonflé, il vous le dira. Si vous êtes lourds, idiots, c’est identique. Mais ce n’est pas le pire. Cette langue, qui peut-être, allez savoir jouera peut-être avec la votre, est avant tout la reine des manipulatrice ! La plupart du temps, il obtient ce qu’il veut grâce à celle-ci et vous fait passez pour le plus grand des imbéciles.

Mystère et boule de gomme.
Pourquoi avoir un aura aussi attirante, mais rester dans le peut-être tout le temps. Si vous parlez gentiment avec lui, l'impression de ne pas avoir une réponse claire pourra se ressentir. Il est ainsi, reflétant un puissant sentiment d'inconnu, de mystère. Mais plus que tout, il saura vous guider si besoin à travers d'étrange énigme. Il saura vous conseiller si besoin est. Mais être direct, sans détourner les paroles, loin n'est pas son genre.

Faisons simple… Gabriel est compliqué, intriguant et mystérieux, comme tout sang pur, il ne vous dira rien et ne se confiera pas à vous, à moins d'y être obligé. Mais étonnement, il possède ce côté chaleureux propre aux humains… Étrange petit vampire...


Histoire

I- L'ère des ancêtres

Mes souvenirs ne sont qu'un vaste désert parsemé de terre écarlate et de tristesse. Je ne peux assurer une quelconque véracité sur ces derniers, n'étant plus que l'ombre de celui que j'étais. Pour les vampires aristocrates et cultivé, l'ère des ancêtres est un récit historique et dénié de sens. Peu s'en souvienne en détail et encore moins l'ont vécu. Est-ce un bien ou un mal, je ne peux le dire. Mais une chose est certaine, tout était différent. Les "gens qui ne peuvent pas mourir" tel était notre nom en ces temps-là, venaient de se découvrir et d'apprendre que d'autres, comme eux, exister à travers les pays. Mais les humains venaient d'apprendre que des monstres apparaissaient et plus que cela, qu'ils étaient leur maitre et gouverner certaines terres. Craint, puis chasser, la plupart des vampires durent partir. Où ? Aucun endroit n'était prêt à les accueillir, ils durent alors se cacher.
Ce fut dans un tel monde que je vis le monde. Qui était ma mère ? Celle que certains surnomment La Femme à Capuche. Cette femme d'une grande beauté, qui aimait les humains tout comme ce vampire : le premier Kuran. Elle me mit au monde dans le plus grand des secrets et partie. Le mot juste serait disparaitre. Je ne puis dire si je l'ai réellement connu mes souvenirs sont d'un terne larmoyant et pittoresque. La seule et unique chose dont je suis certain, c'est mon prénom, Gabriel. Qui aurait cru qu'un tel nom puisse être donné à une telle créature ? Douce folie quand tu nous tiens. Je n'ai rien d'un ange, sauf peut-être l'apparence. Un ange déchu dirons-nous
Vous l'aurez compris, je suis le fils de cette femme ayant donné vie à ces armes trempé de son sang et les ayant offerts à ces hommes et femmes devenues chasseurs. Comment une telle tragédie s'est réalisé ? Choisir les humains plutôt que son enfant. N'est-il pas impardonnable ? Peut-être le penserez-vous, mais mon avis est tout autre. Je ne peux qu'être d'accord avec ma créatrice et mère. Elle m'a donné vie, m'a offert un héritage unique dont je me serais bien passé, mais surtout, cette femme unique, m'a confié son amour pour les humains. Bien que cela fusse un lourd fardeau au début, je me suis pris plus d'une fois à m'adoucir pour ces êtres merveilleux.
Je ne suis donc qu'un vampire, un sang pur me direz-vous, parmi tant d'autre qui n'a quasiment pas vécu. Suite à la mort de ma mère, je ne sais qu'elle âge j'avais, mais je n'étais pas bien vieux, je me rendis après le départ de tous, sur ce lieu de naissance des armes anti-vampire. De ma mère, ne restait rien. Un coeur dans le feu, à brûler, son sang disparut dans ces armes. J'ai pleuré, oui, même si cela peut vous étonnez. J'ai crié aussi, un hurlement digne d'une pleine lune. Et avec les quelques gouttes de sang, j'ai fabriqué Murasame, ma bénédiction et malédiction. Mon héritage et son sacrifice. Mon histoire commençait alors que la sienne se terminait. Douce folie quand tu nous tiens. Je suis Gabriel, Akeran d'emprunt, un sang pur. Pour le meilleur et le pire, je ne pourrais laisser ce Kuran ruiner sa vie, ma mère me le reprocherait. C'est ainsi que j'entamais le début de ma traversée. Garder un œil sur ce vampire, demander des efforts considérables surtout pour un jeune enfant, pouvant tout juste se servir de ces pouvoirs. Mais Kaname Kuran semblait important pour la Femme à Capuche, et bien que jeune, je me débrouillais pour le suivre.

Le monde était si vaste et les richesses de certains pays commençait à se construire. Tout était en marche, et cet homme ne semblait n'être que l'ombre de lui-même. Étonnant. Bien souvent on espère que ce que l'on a prévu se réalise, mais toujours une nouvelle épreuve vous attrape et vous balance un truc à la figure. Telle est la vie, même pour un monstre assoiffé de sang. Ce qu'il m'attendait était clair et simple. Le sommeil. Je manquais de sang et devoir m'abreuver d'humain ne plaisait pas. Je décidais de la seule chose possible. M'endormir pour un temps indéterminé. Évidemment, cela ne se passa pas comme je l'avais imaginé. Un homme ou plutôt devrais-je dire un chasseur, attirait par le pouvoir décida de me pourchasser. Étonnement, je n'étais pas le chasseur, mais le gibier, amusant n'est-ce pas ?
Bien vite je dû me résoudre à me battre contre ce Hunter. Il en avait après Murasame, mon arme ou plutôt mon démon. Le combat fit rage, et bien que je sois jeune, je n'en fis qu'une bouché de l'humain. Je l'avais tué. La mort. C'est une chose cruelle et lorsque vous ne mesurez pas votre force elle en devient cruelle. J'étais malade, non pas physiquement, mais moralement. J'avais tué un chasseur pour m'a survie. De plus, l'utilisation de mes pouvoir renforcer ma soif de sang. Ce fut résigné et torturé que je disparus de la surface de la Terre pour ne réapparaître que des siècles plus tard...


II- Le cauchemars du sommeil

Les ténèbres m'envahissaient, j'étais pris dans un étau et je semblais couler. L'océan était vaste et ces profondeurs des plus effrayante. Tout semblait se resserrer, j'étais dans une prison inébranlable et je ne pouvais que me débattre sans jamais pouvoir m'en libérer. Le temps n'était rien, le jour n'était plus. Seul l'enfer restait, omniprésente, m'observant et ne permettant pas de fuir. Le temps, éphémère coulait sur ma peau, mon sang frémissait de plaisir à l'idée de pouvoir s'abreuvait un jour d'un sang nouveau, d'un liquide doux d'une autre époque.
Mais le réveil n'était pas encore arrivé et je fis la seule chose que je devais. Acceptait ce sommeil et laissait mon esprit se perdre dans le monde. Oui, je dormais, mais savais. Comment ? Avez-vous déjà essayé d'expliquer l'inexplicable ? Non, n'est-ce pas ? Alors, je ne prendrais pas la peine de le faire. Je ne sais si cela est du au sommeil, mais les bruits devenaient des sons. Les yeux clos, je pouvais voir, une infime lumière au début, puis des paysages et de nouveaux lieux, des civilisations étranges, des objets insolites et des gens... Mon sang frémit, bouillonnant à l'idée d'insuffler ce breuvage délicieux. Les sensations devinrent plus net, jusqu'à ce que l'impression de pouvoir toucher soit réel. Puis vint des parfums. Inconnu, mais doux et intriguant. Je sentais, je touchais, je voyais, j'entendais et mon cœur et mon sang frissonnait face à de telles sensations. Comment ne pas vibrer alors que vous êtes entourés de la vie elle-même.

Puis ce fut le chaos, comme dans un cauchemars mon esprit se ferma, s'emprisonna de lui-même et commença à dépérir. La question était simple : étais-je en train de devenir fou ? La réponse ne m'est pas apparu immédiatement et elle était loin d'être évidente. Je m'enfermais alors dans ce qui semblait être un coffre aux mille serrures. Quand les rouvrirais-je ? Quand la réponse serait trouvée. Mais le temps passait et le sang coulait à flot. Me rendant quasiment aliéné alors que je dormais. Car oui, tout cela est étrange, je dormais bel et bien et pourtant je vivais. Mais le cauchemars devint un souvenir et la lumière apparut de nouveau. Serrure part serrure, mon esprit s'évada de nouveau, prenant un malin plaisir à s'aventurer dehors. La réponse était apparue. Les hommes étaient fous et démoniaques, alors que nous vampires tout autant humains qu'ils étaient démons. Étrange interprétation de la nature humaine. Mais telle était ma réponse.


III- Le sang coule, l'aube pointe.

Cela faisait quelques siècles que l'homme dormait profondément d'un sommeil devenu sans rêve ou seul les ténèbres vivaient en roi. Plus d'un moment que son esprit s'était rangé, bien trop fatigué d'errer à travers les temps, les saisons et les peuples. Il ne savait pas que le moment de revenir pointer. Comme une brise ce fut un des bruits de pas claquant qui sembla éveillé les pensées du sang pur. Puis ce fut un souffle glacial paralysant le corps et n'agitant que le sang qui s'empressa de se réchauffer, attirer par un je ne sais quoi familier. Puis ce fut une odeur, alléchante et enivrante. Ce parfum il la connaissait, plus rouge que rouge, douceur et sucré. Du sang coulait. Mais pas n'importe où. Sur lui. Ces sens reprirent le dessus. Puis des rubis s'ouvrirent et se posèrent sur ces personnes qui avaient rompu son sommeil. Ils étaient beaux. Ils étaient puissants. Ils étaient sang pur. Et c'était avec leur sang qu'il revivait. Les premières paroles sortirent de la gorge de l'homme.

▬ Nous avons besoin de vous, car nous savons qui vous êtes.

Le vampire presque réveillé observa attentivement cet homme intriguant. Le scrutant et cherchant à voir ce qu'il savait de lui, des originels, des premiers vampires. Mais le regard argenté ne lui révéla rien. Temps qu'il ne saurait pas, il ne dirait rien. Son regard vint alors se poser sur la jeune femme à ces côtés. Leurs regards se croisèrent alors qu'elle parlait à son tour.

▬ Kazuki es-tu sur de qui il est ? Car je ne te suis pas sur ce coup-là.

Une question restait une question, mais Gabriel sut qu'elle ne savait rien. Elle n'était donc pas intéressante à ses yeux. Toute son attention fut alors pour ce vampire. Le temps s'était arrêté entre, chacun cherchant à savoir à qui ils avaient réellement à faire.

▬ Vous êtes un originel. Mais n'ayez pas crainte, nous ne sommes que deux à connaitre votre existence, ou plutôt trois à présent. Parlons plus tard, je vous offre mon sang. Je ne veux pas être votre maître, je suis simplement celui qui vous sort de cet éternel sommeil qui vous attendez.

Un signe de tête et un presque sourire. Gabriel s'approcha de cet homme et ses dents se plantèrent dans cette chaire tendre sous les yeux de cette femme qui semblait inébranlable à première vue et qui pourtant tiqué de voir les deux hommes réunis par le sang. Lorsqu'il se fut abreuvé, le réveil fut immédiat et il sortit du cercueil. Plus grand, plus puissant. Il le sentait. A quoi pouvait-il ressembler. Ses mains vinrent d'elle-même caressait ses cheveux. Longs, très longs. Il avait hâte de se voir dans un miroir. Sentant le regard de la jeune femme sur lui, il décida de prendre enfin la parole.

▬ Kazuki Akeran. Sang pur et connaissance de Kuran Kaname. Tu m'intéresses, mais pourquoi m'avoir réveillé ? Et toi, Elysha Akeran, fiancé de cet homme. Quel est ton but ?

Il aurait pu paraitre arrogant de parler ainsi aux personnes l'ayant réveillé, mais il voulait savoir, car la connaissance était sa raison de vivre. Le mystère, l'inconnu, tout ceci était intriguant à ses yeux et il voulait simplement étendre sa soif de connaissances. Et ces vampires l'intriguaient, il souhaitait donc en apprendre plus sur ces derniers. Bien que cela puisse paraitre hors de propos et ne le concerne pas. Ce fut l'homme qui reprit la parole.

▬ Nous vous avons réveillé, vous avez le droit de savoir. Je suis un sang pur et mon but est simple : Faire des humains et vampires des êtres égo, faire de ce monde un havre de paix. Et si besoin, nous tuons, corrompons, manipulons. Tel est notre but, notre souhait et peu importe les moyens que nous devons utiliser et le temps que cela prendra, nous arriverons à nos fins.

Le sang pur acquiesça, conscient que les propos de cet homme portait un message profond, celui d'un idéal. Réfléchissant rapidement, ses doigts se posèrent sur sa gorge, le sang de cet homme était un délice, mais il se réveillait d'un très long songe. Il lui fallait plus de sang.

▬ Je vois et je pense même vous comprendre. Qu'attendez-vous de moi ? Ou plutôt attendez-vous réellement quelque de moi ?

▬ Nous vous avons réveillé, car nous pensons avoir besoin de votre aide. Vous avez des connaissances que nous n'avons pas. Vos pouvoirs, bien que pas encore totalement revenu, sont puissants et la malédiction pesant sur vous sont un présent, on aimerait donc vous avoir à nos côtés.


Cet homme maîtrisait les mots, le sens et les manipulaient à la perfection. Ce fut donc le premier sourire d'une nouvelle ère qu'il offrit à ce Kazuki.

▬ Votre objectif est miens. Si cela ne vous gène pas, j'aimerais sortir de cet endroit... J'oubliais. Je me nomme Gabriel.

Les lèvres des deux vampires s'étirèrent en ce qui ressemblé un sourire.

▬ Bien-sûr nous vous amenons dans notre manoir, Gabriel-sama. Devrions-nous vous offrir notre nom de famille ? Cela serait un honneur…

Il fut amusé de cette proposition et décida d'accepter. A présent, il n'était plus que Gabriel, mais Akeran. Le sang de cette ligné couler aussi dans cette veine. Qu'allait-il advenir de lui ? Seul l'avenir nous le dira.





In the Life

    ♦ Pseudo : Angel
    ♦ Age : 19 fraises
    ♦ Comment as tu découvert le forum : Mina-chou.
    ♦ Code du règlement :
    ♦ Que penses-tu du forum : Je ne saurais être objective ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Gabriel.Akeran. People are Demon and Demon are People.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lilyanna Vanberg
» Les Différentes Castes. [A lire impérativement avant de choisir son RP]
» le trone du seigneur demon!
» Le Demon Du Rire
» Plein de demon du chaos a vendre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Carte d'Etat Civil :: Présentation :: Présentations validés-
Sauter vers: