AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Jeu 26 Sep - 15:40



Rendez- vous forcé au clair de lune


Je restais allongé sur mon lit, observant le plafond d’un air absent , les bras sous la tête. Je me demandais ce qu’il c’était passé depuis l’évènement à la clinique. Noctis était revenu depuis peu de temps mais on ne s’était pas parlé. Il avait ses obligations et j’avais été occupé à autre chose et pas pu l’observer. Je soupirais, fermant les yeux, ça m’inquiétais quelque peu en réalité même si je ne voulais pas l’avouer. La raison ? C’était simple, je ne savais pas pourquoi cela m’inquiétais et c’était particulièrement agaçant.
Je me redressais, tournant mon regard vers la fenêtre. Dehors, la lune éclairais comme en plein jour… Bon, c’était une opportunité comme une autre… Me levant du lit, je quittais ma chambre en silence avant de déambuler dans les couloirs sans faire de bruit. Le pavillon de la lune était en ligne droite à partir du pavillon du soleil alors il y avait peu de risque que je me perde… Normalement… Il fallait juste que je ne me trompe pas de gardien sur lequel tomber sinon ça allait être ma fête.
Arrivant enfin dehors, je me déplaçais rapidement dans l’ombre des arbres tout le long du chemin pour éviter de me faire remarquer. A cette heure- ci, la night classe avait cour alors autant être prudent. Regardant de gauche à droite, cherchant ma cible. M’arrêtant, je grimpais à un arbre avoir de m’asseoir sur une grosse branche, souriant légèrement en apercevant Noctis à quelques pas plus loin. Il semblait plongé dans ses pensées et n’avais pas dû m‘entendre.
L’observant un moment, je cueillais un gland dans l’arbre avant de lui jeter dessus au niveau de la tête, le toucha en  plein sur la joue.

- Eh le gamin, tu ne devrais pas te reposer un peu au lieu de travailler ?

Je savais en connaissance de cause que les chasseurs guérissait vite mais avait la perte de sang qu’il avait eu, ce n’était pas une raison pour se balader partout de la sorte. Finalement, j’aurais peut- être dû le laisser attacher au lit ce jour là… Je soupirais, agacé rien que de repenser à ce docteur du dimanche que j’avais recroisé par la suite et à ce Cross que je ne connaissais pas spécialement en fin de compte.



© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Jeu 26 Sep - 22:28




« Rendez- vous forcé au clair de lune »

Tu étais donc là ?


Noctis avait tenu à faire sa ronde, refusant de laisser Elemina la faire seule, bien qu'il détestait cela. Pourquoi ? Car, depuis qu'il avait pris la peine de la connaitre un peu, il comprenait son point de vue et ne souhaitait pas être poids. Bien qu'il ne l'avouerait jamais. Et puis quoi encore ! D'ailleurs, il avait été étonné de voir que certaine fille de la Day Class s'était inquiété à son sujet en ne le voyant plus pendant quelques jours. Et bien… qu'avait-il bien fait pour les inquiéter à part leurs balancer à la figure d'aller voir ailleurs s'il y était ? Décidément, il ne comprenant pas et ne voulait pas comprendre de toute manière. D'ailleurs la seule personne pour qui il s'inquiétait depuis les jours qui avaient suivi cet horrible journée, n'était pas là. Ou, du moins, Noctis ne l'avait pas croisé. Pourquoi s'inquiétait-il ? Sans doute, car le visage qu'il avait fait lors de ce moment était… inhabituelle. En plus… il avait semblé comprendre ce que raconté Haruka et si ses souvenirs étaient bon… seul sa vue avait été flou normalement, il avait parlé de hunter… Que cachait-il ?

Changeant de chemise pour la deuxième fois de la journée, il soupira ennuyer. Maudit blessure. Il avait pourtant était raisonnable et n'avait pas bougé jusqu'à ce qu'elle se referme. Mais la tête lui tournait encore. Il était en sueur à cause de la douleur restant, et on lui avait de changer les bandages deux fois par jour. C'était chiant… Sortant du dortoir, il prit un allée simple vers le dortoir de Lune, soupirant d'avance et cherchant la volonté nécessaire. Pour une fois, les filles semblèrent relativement enclin à obéir au gardien, leur facilitant grandement la tâche.

C'était au moins ça de fait. Il n'avait plus qu'à faire une ronde et c'était le moins barbant, bien que ça le restait, car il était généralement seul et au calme. Commençant sa ronde, il finit par s'arrêter, le visage levait vers le ciel. La nuit était belle et les étoiles visibles. C'était jolie. Sa blessure le relança et il mit sa sur cette dernière, l'entourant de ses doigts dans un réflexe. Noctis soupira, attendant patiemment que la douleur s'échappe, se perdant dans ses pensées. Délaissant un instant sa ronde, il mit sa main sur ça joue alors qu'une grimace se dessinait. C'était quoi ? On venait de lui balancer un truc au visage ? Il regarda à terre et vit un gland à ses pensées. Se retournant sur le qui-vive, le chasseur eut un moment de surprise. Le Gardien haussa les épaules, comme si la blessure n'était rien.

De un, je ne suis pas un gamin. De deux, je vais parfaitement bien. Mais merci de t'inquiéter.


Ironie quand tu nous tiens ! Il n'allait tout de même pas lui dire : Coucou ! Je suis content de te voir. Tu sais, je m'inquiétais pour toi, donc comment tu vas ? Plutôt que sa blessure se rouvre que de passer pour un idiot de service. S'approchant de l'arbre où se tenait le rouquin, il leva les yeux, n'appréciant pas d'être surplombé ainsi. Il aurait pu monter dans l'arbre… mais son bras lui empêchait cela.

Et… tu fais quoi au juste là-haut sur ton perchoir ?  


Oui, autant débuté gentiment...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Jeu 26 Sep - 23:04



Rendez- vous forcé au clair de lune


Le gardien s’était retourné, sur le qui vive en cherchant un peu partout du regard avant de se tourner vers moi, finissant au pied de l’arbre duquel j’étais perché. C’est vrai que j’étais plus grand que lui mais le surplomber d’une telle hauteur me faisait tout de même étrange. Prenant un air tranquille et neutre, je mis mes deux mains dans les poches, mes jambes dans le vide.

- De un, je ne suis pas un gamin. De deux, je vais parfaitement bien. Mais merci de t'inquiéter.

Un gamin restait toujours un gamin. Parfaitement bien ? En écoutant les rumeurs des couloirs de l’académie, j’avais toute les raisons de croire que c’était la un mensonge… Enfin s’il le disait, je n’étais pas vraiment là pour me disputer avec lui.

- Et… tu fais quoi au juste là-haut sur ton perchoir ?

Question idiote non ?
Soupirant, je m’appuyais sur l’un de mes bras afin de sauter de ma branche, me réceptionnant habilement au pied de l’arbre, juste derrière le Gardien. C’était une petite hauteur encore, tout allait bien. Faisant quelques pas, je m’appuyais contre le tronc d’arbre avant de mettre les mains dans les poches.

- Je te cherchais, mais t’es tellement petit que j’ai du monter sur un arbre pour te repérer.

La première partie de la phrase était totalement vrai… la seconde était en partie discutable. C’était vrai que c’était pour mieux le repérer mais le gardien n’était pas petit à ce point, mais enfin, c’était là qu’un détail et puis, c’était dans sa façon de parler, il ne fallait pas vraiment s’en soucier. Sauf si le Gardien préférais parler avec lui quand il faisait l’idiot mais là, ce serait plus fatiguant…

- Au moins, les rumeurs disent vrais, tu es en un seul morceau…. C’est déjà ça.

Avec l’autre pseudo docteur d’opérette qui faisait aussi office de barmen et les tarés de la clinique, il était tout à fais normal de douter. Ceci mis à part… Je fronçais les sourcils, considérant le Gardien devant moi. Quand j’avais quitté la chambre, le chef de la guilde venait d’arriver… Que diable c’était- il passé par la suite ? Seulement s’il posait la question de la sorte, cela risquais d’éveiller les soupçon et, en quelques sortes, c’était de la curiosité mal placé.
Regardant les étoiles un instant, il fini par baisser la tête sortant de contre son arbre avant de faire quelques pas, tournant le dos au Gardien. Il était venu mais bon, il n’avait pas vraiment grand- chose à dire en réalité… c’était donc tout pour le moment… jusqu’à la prochaine fois.

- Bonne continuation, Noctis Light Zayn.

Non… Je n’avais pas cherché son identité complète, juste fait en sorte de connaître son nom entier puisque lui l’avait donné. Un simple retour des chose, c’était lus juste comme cela. Et puis, j’ étais assez doué quand il s’agissait de débusquer les choses.
J’ allais faire un signe au Gardien avant de continuer sa route quand je m’arrêtais, soupirant légèrement quand un chat bondit vers moi. Ses grand yeux bleu à la pupille fendu se détaché vraiment de son pelage couleur ténèbre. M’accroupissant, je tendais un bras devant moi. Le chat approcha avec méfiance, tendant son museau vers moi avant de me souffler après et de partir en courrant.
Je me redressais donc, passant une main dans les cheveux, les chats ne m’avaient jamais aimé enfin tout les animaux… On disait que les bêtes sentais quand une personne était mauvaise… c’était ûrement mon cas…



© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Ven 27 Sep - 11:28




« Rendez- vous forcé au clair de lune »

J"aimerais discutuer…


Allait-il lui faire l'honneur de descendre de son perchoir ? Car franchement, ce n'était vraiment pas très agréable de regarder. Noctis observait, visage levait le rouquin, un sourcil haussait. Au moins, le visage de son interlocuteur avait de nouveau cette aspect ennuyeux et lasse qu'il lui connaissait. Un sourire flotta sur ses lèvres quand il vit celui-ci descendre. Il était agile le singe, il était aussi plutôt doué en lancé, car le scalpel avait touché sa cible à l'hôpital, s'occupant du téléphone du médecin. Il avait vraiment beaucoup de questions à lui poser !

La réponse à ça question ne tarda pas à tomber, peu de temps après que le roux ne se réceptionne et ne s'installe contre son tronc. Noctis soupira, il avait la désagréable impression qu'il se payait totalement sa tête. Mais, une partie de la phrase le surpris et il fixa son vis à vis, cherchant une réponse dans la prunelle émeraude. Il ne vit rien, ni décela aucun début de réponse. Le Brun ne se prit pas la tête et décida de poser tout simplement la question. Curieux d'entendre la réponse.

Oh. Alors comme ça tu me cherchais ? Pour une raison particulière ?


Il avait décidé de ne pas relever le "petit". Bien que cela le titillait grandement, le Chasseur avait capté que le rouquin ne changerait pas sa manière de parler de lui. Un peu irritant le camarade quand même ! Surtout, que quand on l'écoutait, on aurait dit qu'il souhaitait que Noctis sorte de ses gonds, chose qu'il ne ferait pas. De un, il avait compris qu'avec Tsurugi, ça ne changerait pas la donne et il n'aurait pas plus de réponse. De deux, si c'était pour avoir à faire au guignol, non merci !

Le rumeurs ? Quelles rumeurs ? De quoi parlait-il encore ? On parlait de lui dans les couloirs, maintenant ? Sincèrement, il ne comprenait pas l'intérêt qu'on pouvait lui porter. Quand on y réfléchissait un minimum, la bêtise étonnante du rouquin était davantage intéressante. Elle inspirait la curiosité. Avec ironie et un désintérêt totale, il leva de nouveau les yeux au ciel.

Bien évidement que je suis entier… T'imaginais quoi ? Franchement, y a vraiment des rumeurs sans intérêt.


Lorsqu'il baissa les yeux, il croisa ceux du roux, étonné de l'entendre prononcer son nom complet. Il ne se souvenait pas le lui avoir dit. Non, il n'avait effectivement rien dit, Noctis en était plus que certain. Comment se faisait-il ? Ce n'était pas particulièrement important de toute manière. Le Chasseur était juste surpris de voir que son camarade c'était renseigné à son sujet. Presque heureux, d'ailleurs. N'ayant pas le temps de s'attarder sur la question, il vit avec ennuie celui-ci partir. Ben tiens ! Il lui balançait un gland au visage, l'insultait de gamin petit et se barrait ? Et il pensait sincèrement que Noctis le laisserait faire ? Apparemment, il n'avait pas encore compris qu'il était têtu. Sans attendre, il suivit Yukihiko avec énervement. A chaque fois c'était pareil. Il lui courrait après, comme un chiot après son maitre. C'était simplement irritant, et véritablement gonflant. Et bien que ça fierté en prenait un coup à chaque pas, il ne laisserait pas tomber. Histoire de changer, n'est-ce pas ?

Eh ! Tu comptes me faire le coup à chaque fois ? Te barrer comme ça, après t'être foutu de moi !


S'arrêtant à quelques mètres, il vit ce dernier s'accroupir tendant son bras vers un chat noir. Observant, il ne put s'empêcher de rire légèrement en voyant la scène. En soit, ce n'était pas vraiment drôle, c'était seulement la tête de son camarade qui était amusante. S'approchant davantage, il pencha la tête, un sourire amusé aux lèvres, décidait à ne pas laisser ce moment.

Et bien ! C'est dommage, je crois qu'il ne voulait pas de toi… Pourtant, tu as une tête à avoir un chat… ou un chiot !


Il le taquinait, bien évidemment. Chacun son tour. Ca n'allait pas être toujours le même qui allait se manger des piques quand même ! Attrapant le bras de Yukihiko, histoire de le retenir, car la mauvaise idée de s'enfuir devait encore être présente dans son esprit idiot.

Si ça ne te gêne pas, j'aimerais discuter avec toi… de l'autre jour.


Il lui offrit un sourire engageant, histoire de montrer qu'il ne lui voulait pas des noises, simplement quelques explications sur ce qu'il s'était passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Ven 27 Sep - 14:08



Rendez- vous forcé au clair de lune


Dans un sens, les animaux n’avaient pas tort à mon propos, j’étais une mauvaise personne… Je ne faisait rien… observais seulement. J’étais capable de me battre mais ne pouvais protéger personne ni même les aider. Je pouvais peut- être lutter contre quelque chose en connaissant les Hunters et les Vampires et pourtant, je faisait comme si de rien n’était… En gros, j’étais une personne insupportable et dégoûtante. Je soupirais, il fallait mieux pas que le gardien en découvre sur moi jusque là avant qu’il ne rentre dans une colère noir. Il me tuerait même probablement cette fois… ma mort était un détail mais la colère était mauvais pour la santé.

- Et bien ! C'est dommage, je crois qu'il ne voulait pas de toi… Pourtant, tu as une tête à avoir un chat… ou un chiot !

Je le regardais légèrement surpris, esquissant un léger sourire. Alors ainsi, il était du genre à lancer des piques ? Ah… il restait encore un gosse, ça ne prendrais pas avec moi. Enfin… autant le laisser rêver. J’allais avancer de quelques pas mais n’eut pas vraiment le temps de faire un long trajet qu’il me saisit par le bras.
Je soupirais, un peu plus et j’oubliais qu’il ne me laissais jamais filer aussi facilement… Il n’avait pas honte d’être aussi têtu ?

- Si ça ne te gêne pas, j'aimerais discuter avec toi… de l'autre jour.

Apparemment non, il n’avait pas honte.
Je regardais droit devant moi, mon visage se fermant automatiquement, déjà que je n’étais pas très expressif… De l’autre jour…. Voilà, il tombais pile sur le sujet que je n’avais pas voulu aborder ce soir. Ce soir, où n’importe quel autre jour d’ailleurs… mais enfin cette fois, je comprenais au moins pourquoi on pouvais bien me poser des questions. Pas comme la première fois, notre première rencontre, où je n’avait compris aucune de ses questions.

- Et que veux- tu savoir ? Si c’est à propos de la tenue d’infirmier, sache que je l’ai brûler en revenant à l’académie.

Et ce n’était pas une blague… avant de revenir à l’académie, je l’avais jeté sur une montagne de feuille qu’un gars était en train de faire brûler. Oui, j’aurais tout aussi pû la laisser à la clinique après avoir récupéré mes affaires mais non, j’avais été tellement énervé en parant qu’il avait bien fallut qu je me défoule un minimum. Certes ça n’avait pas marché mais le geste avait été là.

- En plus c’est cette espèce d’infirmière qui m’avait pris pour le nouvel interne…

Je secouais légèrement la tête, complètement blasé. Oui, j’essayais de lui faire perdre le fil et oui, je savais parfaitement que c’était trop voyant. Soupirant, je dégageais mon bras avant de reculer de quelques pas pour me mettre bien en face de lui. Écartant mes bras de chaque côté de mon corps presque en signe de banalité.

- En bref, y’a rien de plus à dire sur se jour. Profite donc du reste de la soirée pour te reposer au lieu de forcé. Sale gamin.

Une nouvelle fois, je lui tournais le dos pour partir. M’arrêtant de nouveau, je tombais à la renverse quand le chat me sauta au visage, me griffant furieusement, il reparti comme si de rien n’étais alors que je restais sur le dos, trop blasé pour réagir.

- Les animaux m’aime pas… mais c’est la première fois que l’un d’eux reviens pour me massacrer… je crois que je n’aime pas les chats non plus maintenant…

Bon, il avait visé l’œil qui avait le cache est j’avais donc une magnifique griffure couleur rougeâtre partant de sous le cache et faisant toute ma joue. Ça avait au moins eu le mérite de sauver mon œil… Bah, pour ce que j’en faisais….

- Dis- moi… c’est pas ton chat ou un membre de ta famille ? Parce que vous avez des points communs…

Je me remis en position assise, me remettant lentement debout.



© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Ven 27 Sep - 19:48




« Rendez- vous forcé au clair de lune »

C'est bon, t'as terminé ?


Il n'avait pas pu s'en empêcher ! C'était trop tentant ! Et le bref visage surpris de Tsurugi lui suffisait amplement comme récompense. C'était tellement amusant de voir les réactions du rouquin. Quoi que... c'était plutôt étrange de s'amuser de cela. Mais bon. Noctis n'était pas tout à fait normal et son interlocuteur, l'était encore moins à ses yeux. Il fit ensuite sa demande. Non non, pas de demande violent comme la dernière fois. Il avait été polie, plutôt sympathique et avenant dans celle-ci. Et pourtant, il vit l'expression de son camarade se fermer considérablement. C'était, une fois de plus, mal barré ! Non d'un chien, que fallait-il faire pour qu'il accepte d'avoir enfin une conversation normal et sérieuse avec lui ? Il était patient, très même et il s'étonnait tout seul, se félicitant même pour sa patience. Tsurugi était vraiment irritant lorsqu'il s'y mettait. Devait-il s'exploser le crâne pour attirer son attention ? Il se gifla mentalement. Ce n'était pas son attention qu'il voulait, non... Il devait sincèrement être fatigué. Il voulait simplement parler avec et le questionner, comme le ferait deux adultes. Ouais, c'était tout ce qu'il voulait.

Et que veux- tu savoir ? Si c’est à propos de la tenue d’infirmier, sache que je l’ai brûler en revenant à l’académie.


Une fois de plus, il se moquait ouvertement de lui. Le visage de Noctis changea, arborant un air des plus sérieux. Le prenait-il à ce point pour un gamin ? Il ne répondit. Attendant la suite avec impatience. Qu'allait-il ajouter encore comme connerie ? Il l'attendait de pied ferme, près à le remettre à sa place !

En plus c’est cette espèce d’infirmière qui m’avait pris pour le nouvel interne…


Il s'enfonçait dans ces explications tandis que le Brun, étrangement calme, le fixait intensément. Son visage s'assombrissant de plus en plus. Il cherchait à faire quoi au juste ? Sincèrement, il avait du mal à suivre le rouquin et malgré le qu'il se paye sa tête sans sourciller, Noctis voulait en apprendre plus. C'était tellement contradictoire ! En plus, il s'était même inquiété à son sujet...

Tu as définitivement décidé de ne pas prendre au sérieux, n'est-ce pas ?


Oui, c'était. Il lui avait dis, franc et direct, un brin d'ennui dans les yeux et presque dans un reproche. Maussade. Ouais, c'était ça. Il ne sentait plus très bien tout d'un coup et cette blessure qui le relançait ! Il le laisse se dégager, ne bougeant plus d'un pouce, presque déçu qu'il ne fasse pas d'effort. Il l'avait dérangé dans sa ronde, semblait l'avoir cherché et maintenant se barrer ? Il avait soit un problème, soit il s'était découvert une  nouvelle passion : celle de torturé psychologiquement Noctis. Oui, peut-être... En tout cas, qu'il se barre, il ne lui courrait plus après... De toute manière, il n'en aurait pas eu le temps. Ce dernier ayant fini par-terre. C'est une autre de ses passions ? En tout cas, le chat ne l'aimait pas... Merde, voilà qu'il s'inquiétait de nouveau pour l'autre idiot. Il n'aimait plus la chat ? Si ça pouvait lui faire plaisir. Soupirant, se claquant moralement d'avance pour ce qu'il allait faire.

Dis- moi… c’est pas ton chat ou un membre de ta famille ? Parce que vous avez des points communs…


Ben tiens. Pourquoi ça ne l'étonnait pas ? Ne relevant pas, ça ne servait à rien de toute manière. Il s'approcha de nouveau, observant la blessure. Il fallait désinfecter, ça avait touché la paupière sans doute, bien qu'il ne voyait pas bien avec ce maudit cache œil. C'était parti. Il allait passer pour un imbécile.

Bon... peut importe ce que t'en pense, faut aller désinfecter cette blessure... Parce que sinon, la griffure, de l'imbécile idiot de rouquin que tu es, pourrait s'infecter.


Il le tira alors part le bras, déterminer. Autant passer pour un idiot jusqu'au bout. En même temps, ne l'était-il pas à s'inquiéter de ce roux ?

Et puis... t'aurais pas pu faire gaffe ! J'ai vu arrivé ce chat bien avant qu'il te saute dessus. T'as pourtant de bons réflexes, non ?


Et bam !
C'était cadeau, un gentil reproche, lui montrant que oui, il avait été là, dans cette maudite pièce d'hôpital, il était même le patient à vrai, et que oui, il avait vu de quoi était capable cet idiot !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Ven 27 Sep - 21:22



Rendez- vous forcé au clair de lune


Me désinfecter ? La griffure ? Mais ce n’était vraiment rien…. Pourquoi ce souciait- il d’une blessure -si on pouvait appeler ça comme ça- aussi insignifiante ? Surtout après qu’il ne se soucie pas de la sienne, c’était l’hôpital qui se foutent de la charité… Je planquais aussitôt les mains dans mes poches, les resserrant. Il était fort… il avait réussit à me mettre une nouvelle fois en colère… Pour l’instant je pouvais me contrôler mais pendant combien de temps encore… Un tour chacun dirait- on mais ce n’était pas tout à fais cela…
Il me tira par le prends et je me laissais faire, ne réagissant pas tant j’étais occupé à me calmer. Après tout, brûler cette blouse n’avait pas suffit à calmer ma colère face à l’inconscience du gardien… En plus sa réflexion actuelle face à ma « blessure » et ses réflexion sur la vie lors de notre première rencontre…

- Et puis... t'aurais pas pu faire gaffe ! J'ai vu arrivé ce chat bien avant qu'il te saute dessus. T'as pourtant de bons réflexes, non ?

Mettant ma main sur son cou, je le plaquais presque violemment contre l’arbre le plus proche, lui offrant un regard noir. Mes doigts tremblèrent un moment sur son cou et je me mordis la lèvre, baissant la tête avant de parlais à voix rapide tant j’étais énervé.

- Pourquoi tu te soucis tant de moi avec ta situation actuelle ? Tu as été gravement blessé et l’autre type et même venu jusqu’à la clinique. Tu joue à quoi bon sang ? Et tu te soucis d’une griffure de chat ? Ne te fou pas de moi !

Je relevais la tête, plongeant mon regard froid dans le siens avant de le lâcher, me reculant de quelques pas. Bon…

- Je n’aurais pas dû m’énerver… laisse tomber ce que j’ai dit. Tu veux des réponses ? Allons- y alors, mais après, ne te soucie plus de moi.

Mon ton était encore rapide mais c’était le mieux que je puisse faire. Cette situation commençais à m’ennuyer, non pas parce que je n’appréciais pas la présence du Gardien comme pourrais le faire croire mes paroles, mais simplement parce que je ne pouvais rien faire pour l’aider… tout cela parce que j’étais en réalité trop lâche, je me dégoûtais et sans s’en rendre compte, il me renvoyais cela en plein figure encore plus violemment que n’importe quel autre. Si l’on m’avais fait la réflexion je n’aurais pas réagit, je m’en foutrais… mais lui en se souciant de moi était pire en quelques sortes… et pourtant, je ne le détestais pas. Je voulais l’aider c’était tout.

- Le chat, je l’ai simplement pas vu. Non seulement il était dans mon angle mort, même si j’aurais pû sentir sa présence, mon esprit était occupé par autre chose pour réagir à ça.

Ma voix avait enfin repris son débit normal sans pour autant avoir perdu de sa froideur. Je me calmais peu à peu…

- J’ai de bon réflexe en effet et je me cantonne comme un lâche dans le rôle d’observateur alors que je pourrais me battre. Même si je t’ai proposer de t’aider, je ne peux pas le faire car je suis trop lâche, un être dégoûtant qui vaux mieux être oublié, qui ne peux sauver personne.

Tout était dit, mon regard avait repris sa lassitude alors que mon visage redevenais impassible comme si de rien n’était, il n’y avait rien à savoir, tout était bien… Ce n’était pas la sensation de bien- être comme ces personnes cachant un lourd secret et se sentant libéré d’un poids je me semblais seulement mal et étriqué.

- Si c’est tout ce que tu voulais savoir, tu ferais mieux d’aller te coucher. Ta blessure te fait encore mal non ?


Cela se voyait sur le visage de Noctis, sa blessure était peut- être guéri, mais il avait besoin de repos et puis, même s’il guérissait vite en tant que Hunter, la douleur restais toujours un moment et celle- ci devait être étant donné la taille.
Je soupirais, mettant les mains dans les poches attendant au cas où il aurait une autre question, je ne m’enfuirais plus puisqu’il était trop têtu… puisqu’il essayerais sûrement de me rattraper encore et que dans son état, le gardien ferait mieux de se tenir tranquille.



© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Sam 28 Sep - 0:07




« Rendez- vous forcé au clair de lune »

T'as vraiment un soucis, on dirait...



Il ne comprenait pas ce qui venait de se passer. Il avait tiré le bras du rouquin, lui avait fait un reproche certes, mais pas bien méchamment. Et pourtant... il semblerait qu'il l'est mal pris. Très mal pris d'ailleurs... Noctis s'était retrouvé plaqué contre un arbre avec une violence contrôlé, une main sur son cou, tremblante. Le regard que lui offrit son vis à vis, le fit frémir. C'était la première fois qu'il voyait Tsurugi dans cet état, et le pire, c'est qu'il ne comprenait pas pourquoi ! Il ne bougea pas d'un pouce, fixant, à moitié sonné et totalement sur le cul le roux.

Pourquoi tu te soucis tant de moi avec ta situation actuelle ? Tu as été gravement blessé et l’autre type et même venu jusqu’à la clinique. Tu joue à quoi bon sang ? Et tu te soucis d’une griffure de chat ? Ne te fou pas de moi ![


C'était ça le problème ? Il comprenait un peu mieux. Mais pourquoi était-il autant énervé à ce propos ? De toute manière, il n'avait pas de réponse claire et nette à répondre. Il était lui-même perdu. Et Tsurugi semblait faire ressortir sa véritable personnalité... Inconsciemment, il s'était plus ou moins attaché à cet homme en cherchant à en savoir plus. De la curiosité mal placé, mêlé à un sentiment très simple : il voulait lui faire reprendre goût la vie et le faire réagir.

Je n’aurais pas dû m’énerver… laisse tomber ce que j’ai dit. Tu veux des réponses ? Allons- y alors, mais après, ne te soucie plus de moi.


Le rouquin s'était écarté, laissant le champ libre à Noctis, qui malgré tout, restait collé à l'arbre, encore sous le choc. Mais il était hors de question de laisser Tsurugi continuer à s'énerver tout seul, bien qu'il s'était excusé. D'ailleurs, le Brun ressentait encore la pression de la colère sur le roux et doutait qu'il se soit réellement calmé.

Je ne vois pas pourquoi tu t’énerve comme ça... J'ai juste fait ce que j'voulais. J'ai pas réfléchit. Et qu'est-ce que ça peut te faire que je me soucis de toi ? J'ai encore le droit de faire ce que j'veux ! Quand à ma blessure, j'vais mieux et c'est toi qui t'en soucis, pas moi. Franchement, j'ai déjà vu pire...


Il n'avait pas tord dans un sens. Il s’inquiétait pour qui il voulait et sa blessure... ben il avait connu pire. Oui, il avait mal, mais il supportait la douleur. Restant planté contre le tronc, trouvant celui-ci plutôt sécurisant sans savoir pourquoi, il regardait le rouquin, attendant réellement de voir s'il allait lui donner des réponses. Mais ce qui tombait, ressemblait à une justification et ses yeux s’agrandirent. Mais qu'est-ce qui lui arrivé à la fin ? Le prenait-il s'y mal qu'il se soucie de lui ? A moins qu'il n'est vraiment pas apprécié son reproche ? En tout cas, Noctis cherchait à comprendre, mais tourner en rond, ne voyant pas. Croyant qu'il en avait fini, le Brun avait tendu la main, avant de la laisser retomber. Il perdait les pédales le roux ou quoi ? Comment pouvait-il se rabaisser ainsi, aussi violemment ? Le Gardien était sidéré. Il n'avait qu'une envie, gifler Tsurugi pour qu'il se reprenne... D'ailleurs, ne devait-il pas le faire ?

Se détachant de son arbre, ben oui, c'était le sien maintenant, il se mit plus proche du roux, l'air à moitié mauvais, le laissant continuer sa dernière tirade. Avait-il terminé ? En tout cas, il semblait beaucoup plus calme. Remarque... pouvait-il être plus énervé ? On disait de Noctis qu'il était effrayant parfois, mais Tsurugi lui faisait concurrence !

Effectivement, j'ai eu quelques réponses... Mais... franchement ! Tu n'as vraiment aucune considération pour toi-même ! T'es le pire Baka que j'ai vu ! Et en quoi t'es dégoutant ? Non mais ! Et tu n'as rien d'un lâche. La preuve, même si tu tiens à dire le contraire, tu m'as aidé l'autre jour. Le simple fait que tu es été un moment avec moi, et est semblé être de mon côté, je me suis senti mieux. Tu voulais faire quoi d'autre ?! Cross t'aurait chercher des noises et ça, je refuse !


Oui, c'était une longue tirade. Mais c'était soit ça, soit, il lui en collait une. Mais, il n'avait pas encore envie de mourir donc... il préférait éviter. De plus, il n'en avait pas terminé et il soupira, avant de reprendre, bien déterminé à faire comprendre à l'autre idiot qu'il était loin d'être inutile. D'ailleurs, il avait mis de côté le terme observateur. Il lui poserait la question plus tard?

Et pour l'instant, le seul truc qui me préoccupe c'est toi. Ma blessure va très bien, j'vais pas mourir pour une simple douleur. Et de toute manière, ce n'est pas tout ce que je voulais savoir. Mais pour l'instant ça ira. J'vais d'abord m'occuper de t'enlever cette horrible manière que tu as de parler de toi !


Plus franc c'était difficile ! Non, mais c'est vrai à la fin ? Il était casse-pied de se rabaisser le rouquin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Sam 28 Sep - 13:30



Rendez- vous forcé au clair de lune


Le Gardien ne semblait pas tellement satisfait… et autre chose aussi que je ne parvenait pas à discerner. Une chose était sûr, je n’avait pas l’impression qu’il comptait s’arrêter là et maintenant, je ne voyais plus se que je pouvais vraiment y faire. Je me contentais donc de le dévisager de l’air neutre que j’avais repris, mes mains toujours serré dans mes poches. J’avais repris mon calme apparent, c’était déjà ça…. Je parvenais à contrôler ma voix aussi, le reste viendrais plus tard.
Le Gardien s’approcha de moi mais je ne bougeais pas, tenté toutefois de reculer pour augmenté cette distance entre nous. Cette proximité ne me plaisais pas… et l’air qu’il arboré encore moins, il avait un plan en tête, et j’étais persuadé que je n’allais pas apprécier.

- Effectivement, j'ai eu quelques réponses... Mais... franchement ! Tu n'as vraiment aucune considération pour toi-même ! T'es le pire Baka que j'ai vu ! Et en quoi t'es dégoûtant ? Non mais ! Et tu n'as rien d'un lâche. La preuve, même si tu tiens à dire le contraire, tu m'as aidé l'autre jour. Le simple fait que tu es été un moment avec moi, et est semblé être de mon côté, je me suis senti mieux. Tu voulais faire quoi d'autre ?! Cross t'aurait chercher des noises et ça, je refuse !

Je serrais un peu plus les mains, me les blessant tout en ignorant la douleur. Vraiment, il ne comprenais pas… Et puis quand l’avais- je aidé ? Je l’avais plutôt laissé tomber dès l’arrivé de Cross. Il refuse que j’ai des ennuis avec la Guilde ? C’était plutôt à moi de dire cela et puis, la Guilde m’avait toujours cherché des problèmes… même si je ne réagissais pas, je n’oubliais certainement pas.
Le regard du gamin semblait déterminé et je ne bougeais pas, ma respiration se faisant très lente. Il se mêlait des chose qui ne le concernait pas, qui ne lui apporterait rien à par des problèmes. D’après ce que j’avais vu il avait assez à faire avec les siens sans se rajouter inutilement les miens. Je soupirais, j’enviais les vampires qui pouvaient effacé la mémoire ainsi, je me saurais effacé de sa mémoire pour ne pas qui ait d’ennuis.

- Et pour l'instant, le seul truc qui me préoccupe c'est toi. Ma blessure va très bien, j' vais pas mourir pour une simple douleur. Et de toute manière, ce n'est pas tout ce que je voulais savoir. Mais pour l'instant ça ira. J'vais d'abord m'occuper de t'enlever cette horrible manière que tu as de parler de toi !

Je fronçais les sourcils, abattant l’une de mes mains sur sa tête pour lui ébouriffer les cheveux avant de vite retourner la cacher dans ma poche. Évitons, qu’il voit les trace d’ongles ensanglanté dans la paume de mes mains.

- Toi ça te convient peut- être, mais moi pas. Et ne me contredit pas alors que tu parle sans savoir. Je ne t’ai pas aidé, je t’ai plutôt laissé tomber de plus.

Cette fois- ci, je reculais de quelques pas, l’observant d’un air presque fatigué. Peu importe de toute manière, dans l’état où il était actuellement, il ne m’écouterais pas vraiment… Franchement, ce faire de mauvaise opinion ainsi sur les gens pourrait le mener à sa perte, n’en n’avait- il pas conscience ?

- Et Cross n’est pas un problème pour moi, mais plutôt pour toi non ? De la façon dont tu as réagit, on aurait un fantôme dès qu’il est rentré dans la pièce. Ce gars à l’air d’être une sorte de prison ou de monstre et ça n’a pas l’air d’être le seul… Alors tu ne pense pas que tu as plus de problèmes ? Occupe- toi de toi avant de penser aux autres. A te faire de mauvaise opinion ainsi sur les gens, tu va simplement te faire tuer.

Je m’asseyais en tailleur dans l’herbe poussant un soupir résigné. Je ne comptais toujours pas en dire plus ni même être d’accord avec ce qu’il venait de dire mais je ne comptais pas le laisser me courir après en me hurlant dessus. De un je n’étais pas d’humeur et de deux, ça attirerais l’attention des vampires actuellement en cours à défaut de réveiller tout le monde.

- Mais puisque tu n’as pas l’intention de m’écouter avec le regard que tu me lance, continue.

Oui, je commençais à le connaître l’oiseau à présent…



© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Dim 29 Sep - 12:44




« Rendez- vous forcé au clair de lune »

Pourquoi tu veux pas comprendre ? ...


Noctis n'avait jamais autant parlé d'un coup, ou du moins fait de telle tirade sans chercher à savoir ce que pouvait en penser son vis à vis. Enfaite, il l'engueulait à moitié, véritablement mécontent que le rouquin de se considère pas autrement que comme un lâche. C'était tout bonnement ridicule, en quoi en était-il un ? Vraiment. Ils semblaient que tout deux, il avaient bien du mal à se comprendre ou du moins, à faire passer ce qu'ils en pensaient. Et pourtant, malgré l'énervement de tout à l'heure, l'idiot roux ne sourcillait pas, où ne le montrait pas. Mais cela revenait au même. Son visage avait retrouvé cette expression presque désagréable et l'ennuie qui l'habitait. Il avait simplement oublié une chose, la tension se sentait encore et Noctis la ressentait à travers son interlocuteur. Le soupir de ce dernier déplut au Chasseur qui plissa légèrement ces yeux, continuant sa longue tirade, ayant pour seul but de montrer à l'abruti devant ces yeux qu'il n'était pas inutile ou que quoi se soit d'autre. Cherchant à lui montrer, blanc sur noir, que sa présence à l'hôpital la dernière fois, l'avait grandement aidé et que malgré qu'il soit parti, il n'avait pas eu d'autre choix. Mais cela ne semblait pas faire "tilt" dans cette tête de linotte et le Brun passa d'un geste lasse une main sans ses cheveux. Ils étaient pourtant déjà dans un beau bordel, mais peu importer ça coiffure. Finissant son petit discours, il fixait Tsurugi, attendant une quelconque réaction. Il avait le droit de lui en coller une, il n'aurait pas rechigné pour une fois. Après tout, il s'était permis de lui crier dessus et à sa place, il aurait sans doute mal réagit. Pourtant, la seule réaction qui vint fut une mains sur sa tête, secouant ces mèches cendrées. Clignant des yeux, il le vit rapidement ranger les mains dans ses poches, laissant la tête de Noctis tranquille.

Toi ça te convient peut- être, mais moi pas. Et ne me contredit pas alors que tu parle sans savoir. Je ne t’ai pas aidé, je t’ai plutôt laissé tomber de plus.


C'est bien ce qu'il disait. Ils n'étaient sur la même longueur d'onde et c'était pas simple de se comprendre. Mais, n'étant pas têtu pour un sou, le Gardien haussa les épaules, soufflant ennuyé, montrant pas la même occasion son nouveau désaccord. Avec une patience feinte, le Brun attendait la suite, car cela ne semblait pas être fin, d'ailleurs ça ne tard. Plus, les mots s'échappaient du rouquin, plus Noctis n'en revenait pas. Il semblait se soucier un peu de lui, lui aussi. Du moins, c'est qu'il en déduisit, car il avait l'air d'avoir observé ces réactions en présence de Cross et en avait conclu certaines choses à l'entendre. Se faire tuer, car il se serait trompé sur une personne ? N'étais-ce pas un peu poussé comme propos ? Le Chasseur n'avait pas l'intention de se faire tuer et il savait se défendre. Il réfléchissait toujours aux paroles, et vit l'air étrangement résigné de son vis à vis. Au moins, il avait compris que sa détermination à son sujet était réel. D’ailleurs, son regard semblait l'exprimer, c'était bien. Et c'était déjà cela.

Avec un demi-sourire, il décidé de faire pareil, et s'assit face au roux, les mains reposant sur ses jambes, un air presque défis sur le visage.

Il semble que tu m'es observé, un peu... J'ai des problèmes avec Eux, oui. Mais ce n'est pas souvent et j'ai bien l'intention de m'en sortir. De plus, qui n'a pas de problème ? De toute manière, je n'ai pas l'intention de mourir pour si peu... Et si, chacun ne s'occupe que de soi et bien, je trouve que c'est égoïste.


Fixant ses iris dans celle émeraudes de Tsurugi, il continua, son sourire se transforma en quelque chose de plus réel, plus vrai.

Et vu que tu me laisses si gentiment poursuivre, je comptes bien continuer de te contredire. Pourquoi ça ne te convient pas que quelqu'un se soucie de toi ? Et si ne pas savoir, doit m’empêcher de te contredire, alors je veux savoir qui tu es... Et je tenais à ajouter simplement ceci. Tu as peut-être pris la fuite, mais le temps où tu étais avec moi, dans cette maudite chambre... et bien, tu étais un soutiens. Pense ce que tu veux, c'est ainsi que j'ai vu les choses et que je continuerais de les voir !


Que serait Noctis sans un brin d'ironie ? Il ne serait pas lui. Mais la franchise dont il faisait part, était sans détour. Aussi direct que d'habitude. Certes, c'était un peu embarrassant de dire parfois ce genre de chose, mais c'était le seul moyen qu'il eut trouvé pour faire comprendre à cet idiot sa manière de voir les choses. Ce n'était pourtant pas si compliqué à comprendre ? Le Brun tenait à comprendre Tsurugi, ce qui ne semblait pas simple. Et lui faire cracher le morceau était une chose qu'il pensait vraiment prise de tête, mais il n'abandonnerait pas. Une fois qu'il avait une idée en tête, il la gardait et allait jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Dim 29 Sep - 13:15



Rendez- vous forcé au clair de lune


Il fini par s’asseoir devant moi, les mains sur les genoux et le regard déterminé auquel je répondis par un nouveau soupir. Il avait un air de défie également… Il voulais vraiment me faire raconter… quoi ? Il n’y avait vraiment rien de plus à dire… cette conversation tournais vraiment en rond… Enfin je ne m’en plaignais pas vraiment car malgré tout, j’aimais sa compagnie. C’était peut- être étrange mais c’était comme ça… Étais- je maso en réalité ? Hum… Je devais sérieusement à me pencher sur la question je pense…

- Il semble que tu m'es observé, un peu... J'ai des problèmes avec Eux, oui. Mais ce n'est pas souvent et j'ai bien l'intention de m'en sortir. De plus, qui n'a pas de problème ? De toute manière, je n'ai pas l'intention de mourir pour si peu... Et si, chacun ne s'occupe que de soi et bien, je trouve que c'est égoïste.

Tiens… égoïste, j’avais sûrement oublié se trait de caractère en parlant de moi… Enfin, je n’étais qu’égoïste que dans se sens je pense…. Je secouais légèrement la tête, mettant cela de côté. Je n’allais pas débattre sur ça maintenant, en plus ce n’étais pas intéressant.
Il se mit à sourire plus authentiquement et je l’observais, me demanda encore ce qu’il allait faire. Des reproches ? Des leçons de morales ? Je m’étais décidais que je ne réagirais plus à ce qu’il dirait, c’était la seule solution pour qu’il abandonne et que je ne dévie pas trop. Mais j’avais dit que je l’aiderais aussi… Je m’exaspérais moi- même parfois… Bien… je l’aiderais sans qu’il le sache, ça règlerait tout. Quoique je doutais pouvoir le berner longtemps… Je soupirais, très blasé à présent.

- Et vu que tu me laisses si gentiment poursuivre, je comptes bien continuer de te contredire. Pourquoi ça ne te convient pas que quelqu'un se soucie de toi ? Et si ne pas savoir, doit m’empêcher de te contredire, alors je veux savoir qui tu es... Et je tenais à ajouter simplement ceci. Tu as peut-être pris la fuite, mais le temps où tu étais avec moi, dans cette maudite chambre... et bien, tu étais un soutiens. Pense ce que tu veux, c'est ainsi que j'ai vu les choses et que je continuerais de les voir !

…Comment dire… ce type… il était vraiment… vraiment… extrêmement même…. Casse- pied, je ne voyais pas d’autre mot actuellement. Je soufflais.

- Je ne sais pas se qui m’exaspère le plus, toi plus têtu qu’une mule ou moi qui réagis par ta faute… C’est vraiment affligeant…

Je l’observais de nouveau, patiemment, cherchant mes mots aussi sûrement… peut- être autre chose dans ses yeux mais je ne savais pas quoi, ce qui ne m’aiderais pas vraiment en somme.

- Ça ne me convient pas… Parce que ça risque de te tuer. Et se trompais sur les gens peu vraiment te tuer… Je pourrais très bien être un tueur en réalité alors que tu semble croire l’inverse… bref… soit plus prudent car ça fait froid dans le dos, même si tu es capable de te défendre.

Je gardais de nouveau le silence un moment avant d’avoir un léger sourire.

- Tu ne pense pas que ce serait injuste que je te raconte tout alors que tu ne dit rien sur toi ? Quitte a ce que je sois un boulet, autant l’être jusqu’au bout non ? Si tu veux vraiment n’en faire qu’a ta tête, je me gênerais pas pour en faire de même à ton propos.

Bon, je n’en faisait déjà qu’a ma tête mais j’avais étais assez calme et gentil tout de même, je pouvais être bien pire… comme la fois à l’hôpital ou j’avais vraiment fallais faire une bêtise.




© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Dim 29 Sep - 16:33




« Rendez- vous forcé au clair de lune »

Pourquoi tu veux pas comprendre ? ...


Noctis parlait beaucoup, peut-être trop, il n'était pourtant pas bavard en général. Mais si cela pouvait permettre à Tsurugi de ne pas prendre ces jambes à son coup, il parlerait. Le Brun continuait d'énoncer ce qu'il pensait, observant les traits de son interlocuteur avec attention. L'ennuie semblait se renforcer, tandis qu'il soupirait. Et bien... Soit. Qu'il soupire. Souffle. S'ennuie. Étant donné qu'il semblait avoir compris à quel genre de personne il avait à faire, il n'avait sans doute plus beaucoup d'option en stock. Parfois, il se disait qu'il aurait aimé être télépathe. Ça pouvait aider parfois, dans certaine situation. Quoi que, cela pouvait aussi faire mal de lire dans les pensées. Tout compte fait, il préférait se dépatouiller tout seul.

Plutôt mal à l'aise en tailleur, il se recula et étendit ces jambes devant lui avec un soupir. Ces muscles étaient endolories et le faisaient souffrir. Ce soir, même si c'était à deux heures du matin, il prendrait une douche, ça lui délierait ces derniers. Se taisant, une nouvelle fois, il avait envisagé le fait que Yukihiko ne lui réponde pas. Dans ces cas-là, il n'aurait rien ajouter et l'aurait regardé, se contenta d'attendre, jusqu'à ce que le rouquin en ait marre.

Je ne sais pas se qui m’exaspère le plus, toi plus têtu qu’une mule ou moi qui réagis par ta faute… C’est vraiment affligeant…


Il aurait pu mal le prendre, mais le Chasseur se savait têtu et pour toute réponse, il lui offrit un nouveau sourire, presque amusé de la constatation de l'étudiant. Quand au fait qu'il réagisse par sa faute, Noctis en était presque fière. C'était ce qu'il voulait, le voir exprimer ce qu'il ressentait à travers ses traits et ses mots. Était-ce puérile de sa part ? Il ne le pensait pas et si c'était le cas, disons que c'était pour le bien du roux ?

Le plus affligeant, reste sans doute que je n'arrivais pas à te faire réagir...


C'était sortie tout seul, mais bon...
D'ailleurs, ce dernier reprit la parole, surprenant une nouvelle fois le Gardien qui se mordillait les lèvres en l'écoutant, geste ressemblant davantage à un tic, qu'il faisait régulièrement en cours lorsqu'il avait décidé le professeur et étudier proprement. C'était la preuve, qu'il essaierait de prendre en considération ce que le rouquin lui disait. Lorsque Tsurugi se compara à un tueur en série, Noctis se retint de rire, montrant son amusement en souriant. Le fait qu'il puisse se tromper sur une personne, semblait vraiment importer l'étudiant aux mèches de feu.

Une chose était sur, c'était intéressant de voir comment la conversation avancé. Noctis avait mis le doigt sur ce qui attisait sa curiosité, tandis que Tsurugi venait de lui dire, qu'il n'en ferait qu'à sa tête lui aussi, puisque c'était ainsi. Soit ! Si cela pouvait faire prendre un autre tournant à la conversation, il ferait lui aussi des confidences et répondrait aux questions. Hochant une nouvelle fois le visage, il décida de ranger totalement ces crocs, bien que lui n'en avait pas. Il n'était qu'un humain.

Et bien ! Au moins... on a le mérite d'avancer à quelque chose. Tu ne veux plus m'étrangler Monsieur le tueur en série ?


Un sourire, une ironie pointer d'humour assez noir. Mais, trêves de plaisanterie, il n'avait pas cherché à l'étrangler s'il en avait cru la poigne. Simplement à lui faire comprendre qu'il était énervé.

Tu as raison, cela ne serait pas logique que ça ne marche que dans un sens. Si tu acceptes de me parler de toi, j'en ferais de même...


Continuant de mordiller sa lèvres inférieur, il réfléchit un instant à la manière de tourner ce qu'il souhaitait dire.

Tu acceptes donc de me parler de toi ? ...


Oui, il préférait redemander. Car, après tout, c'était lui qui souhaitait en savoir plus et Tsurugi semblait mettre en avant que s'approcher de lui pouvait être dangereux. Bien qu'il ne voyait pas du tout en quoi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Dim 29 Sep - 17:11



Rendez- vous forcé au clair de lune


Il semblait s’amuser, le gardien… Enfin, s’il continuais à lui donner la morale, j’allais devoir réfléchir à des moyens drastique pour qu’il arrête et cela même s’il était peu conventionnel. D’ailleurs, il devrait arrêter de traiter ses lèvres de la sorte s’il ne voulait pas se blesser à fore… Vraiment un gamin… têtu et casse- pied… bon, ce n’était pas que des inconvénients…

- Et bien ! Au moins... on a le mérite d'avancer à quelque chose. Tu ne veux plus m'étrangler Monsieur le tueur en série ?

Je le regardais sourire. Alors comme ça, monsieur était adepte de l’humour noir ? Et il ne m’avait même pas cru… Il était vraiment sûr d’avoir vu ce que j’avais fait à l’hôpital ? Bon, en même temps il était mal en point à se moment là alors c’était normal… Mais c’était pas jolie de ce moquer alors que c’était vrai. S’il se basé que sur le moment où je l’avait « étranglé » c’était un mauvais plan, car a se moment là je ne voulais pas lui faire de mal. Juste capter toute son attention. Mais ça n’avait marché qu’a moiti semblerait-il…

- Tu as raison, cela ne serait pas logique que ça ne marche que dans un sens. Si tu acceptes de me parler de toi, j'en ferais de même...

Hum… ? Il comptais vraiment me raconter sont histoire ? J’aurais tout de même cru qu’il serait plus… réticent peut- être… Enfin la mienne serait courte du moment où tous était mort.
Il se mordilla la lèvre de nouveau et je soupirais, j’allais vraiment devoir faire quelque chose pour cela.

- Tu acceptes donc de me parler de toi ? ...

J’eus un léger sourire, ayant un mauvais plan en tête. Un tour chacun semblerait- il.

- Oui mais avant…

Je me penchais vers lui, embrassant ses lèvres avant de me redresser, l’observant attentivement en souriant. Un vrai sourire, même s’il était un peu moqueur. Et puis ce n’était pas le même sourire moqueur de d’habitude… je m’amusais vraiment cette fois, ce sourire n’était pas un mensonge.

- C’est pour que t’arrête de mordiller ta lèvre, tu va te blesser à force, gamin. Bon, tu m’écoute ou tu es trop occupé à faire concurrence à la pivoine ?

Il était tout rouge… ça lui allait bien…
Bon, au moins j’allais faire un monologue et comme il était trop choqué il n’entendrais rien et tout irais bien pour moi. Hum… C’était un bon plan ça…

- Donc… Je suis né au sommet d’une montagne d’un père Hunter de la grande famille je ne sais plus quoi… un truc… Murasame je crois et d’une sang pure vraiment magnifique. Donc ils se sont fait tué par les Hunters mécontent. J’ai descendu la montagne et le couple qui ma recueillis s’est fait tué par des level E et à cause des Hunters qui n’ont pas fait leur boulot. Bref, je suis donc arrivé à l’académie pour observer si les vampires et les humains pouvaient cohabiter. Fin.

J’avais dit tout cela à une telle rapidité que je doutais fortement que le gardien déjà à moitié surpris ait compris la moitié des mots que j’avais dit. Je souris, l’observant et reprennant mon souffle.

- A ton tour maintenant, gamin -pivoine.

Oui, je voulais savoir moi aussi… pour pouvoir l’aider… Non, je ne pouvais pas l’aider…. Enfin, je pouvais peut- être essayer, même un lâche comme moi pouvait peut- être être utile….



© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Dim 29 Sep - 18:57




« Rendez- vous forcé au clair de lune »

Confidences ?


Il avait posé sa question, histoire d'être certain de ce que venait de lui dire le rouquin. Après tout, valait mieux être sur à cent pour-cent. En général quand on parlait de soi, ce n'était pas toujours un moment de plaisir. Et puis, il espérait qu'en n'en sachant plus, il comprendrait plus facilement le rouquin. Regardant son camarade, il ne comprit pas le pourquoi de ce soudain sourire, mais haussa les épaules, c'était mieux que de voir cet air blasé. "Oui, mais avant..." Avant quoi ? De quoi voulait-il parler ? Voulait-il rajouter quelque chose à leur accord ? Noctis l'interrogea du regard et avant de pouvoir avoir un mouvement de recule, il se retrouva avec les lèvres du rouquin sur les siennes. Trop choqué pour réagir, il vira à l’écrevisse sans pouvoir s'en empêcher. Il ouvrit la bouche pour avoir une explication avant de la refermer, encore trop surpris. Et ce sourire qu'il arborait, n'aidait en rien ! Le Brun lui aurait bien rendu la monnaie de sa pièce, mais pour cela, il fallait qu'il arrive à reconnecter ses neurones pour aligner deux mots.

C’est pour que t’arrête de mordiller ta lèvre, tu va te blesser à force, gamin. Bon, tu m’écoute ou tu es trop occupé à faire concurrence à la pivoine ?


Dans son esprit, c'était l'incendie. Il avait fait ça pour... ça ?! Elle était où la caméra caché ? Le Brun ne put qu’acquiescer à la question. C'était certain, il l'écoutait, il ne faisait que ça d'ailleurs ! A l'inverse de pouvoir parler, c'était déjà ça. Noctis se vengerait plus tard, comment ? Il ne savait pas encore, mais il le fallait ! Surtout, qu'il sentait ces joues encore brûlante sous l'embarras. Il avait réussi son coup, celui-là !

Celui-ci, n'attendit pas de réponse du Hunter et se lança dans un monologue que le Brun tenta de suivre, malgré son cerveau surpris. Il déballait tout ça, comme si ce n'était rien. Allant à une vitesse folle. Ne s’arrêtant pas pour prendre des pauses. A croire qu'il faisait le marathon de la parole, bien que cela ne devait pas exister. C'était ridicule comme idée. Peu importer à présent. Il venait de terminer sa tirade et semblait essouffler. Et bien... Et il souriait. D'ailleurs, il devait se méfier à présent, car quand le rouquin n'avait pas d'idée pour résoudre un problème, ou que quelque chose l'ennuyait, il agissait étrangement. Gamin-pivoine ? Sympa comme surnom... Le Brun plissa les yeux et tira la langue. Ouais... cette fois c'était très puérile. Mais il n'avait pas trouvé mieux.

Tu n'étais pas obligé de faire ça pour me dire d’arrêter de me mordre les lèvres... Je le fais tout le temps, c'est une manie alors bon. Ne refais plus un truc comme ça, sans prévenir !


Il n'aimait pas être surpris. Bon, il réagissait trois plombes après, mais c'était dit au moins. Réfléchissant à ce qui venait d'être dit, il essaya de tout se remémorer. En gros, Tsurugi avait tout perdu à deux reprises. Et les hunters, comme les vampires étaient en faute. C'était jolie... Il ne devait pas beaucoup l'aimer alors, étant donné qu'il était un hunter... Il soupira et fixa un point invisible.

Tu as dû pas mal souffrir à cause de l'inutilité d'hunters et des vampires... Je sais pas trop par où commencer me concernant.


Devait-il tout lui dire ? Avec son père ? Puis du fait qu'on l'avait fait disparaitre de la surface de la terre pour qu'il est une autre identité ? Non, il valait mieux commencer après tout ça. Sinon, se serait trop long. Il en parlerait peut-être après... plus tard.

Ma mère est une hunter et je ne les su que plus tard. J'ai toujours été au-dessus des autres en capacités physique, mais je ne savais rien, jusqu'à ce que le hasard fasse que je croise la route d'un vampire. J'ai rencontré un homme, mon maitre et on m'a fait venir à la guilde. Sachant que je ne comprenais pas encore grand chose. Il s'est avéré que j'étais "compatible" avec une arme anti-vampire un peu bizarre. Et bien que je leur ai dis dès le début que je ne comptais pas devenir hunter. Tuer des vampires, ce n'est pas mon truc. Tuer tout court d'ailleurs... Mais, ils ne m'ont pas laissé le choix étant donné l'arme que je pouvais utiliser. Ils ont été jusqu'à m'envoyer ici en tant que gardien. Tu connais les grandes lignes, maintenant...


Noctis était gêné de ne pas lui parler du reste, surtout que celui-ci avait semblé vraiment tout lui dire, mais parlait de son père et surtout de la torture qu'il lui faisait subir, il ne préférait pas pour l'instant. Et peut-être aussi lui parler du fait, qu'il n'existait plus ? Quand il y pensait, y avait trop de truc à raconter et ce n'était pas intéressant. Préférant ne pas s'attarder sur ce qu'il venait de dire, il reprit, curieux.

Mais du coup, ça n'explique pas pourquoi tu joues au parfait idiot ? ... Mais je comprends mieux de quoi tu es capable.


Léger sourire, il scrutait de nouveau chaque réaction du roux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Dim 29 Sep - 19:40



Rendez- vous forcé au clair de lune


Il m’avait tiré la langue et m’en voulais quand je disais que c’était un gamin ? Il avait vraiment de la prestance le gosse. Surpris, je le regardais un moment les yeux rond avant de sourire. Sans prévenir hein ? Donc ça voulais dire que si je le prévenais avant, j’avais le droit de faire tout ce que je voulais ? Hum… C’était intéressant cela… Qu’allais- je bien pouvoir… Je stoppais mes pensées, surpris par moi- même avant de lancer à Noctis un regard très froid. Pourquoi je me comportais comme ça avec lui alors que j’évitais tout contact ? C’était quoi le pouvoir de ce type ?

- Tu as dû pas mal souffrir à cause de l'inutilité d'hunters et des vampires... Je sais pas trop par où commencer me concernant.

Je haussais les épaules, ne parlant pas pour pas se lancer dans un autre débat alors qu’il allait commencer son histoire. Il avait l’impression que sinon, il se défilerais. Souffrir hein… Non pas vraiment… ou alors je ne m’en souvenais plus… je l’avais seulement laissé de côté à un moment donné pour ne plus y penser, c’était tout. Même si certain Hunter me tapé facilement sur le système…
Il me raconta son histoire et j’écoutais attentivement, fronçant les sourcils concentré mais aussi parce que je ressentais sa gêne. Et avec ce qu’il avait dit à l’hôpital, il manquait bien un morceau de l’histoire. Ce type avait triché… alors que j’avais tout raconté… Il jouait à cela ? Je n’aimais pas ces jeux là, dommage pour lui.
Le hasard… je ne croyais plus vraiment au hasard quand ça touchais les Hunters et les Vampires. Forcer les gens à faire des choses… à tuer… Mes poings se serraient un peu plus, me blessant de nouveau.

- Mais du coup, ça n'explique pas pourquoi tu joues au parfait idiot ? ... Mais je comprends mieux de quoi tu es capable.

Je le regardais un moment. Un peu furieux… mais aussi un peu blasé. Je m’étais fait avoir par ce gosse. Fermais les yeux, je passais un léger soupire avant de sourire. Me jetant sur lui, je le fit s’allonger sur le dos, me maintenant au -dessus de lui tout en tenant fermement ses poignets.

- Donc j’ai le droit si je te préviens non ? Donc je compte me venger… Je suis assez furieux là… t’as réussi à me faire réagir, je ne sais pas si je dois te féliciter.

Je le regardais dans les yeux, un regard noir avant de soupirer et de me relever, le laissant au sol. Me reculant de quelques pas, je remis mes mains dans mes poches.

- Ça n'a pas du être tout le temps facile pour toi... Mais tu as triché alors je ne répondrais pas à ta question. Parler de soi et toujours dur n’es- ce pas ? Mais je ne suis pas du genre à oublier chaque parole prononcé, surtout par certaines personnes

Celle que j’observais… et lui qui entrais dans une autre catégorie pour je ne savais quelle raison. J’allais continuais mais m’arrêtais, tournant la tête vers un bosquet un peu plus loin. Des filles de la day class… A cette heure- ci ? Elles étaient vraiment folle… mais au moins ça m’offrait une distraction.

- On dirais que t’as du boulot Gardien. Alors vas-y avant qu’elles ne se fassent manger.

Lui tournant le dos, je commençais à partir de mon côté vers… vers….bonne question en fait car je ne savait pas où j’allais. En ligne droite, c’était déjà ça…. Hum… depuis quand y’avais une fontaine à cet endroit là ? Bon… crédibilité zéro… Je me demandais si le Gardien viendrais me retrouver après cela…
Je m’allongeais donc sur l’un des rebord de la fontaine, observant les étoiles, une main sur mes cheveux. Je n’arrivais toujours pas à y croire, comment avais- je pu tout lui dire ? J’étais vraiment idiot… c’était le cas de le dire. Et se Gardien n’avais pas de chance pour avoir été entraîné de force dans cette chasse idiote… Hum… Peut- être devrais- je faire Hunter finalement… pour aider….
Je me redressais, encore plus énervé en décoiffant un peu plus mes cheveux. Pourquoi es- ce que je voulais toujours l’aider ?! Je m’énervais plus moi- même que lui le faisait…. Je soupirais, j’allais probablement devoir ‘excuser aussi…. Ce n’étais pas vraiment à cause de lui que j’étais énervé… enfin presque.



© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Dim 29 Sep - 20:58




« Rendez- vous forcé au clair de lune »

Je deviens fou ?



Il fut surpris de la réaction du rouquin quand à sa remarque sur ce qu'il venait de lui faire. Le regard noir dont il le gratifia, l'étonna. Ne serait-ce pas plutôt à lui de lui offrir ce genre de regard ? Il l'avait quand même embrassé, même s'il avait... Non, à quoi pensait-il maintenant ? Appréciait ? Ce n'était pas possible. Il avait juste été choqué ! Rien de plus... C'est que, oui, ça l'avait un peu perturbé quand même.

Le pire, c'est qu'il semblait de nouveau furieux alors qu'il venait tout juste de terminer une partie de son histoire. Pourquoi était-il aussi furibond, maintenant ? Il n'était tout de même pas au courant du fait qu'il n'avait pas tout dit ? La réaction de l'idiot de roux faisait tanguer la balance vers cette réponse. Mais comment pouvait-il savoir qu'il mentait ? Le Brun, n'avait pas de réponse, à moins de lui demander, mais cela voudrait dire qu'il devait se vendre et devrait raconter la partie la plus ennuyante... Plonger dans ses réflexions, il fut surpris par Tsurugi. C'était définitif, il fallait qu'il fasse gaffe quand il souriait de cette manière. C'était dangereux et ne disait rien qui vaille ! Et son intuition se trompant rarement, Noctis bascula en arrière, se retrouvant sur le dos, le rouquin au-dessus de lui, qui tenait fermement ses poignets. Le Gardien était embarrassé de cette position, mais davantage surpris par la réaction du roux. Il était bizarre, pourquoi agissait-il comme ça ?

Donc j’ai le droit si je te préviens non ? Donc je compte me venger… Je suis assez furieux là… t’as réussi à me faire réagir, je ne sais pas si je dois te féliciter.


Furieux ? Ben tiens, il n'avait pas remarqué... C'était bien la seule qu'il avait comprise. La seconde chose sur laquelle, il hésitait, mais qui semblait peu à peu se vérifier, c'était que Yukihiko savait qu'il n'avait pas tout dit... Comment ? Tel était l'énième question qui se posait dans sa tête. Et de quel droit parlait-il ? C'était simplement une manière de parler. Même en prévenant, il ne fallait pas faire ce genre de chose, c'était toujours aussi déboussolant. Pour le coup, bien qu'il ait fait réagir l'étudiant, il n'était pas très fière de lui de lui avoir menti. Et le pire, c'était qu'avoir l'homme au-dessus était incroyablement embarrassant et qu'il rougissait alors que celui-ci était furieux. Il agissait étrangement lui aussi, maintenant... Lorsqu'il retrouva sa liberté de mouvement, il resta au sol, reprenant une respiration normal. Tiens, quand avait-il retenu son souffle ? Écoutant de nouveau le rouquin, il se releva enfin, se mettant debout en époussetant son uniforme.

Ça n'a pas du être tout le temps facile pour toi... Mais tu as triché alors je ne répondrais pas à ta question. Parler de soi et toujours dur n’es- ce pas ? Mais je ne suis pas du genre à oublier chaque parole prononcé, surtout par certaines personnes.


Le doute n'était plus permis. Il savait qu'il avait triché et n'avait pas répondu aussi franchement que lui l'avait fait. Noctis s'en voulu davantage. Il avait frémis à chaque mots. Mince. Pourquoi ça lui importait tant de ne pas être mal vue de cet homme ? Son visage prit une expression sincère et désolé.

Désolé... J'aurais dû respecter ce qu'on avait dit... Mais tu as raison ce n'est pas simple de parler de soi. Alors si tu pouvais me laisser le temps pour la suite ? ...


Le Brun se justifier comme il pouvait. Avant de pouvoir entendre une réponse, son attention fut capté par deux jeunes filles. Il soupira ennuyé. Ce n'était pourtant vraiment pas le moment. Il hocha la tête en entendant Tsurugi. Il n'avait pas le choix. Malgré tout, il le suivit des yeux, retenant la direction où il allait. Avec un peu de chance, il le retrouverait en le cherchant plus tard ? Car ce n'était pas la direction des dortoirs... Pour toute réponse, il se dirigea vers les demoiselles, le visage de nouveau fermé, son regard encore plus froid qu'habituellement.

Vous ! Vous êtes débile ou quoi ? Vous connaissez le règlement et pourtant vous jouez avec le feu ? J'veux bien vous croire que c'est tentant, mais vous allez devoir rendre des comptes au directeur.


L'avantage, c'est qu'il avait tellement de tact et était tellement gentil, qu'elles captèrent le message, soupirant à fendre l'âme et s'expliquant. Elle voulait voir Kazuki, Kaoru, Kamui et Gabriel. Et bien... C'était très mignon, mais elle allait surtout aller voir le directeur maintenant ! Avec un regard en arrière, pensant à son camarade roux, il soupira. Poussant avec une délicatesse inexistante les demoiselles, Noctis les gratifia d'un nouveau regard noir. Il le vit blêmir et son visage afficha un sourire presque mauvais. Il voulait retrouver cet idiot ! Pourquoi devait-il se torturer autant les méninges quand ça le concernait ? Frappant à la porte, pour une fois, le directeur semblait encore là. Il énonça la situation et le vieux fou le félicita. C'est ça... Le Gardien fit signe qu'il devait continuer sa ronde et le directeur le laissa partir.

Noctis se mit alors à courir dans les couloirs, sauta par une fenêtre pour gagner du temps. Si Elemina l'avait vu, elle aurait fait un arrêt ! Depuis quand courrait-il pendant sa ronde avec un air aussi déterminé ? Il retourna à l'endroit où ils étaient un quart d'heure plus tôt et ne vit pas l'objet de ses pensées. Etait-il devenu fou ? Peut-être, mais le Brun voulait s'excuser une nouvelle fois ! Prenant la direction qu'avait pris l'autre idiot, il s’arrêta au niveau de la fontaine, essoufflé et fit un maigre sourire. Il était là, semblant perdu dans ses pensées.

Tsurugi-san... Je suis vraiment désolé de ne pas t'avoir tout dit. Je ne sais pas comment tu sais que j'ai mentis, mais j'suis désolé, j'voulais pas t'énerver.


Noctis se sentait un peu mieux, maintenant qu'il l'avait dit...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Dim 29 Sep - 21:35



Rendez- vous forcé au clair de lune


Vraiment… Le Gardien c’était même excusé… Pourquoi étais- je autant idiot parfois. Je me levais me tournant vers la fontaine avant d’y filer un grand coup de pied. Poussant une légèrement exclamation, je me rassis aussitôt, la larme à l’œil tout en me penchant en avant. Ça… faisait vraiment mal…. Pourquoi j’avais fait ça ? Mais quel idiot… de toute manière je n’arrêtais pas de le faire quand cela concerné Noctis mais là… ça faisait vraiment mal, même pour moi. En plus ça avait fait « crac » ses chaussures n’étaient pas solide…
J’entendis des bruit de pas et regardais en face de moi, essuyant cette maudite et petite larme. Il m’avais retrouvé… Il semblait essoufflé… Il avait courut pour venir me voir ? Non… Pas après ce que j’avais fais… Il allait sûrement vouloir me massacrer plutôt et cette fois- ci, je ne lui donnait vraiment pas tort.

- Tsurugi-san... Je suis vraiment désolé de ne pas t'avoir tout dit. Je ne sais pas comment tu sais que j'ai mentis, mais j'suis désolé, j'voulais pas t'énerver.

Je l’observais, les bras appuyais sur mes genoux, je cachais le bas de mon visage dans mes mains. Essayant de contrôler ma voix, je répondis.

- Tu n’as pas a t’excuser, je n’aurais pas dû réagir comme ça… C’est de ma faute et puis je n’étais pas énervé contre toi. Prends tout le temps que tu souhaite et si même après tu ne veux rien me dire, ne le fait pas.

N’y tenant plus, je me laissais basculer dans la fontaine, l’eau froide faisait du bien sur les douleurs…. Mais je crois vraiment que je m’étais bel et bien cassé le pied pour le coup.

- Je te l’ais dit… J’observe les gens et je retiens les paroles des personnes qui m’intéresse. Et puis tu n’as pas vraiment menti… Pour répondre à ton autre question… Quand tu fait l’idiot, tout le monde te vois, ris mais ne s’intéresse pas à toi au final, c’est plus facile ainsi de les tenir a distance. Mais ça n’a pas marché avec toi…

Je m’asseyais dans l’eau avant de me lever lentement pour me rasseoir sur le bord en boitant, grimaçant légèrement quand je posais mon pied au sol. J’en loupais pas une ses derniers temps… Bon, ça devrais réparer assez vite toutefois… J’espérais…

- C’est pour ça que je te disais que j’étais un lâche. Je peux faire les chose mais je ne fais rien au final, j’observe juste. Ah… je l’ai encore mouillé…

Oui, changement total de sujet mais en même temps, mon comportement normal vis-à-vis de la vie et de celle des autres était tellement dégoûtant et décevant que cela me blasé totalement maintenant. Enfin, à présent il comprendrais vraiment ce que je voulais dire et partagerait mon opinion… ainsi il partirais de son côté et puis… je serais encore seul. Hum, depuis quand cela me gênait- il ? Être seul était prendre le risque de perdre la personne un jour, et j’étais vraiment malchanceux avec ça plus que de raison. Et puis, je ne devais pas réagir comme cela avec lui… A croire une pucelle avec son premier rencard…. Bon l’exemple était mal choisi car je n’étais sorti avec personne est que ses lèvres étaient douces…
Je rougis fortement, baissant la tête avant d’enlever mon cache -œil pour l’essorer, gardant par habitude mon œil fermé. Non mais pourquoi je pensais à cela moi ?! Stoppant mon geste, je levais les yeux vers lui, l’air embarrassé.

- Pardon… pour m’être énervé contre toi sans raison…. Et de t’avoir plaqué au sol aussi…. Et contre l’arbre…

Oui, avec tout ça j’avais faillis oublié de m’excuser… il fallait dire que ça n’arrivais pas souvent…

- Et je suppose…. Pardon pour t’avoir énervé la première fois qu’on s’est rencontré aussi. Je ne pensais pas que tu serais si têtu aussi à ce moment là… Enfin voilà… Je voulais que tu sache que j’étais désolé. Et aussi de t’avoir observé sûrement mais là j’ai l’air de Stalker déjà que…. Ah oui, laisse tomber les Tsurugi- san tu veux bien...? j'ai l'impression d'être une personne... et un vieux aussi...

Oui être un être vivant alors que c'était faux.
Je soupirais, reprenant ma tâche : essoré ce foutu cache- œil car il donnais froid à mon œil qui n’avait pas besoin de ça en plus d’être mal foutu.




© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Dim 29 Sep - 22:50




« Rendez- vous forcé au clair de lune »

Je deviens fou ?


De loin, Noctis avait vu le rouquin tapé dans la fontaine sans savoir pourquoi. Et étant encore à une certaine distance, il n'avait pu que continuer de courir. Il devait ressembler à... pas grand chose quand il y pensait. Les cheveux ébouriffé, le visage rouge d'avoir couru aussi vite pendant une si longue distance, et le souffle erratique. Ne prenant même pas la peine de reprendre son souffle, il s'était excusé, avec sincérité tout en regardant le roux. D'ailleurs, il agissait encore bizarre et semblait étrange. Que lui arrivait-il ? Noctis s'approcha un peu, cherchant enfin à récupérer de l'air.

Tu n’as pas a t’excuser, je n’aurais pas dû réagir comme ça… C’est de ma faute et puis je n’étais pas énervé contre toi. Prends tout le temps que tu souhaite et si même après tu ne veux rien me dire, ne le fait pas.


Il semblait vraiment... pas dans son assiette. Et, bien évidemment, le Brun s'inquiétait. A croire qu'il ne faisait que ça ? La chose personne dont se souciait en ce moment c'était cet étudiant. Pourtant, il en avait vu de belle avec lui... Mais peu importer, à présent, il ne pouvait nier qu'il appréciait la présence de cet homme. Il lui sourit, doucement, remerciant intérieurement la sollicitude de celui-ci. Approchant sa main de Tsurugi avec pour intention de lui faire une pichenette, histoire de détendre cette atmosphère tendu, le roux se renversa de lui-même dans la fontaine, éclaboussant quelque peu Noctis au passage. Bien trop étonné par ce que venait de faire cet idiot, il ne releva pas le fait qu'il l'est mouillé au passage. Et remarquait, il avait tellement chaud d'avoir couru, que l'eau fraiche n'était pas si déplaisante.

Je te l’ais dit… J’observe les gens et je retiens les paroles des personnes qui m’intéresse. Et puis tu n’as pas vraiment menti… Pour répondre à ton autre question… Quand tu fait l’idiot, tout le monde te vois, ris mais ne s’intéresse pas à toi au final, c’est plus facile ainsi de les tenir a distance. Mais ça n’a pas marché avec toi…


Il était toujours dans l'eau de la fontaine, sous les yeux mi-amusé, mi-inquiet du Gardien C'était donc ça ? Au final, c'était pas un peu comme lui ? Il préférait éviter les gens, d'avoir tout contact. Avait-il peur lui aussi de s'attacher aux gens ? C'était en quelques sortes une carapace ? Il le vit sortir et la grimace qu'il afficha en posant son pied, n'échappa pas au regard observateur du Chasseur qui arqua un sourcil. Avait-il mal au pied ? Serait-ce à cause de tout à l'heure ? Et voilà qu'il recommençait à s'insulter de lâche.

On a passé un encore, tu me racontes ton histoire, je te raconte la mienne. Et je t'ai menti, tu as le drôle de m'en vouloir. Et... je compte bien te dire la suite... Quand j'en parle ça fait remonter quelques souvenirs horribles. Et ne pas agir, ne veut pas dire que tu es un lâche, tu sais. Ainsi, tu ne te mets pas en danger inutilement. Si je pouvais... je crois que je ferais comme toi. Ou du moins, j'agirais seulement pour mes idéaux.


Il avait changé de conversation, parlant de son cache œil. Soit. Ça ne déranger pas Noctis qui en profita pour passer de l'eau sur son visage. A courir comme ça, il avait chaud et son visage surchauffé. Se retournant une fois s'être passé le visage dans l'eau, il fixa Tsurugi, qui ressemblait étonnement à quelqu'un de gêné. Décidément, c'était chacun son tour. Mais pour une fois, il ne voyait pas pourquoi celui-ci l'observait avec un tel regard. Voulant s'approcher, il s’arrêtant dans un geste. Il s'excusait. Et pour tout ! Il avait tout passé en revu. Les yeux du Brun s'était agrandit de surprise. Mais, à la fin, il n'avait pas à s'excuser pour tout ça. Noctis était davantage en faute que lui, non ? C'était lui qui l'avait poursuivi comme un animal derrière son maitre. Bien que la comparaison n'était pas très glorieuse pour lui ! Les excuses terminées, le Gardien s'approcha véritablement du rouquin, un sourire au lèvre.

Tu sais que tu n'as quasiment rien à t'excuser. Celui qui est en faute, c'est moi. Je t'ai cherché, suivit, énervé, car je voulais voir une autre expression que celle lasse que tu portes toujours. Et puis, j'ai du être lourds pour toi... alors c'est moi qui suis désolé... Tsurugi.


Il piqua ce maudit cache oeil des mains du rouquin, il ne le cherchait pas, le Brun souhaitait simplement qu'il l'écoute. D'ailleurs, il voulait savoir s'il allait bien, car la grimace lui était revenu en tête. Il s'inquiétait encore pour lui...

D'ailleurs... tu agis étrangement. Tu as mal au pied, non ?


C'était dit innocemment, il ne se moquait pas, rien de tout ça. C'était simplement qu'il s'inquiétait. Regardant Tsurugi, il se trouva un peu trop près et recula mine de rien, repensa aux lèvres du rouquin tout à l'heure. Cette image allait le poursuivre, il le sentait bien... Remettant de l'eau sur son visage, quitte à mouiller ces cheveux, ce n'était pas bien grave. D'ailleurs, tenant le cache oeil, il le retrempant sans le vouloir. Fixant Tsurugi, désolé, il entreprit à son tour de l’essorer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Lun 30 Sep - 10:01



Rendez- vous forcé au clair de lune


Je tordais mon cache- œil un peu dans tout les sens, le regardant un peu blasé, maintenant il était tout froissé et ça allait faire étrange… Pourquoi es- ce que je me mettais toujours dans se genre de situation ? Vraiment… Je m’arrêtais un moment, repensant à ses paroles. Il secoua a tête, il ne le forcerais en aucun cas de raconter si cela devais lui faire souffrir, ce n’était pas le but. Quand au fait de lui chercher des excuses… Ce n’était vraiment pas bien. Il ne faisait même pas cela pour préserver sa vie donc ça n’avais vraiment aucun sens.

- Tu sais que tu n'as quasiment rien à t'excuser. Celui qui est en faute, c'est moi. Je t'ai cherché, suivit, énervé, car je voulais voir une autre expression que celle lasse que tu portes toujours. Et puis, j'ai du être lourds pour toi... alors c'est moi qui suis désolé... Tsurugi.

Il n’avait pas à s’excuser… Noctis n’avais rien fait de mal, il l’avait juste un peu surpris c’est tout. Quand au reste, cela lui permettais de moins s’ennuyer pourrait- on dire, même si c’était vraiment une très simpliste de dire cela. Il sourit légèrement, il avait enlevé le -san au moins, c’était déjà ça. Peut- être devait- il l’appeler Zayn…

- Tu n’as pas à t’excuser, cela ne me dérange vraiment pas comme tu as l’air de le penser.

Mon cache- œil disparut de mes mains et je levais le visage vers Noctis. Hum… que voulait- il faire avec ? Ce n’était pas un jouet… Je l’observais patiemment, me demandant ce qu’il avait en tête, car je me doutais que c’était quelque chose comme ça. En même temps, je voulais essayer quelque chose, après tout, il faisait nuit. Je mis donc ma main sur mon œil fermé, le préparant doucement au changement de lumière.

- D'ailleurs... tu agis étrangement. Tu as mal au pied, non ?

Je le regardais un peu surpris, il avait vu ça d’où lui… Je me reculais un peu, manquant de tomber une nouvelle fois dans la fontaine mais il se recula lui- même à temps et je soupirais. Il avait été trop près…. Non mais des fois je me demandais à quoi je pensais… C’était gênant….
Se mettant à côté de moi, il s’entrepris de se passer de l’eau sur le visage. Il fallais dire qu’il avait était tout rouge du fait de sa course…. Par contre il allait chopé un rhume avec l’écart de température… et il avait mon cache- œil dans la main… le pauvre, comment allait- il finir…

- Hum… tu va choper la crève en faisant ça, il fait pas chaud tu sais ? Et ne t’inquiète pas pour mon pied, j’ai du me le casser tout à l’heure mais j’ai connu pire…

Je regardais un moment devant moi, perdu un peu dans mes pensées. Il fallait que j’arrête de fuir tout le temps… Même s’il disait que ce n’était pas le cas.

- Je t’aiderais pour les Hunters. Ce n’est pas eux qui vont me faire peur, ni même les vampires d’ailleurs.

Ils n’étaient pas encore nés ceux qui me feraient trembler de peur. Après tout je me battais bien… même si je n’avais jamais mes armes avec moi mais ce n’était qu’un détail. Si je devais combattre, je les auraient, c’étaient certains. Quand je me battait c’était le seul moment où je n’étais pas maladroit… allez comprendre pourquoi…
Je regardais toujours devant moi, n’osant pas tourner mon regard vers le chasseur.

- Hum… Cela te dérange…. Si j’utilise mon œil droit ? C’est un peu moche donc…

Soupirant, je baissais la main de mon œil, laissant mon œil droit ouvert qui se plissa tout de même un peu face à l’écart de lumière. Pourtant il n’y avait que celle de la lune, il était vraiment capricieux… Sa couleur rouge sang, presque sans pupille était vraiment disgracieuse… Mais bon, je ne préférais rien dire dans la mesure ou je me doutais de sa réaction par la suite…



© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Lun 30 Sep - 11:30




« Rendez- vous forcé au clair de lune »

Je deviens fou ?



Il avait beau lui dire de ne pas s'excuser, Noctis tenait tout de même à le faire, malgré le fait qu'il le lui dise. Le Brun avait sincèrement pensé qu'il le dérangeait et étrangement, cela ne semblait pas être le cas. Il fit un léger sourire au rouquin, le remerciant à travers celui-ci de ne pas lui en vouloir. La situation avançait, chacun semblait pouvoir pardonner à l'autre sans problème. Et aussi bizarre que cela puisse être, le Gardien se sentait davantage comme un fou, tandis qu'il trouvait les réactions de son interlocuteur un peu curieuse... Mais bref, Noctis lui avait volé son cache œil avec pour simple attention, qu'il se concentre sur ce qu'il allait lui dire au lieu de tordre ce pauvre bout de tissu. Tsurugi avait été surpris de sa question, du moins, c'est ce qu'il en déduisit en observant le visage du roux. C'était beaucoup mieux de pouvoir lire les expressions sur son visage. Ainsi, il interprétait un peu mieux ce qui pouvait lui traverser l'esprit.

Hum… tu va choper la crève en faisant ça, il fait pas chaud tu sais ? Et ne t’inquiète pas pour mon pied, j’ai du me le casser tout à l’heure mais j’ai connu pire…


Il releva son visage tremper et observa son interlocuteur amusé. Et après, il osait l'engueuler de ne pas prendre soin de lui ? Il n'était guère mieux. A croire, que tout deux, ils étaient des cas irrécupérables...Tordant le bout de tissu dans ces mains, il l’essora au mieux, pour pouvoir le rendre à son propriétaire. D'ailleurs, il était curieux de savoir le pourquoi il possédait un tel objet.

Je t’aiderais pour les Hunters. Ce n’est pas eux qui vont me faire peur, ni même les vampires d’ailleurs.


Il l'aiderait ? Tsurugi n'avait vraiment rien d'un lâche, il lui proposait son aide, bien que Noctis n'avait pas la moindre idée de ce qu'il aurait pu faire. Et il était la deuxième personne à proposer son aide au Chasseur. S’asseyant sur le rebord de la fontaine, il riva ses iris sur la nuit, un demi-sourire. Il ne savait pas pourquoi, mais le fait que l'étudiant veuille l'aide le rendait heureux. Il était idiot parfois...

Merci... mais ne te mets pas en danger inutilement pour moi. Ça n'en vaut pas la peine... Et, si il fait chaud ! Tu trouves pas ? Quand à choper la crève, tu devrais plutôt faire gaffe, t'es plus trempé que moi j'te signal. Et tu devrais soigner ton pied... Baka va.


Oui, il avait totalement changé de sujet au cours de sa bref tirade, mais que voulez-vous. Mettre de l'ordre dans ces idées avant de parler, ce n'était pas toujours d'actualité pour Noctis. Restant sur le rebord de la fontaine, le Brun souriait à moitié en regardant la lune, préférant fixer cette dernière que se souvenir des lèvres de Tsurugi. Il posa une question et perdu dans ses pensées, il sursauta presque. Hochant la tête pour toute réponse, après tout, il était vraiment intéressé de voir ce qui ce cachait sous cet œil. S'étirant, il ne put retenir l'envie de s'approcher pour observer de près, le cache œil serrait dans sa main droite. Lorsqu'il vit à quoi ressembler ce dernier, il s’arrêta, étonné. Rouge. Il avait donc un des yeux vairons. L'un, émeraude, l'autre rubis. Loin d'être dégouté, il trouvait vraiment ce rouge écarlate hypnotisant. Comme les vampires. Ce fut ce qui lui vint à l'esprit en premier.

C'est... surprenant ! Ton oeil est écarlate ! Tu n'as pas mal ?


La curiosité prenait le dessus, tandis qu'il souriait avant dé réfléchir et de mettre cet couleur sur le fait qu'il est sans aucun doute du sang de vampire en lui. D'une sang pur en plus !

Il est comme ça à cause de ta mère, n'est-ce pas ? ... C'est dommage de devoir le cacher, bien que cela puisse choquer certaines personnes une telle couleur. C'est jolie et le vert se marie très bien avec le rouge !


Un peu d’humour, histoire de détendre l'atmosphère, car il sentait son vis à vis un peu tendu. Sincèrement, il en fallait plus pour le choqué et à ses yeux, bien que cela soit surprenant, il ne voyait pas pourquoi il aurait du avoir peur de cet étrange œil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Lun 30 Sep - 12:39



Rendez- vous forcé au clair de lune


Me soigner… Encore ce genre de discours ? C’est l’hôpital qui se foutait de la charité, vraiment… Enfin… Et puis le froid ne me dérangeais pas vraiment, il était bien pire en haut de la montagne avec la neige et le froid…
Quand à se mettre en danger, moi seul pouvait déterminer si c’était inutile ou non. Ceci étant, j’attendais sa réaction, n’osant pas le regarder. Il avait dû en voir des pires avec les vampires et les Hunters mais bon, ces choses là ne se contrôlais pas parfois.

- C'est... surprenant ! Ton oeil est écarlate ! Tu n'as pas mal ?

Je tournais le visage vers lui surpris avant de soupirais, faisant un bref sourire. Ce type était vraiment étrange… Il souriait et avait l’air vraiment curieux… Je me demandais s’il allait chercher une explication à cela aussi…

- Il est comme ça à cause de ta mère, n'est-ce pas ? ... C'est dommage de devoir le cacher, bien que cela puisse choquer certaines personnes une telle couleur. C'est jolie et le vert se marie très bien avec le rouge !

Je soupirais, mettant ma mains sur sa tête pour ébouriffer ses cheveux. J’aurais dû parier, j’aurais gagné.

- Je ne sais pas… et si je le cache c’est simplement parce qu’il ne supporte pas la lumière du soleil. C’est tout. Sinon, merci pour le compliment.

A cause de ma mère… C’est sûr qu’il devait y avoir quelques par des traces vampirique dans mon sang d’une façon ou d’une autre mais bon… Soit il y en avait si peu que ça faisait rien, soit ça se réveillerait plus tard… Qui sait ? Je ne m’en préoccupais pas vraiment en réalité.
Je me relevais, boitant légèrement pour me mettre en face de lui pour le surplomber de toute ma hauteur avant de lui tirer les joues.

- Tu pensais que ton « ça n’en vaut pas la peine » allait passer à la trappe ? Si j’estime que foutre une raclé aux Hunters est nécessaire pour t’aider alors je le ferais c’est tout. Pas la peine de dire que c’est « inutile ». Après tu peux bien me donner des leçons, Zayn.

Il m’appelait par mon nom de famille donc je ferais de même, non, ce n’était pas du tout une sorte de vengeance. Je lui lâchais les joues, récupérant mon cache- œil avant d’observer son état pitoyable. J’allais devoir le mettre sous une pille de dictionnaire pour qu’il reprenne une forme correcte pour demain…

- J’irais sans doute faire un tour à la Guilde… après tout je peux tout aussi bien devenir Hunter…. Ça pourrait être amusant.

Le ton sinistre et plein de sous- entendus était loin de prouver un amusement mais avait plutôt l’air terrifiant. Enfin, ce n’était qu’un détail. Le contournant un peu, je me rassis à ses côtés.

- Et puis qui sait, j’aurais peut- être l’occasion d’en flinguer un ou deux en passant… Notamment Cross et l’autre toubib…

Oui, je ne les oubliais pas ceux là. Noctis n’était pas un assassin, cela se voyait, mais moi, j’avais bien l’impression que cela ne me ferais ni chaud ni froid de tuer et même de sans froid. J’avais l’impression de n’avoir aucun sentiment sauf quand ça concernais le Gardien…. Vraiment, plus étrange que ça….

- On t’as déjà dit que t’étais bizarre ?

Ou peut- être que c’était seulement moi qui le voyais comme ça…. Même si c’était loin d’être dans le mauvais sens.





© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Lun 30 Sep - 13:53




« Rendez- vous forcé au clair de lune »

Je deviens fou ?


Il cherchait une explication au fait que le rouquin possède un œil écarlate. C'était comme une manie ça aussi. Il cherchait des réponses partout, même pour les choses plus banales. Il aimait savoir d'où venait certaine chose. C'était une sorte de curiosité, un peu mal placé quand on y pensait. Au moins, ces dires avaient eu le mérite de surprendre l'étudiant qui fut amusé. Ce n'était pas particulièrement étonnant qu'il réagisse ainsi, mais c'est vrai que dire sans détour ce qu'il pensait de cet œil, c'était peut-être, un peu inhabituel ? Peu importer. Il avait simplement était franc, bien qu'on ne lui ait pas demandé son avis.

Je ne sais pas… et si je le cache c’est simplement parce qu’il ne supporte pas la lumière du soleil. C’est tout. Sinon, merci pour le compliment.


Oh. C'était donc ça la raison. Cela ne devait pas être très sympathique de ne pas supporter la lumière... Son sourire se fit un peu plus large quand le roux le remercia. Il avait simplement cherché à... lui dire qu'il trouvait ce dernier jolie, sans vraiment se dire que c'était un compliment. Mais tant mieux, s'il appréciait ce dernier. Une chose était sur, Yukihiko semblait avoir pris ses cheveux en grippe, car ce n'était pas la première fois qu'il lui ébouriffer les cheveux ainsi. D'ailleurs, se simple contact lui remit l'image de Tsurugi se pencha sur lui et... Noctis baissa les yeux, un brin gêné. C'était vachement le moment de rougir comme un gamin.

Tu pensais que ton « ça n’en vaut pas la peine » allait passer à la trappe ? Si j’estime que foutre une raclé aux Hunters est nécessaire pour t’aider alors je le ferais c’est tout. Pas la peine de dire que c’est « inutile ». Après tu peux bien me donner des leçons, Zayn.


Le Brun avait relevé les yeux, pour croisé ceux de Tsurugi. C'était indéniable, c'était vraiment jolie à regarder. Mais... il était pas obligé de se mettre debout, surtout s'il avait mal, l'idiot... Et, puis pourquoi il tirait les joues, maintenant ? Toujours très mature dans ce cas-là, il tira de nouveau la langue, histoire de se donner une contenance.

Je ne cherchas pas à te donner une leçon. Je ne veux simplement pas que tu te retrouves dans les ennuis... Et ne m'appelle pas Zayn. C'est Noctis.


Il récupéra son cache œil et le Chasseur ne fit pas de commentaire quand à l'état déplorable de celui-ci. Ne surtout pas rigoler... L'envie lui passa très rapidement quand il entendit le rouquin. C'était quoi encore cette idée débile d'aller à la guilde ? En plus, il faisait peur à énoncer les choses ainsi... Tsurugi était près à aller aussi loin pour... lui ? Non, c'était sans doute, car il voulait se venger de ces derniers. Sinon, pourquoi vouloir aller à la guilde ? Surtout que le roux avait l'air très remonté contre Cross et Haruka. Véritablement inquiet cette fois-ci, il se pencha vers son interlocuteur, attrapant sa manche, le fixant le plus sérieusement possible.

Je ne te laisserai pas aller à la guilde !


C'était simple, clair et net. Noctis refusait que cet idiot finissent entre les murs des Hunters. Attendant une réponse, il resta dans sa position, fixant les yeux vairons toujours aussi amusé de voir les deux couleurs. Bizarre ? Lui ? En quoi ? Il haussa les épaules, souriant de nouveau.

Non, généralement on me dit simplement que je suis trop têtu. Pas bizarre.


S'écartant enfin, rester trop proche était dangereux pour son mental, il se remit en place, regardant les étoiles à nouveau, content que le courant passe beaucoup mieux.

Tu devrais vraiment changer de vêtement et au moins masser un peu ton pied pour lui mettre un bandage. J'peux le faire si t'es pas habitué ?


C'était de la gentillesse et cela ne le gênait pas de l'aider au contraire. S'il pouvait faire quelque chose pour l'étudiant, pourquoi pas. Se serait aussi une autre manière de s'excuser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Lun 30 Sep - 15:13



Rendez- vous forcé au clair de lune


Il l’avais dit sérieusement même si l’inquiétude perçait dans sa voix. Ne pas me laisser aller à la guilde… ne pas vouloir que j‘ai d’ennuis… En gros, cela revenait à ne pas l’aider car l’un n’allait pas sans les autres. Et j’étais censé faire comment moi ? Attendre patiemment dans mon coin en espérant que monsieur ne va pas devenir fou ou se faire tuer ? Ah ça, j’aurais très bien pu le faire si ce jour là il ne m’avait pas couru après et insisté pour savoir, maintenant, je ne pouvais plus le faire. Je secouais légèrement la tête, à croire qu’il agissait et qu’il réfléchissait après…. Mais c’était peut- être cela dans le fond. Et en plus, j’ai l’impression qu’il se méprenait sur mon envie soudaine d’aller à la guilde.
Pas bizarre mais têtu… pour le côté têtu ce n’était pas la peine d’y réfléchir, ça se voyais assez rapidement même si au départ j’avais espéré le contraire… Enfin maintenant c’était trop tard. Et puis je lui avait dit, s’il faisait ce qui lui plaisait, j’allais faire de même.

- Tu devrais vraiment changer de vêtement et au moins masser un peu ton pied pour lui mettre un bandage. J'peux le faire si t'es pas habitué ?

Je soupirais, posant mes yeux sur lui. Non seulement il s’inquiétais trop mais j’avais l’impression que quelque chose le gênait… Oh, peut- être pensait- il toujours à ça… J’allais devoir lui faire penser à autre chose alors…
Me penchant sur le côté je lui mordis l’oreille doucement avant de me remettre droit.

- Je t’ai dit que ce n’était pas grave, je guéris vite. Et le froid me gêne encore moins, j’ai l’habitude. Et puis je sens déjà plus rien.

Quand je ne bougeais absolument pas mon pied et pensais à autre chose mais ce n’était qu’un détail. Voulant me lever, je glissais légèrement avant de tomber une nouvelle fois dans la fontaine, aspergeant d’eau les environs. Oh, Noctis allait être encore plus mouillé…. Tiens maintenant que j’y pensais…

- Pourquoi je t’appellerais Noctis alors que tu m’appel Tsurugi ? J’ai deux prénoms alors si l’un ne te plait pas, t’as qu’a prendre l’autre.

Eve… son second prénom… qui lui avait donné ? Généralement les second prénoms avaient un rapport de près ou de loin avec un autre membre de la famille mais il n’en avait pas à sa connaissance. Enfin passons…

- Et …je ne sais pas trop ce que tu crois mais je ne compte pas me venger des Hunters. L’envie de les massacrer n’a aucun rapport avec mon passé, c’est de l’histoire ancienne et je m’en fous royalement.

Je m’assis dans la fontaine, restant sous l’eau et bien heureux de …ah ben si… j’avais mon cache- œil dans ma main… Bon, j’abandonnais de le faire revenir dans son état normal à se truc…
Revenons au chose sérieuse…

- Donc, si je peux pas faire ça, je suis sensé faire quoi pour t’aider ? Je te préviens, si tu dit : « Rester en dehors de ça », je ne répondrais plus de mes actes.

Je le regardais attentivement, attendant sa réaction. Il était extrêmement sérieux… Et s’il lui sortait un truc dans le genre ne pas se mettre en danger ce serait pareil. Et pourtant, j’étais sûr qu’il allait me sortir un truc dans cette sauce…. Autant chercher une punition immédiatement… hum…



© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Lun 30 Sep - 19:29




« Rendez- vous forcé au clair de lune »

Je deviens fou ?


Il était sérieux. Et cela semblait s'être un minimum remarqué. C'était déjà ça. Car, quand cela concernait la guilde et Tsurugi, il ne plaisantait pas. Il n'allait pas laissé Cross embobiner quelqu'un d'autre dans ces embrouilles et magouilles en tout genre. Noctis le vit secouer la tête, mais ne s'en soucia pas. Que le rouquin soit d'accord avec lui, ou non, il ne le laisserait pas faire. C'était tout.
Il fit alors remarqué au roux qu'il devrait soigner son pied un minimum, et changer son uniforme par la même occasion. Lui proposant son aide au passage. Mais bien vite, la proximité l'avait gêné, l'image de son interlocuteur un peu trop présente dans son esprit. S'écartant pour reprendre uns posture normal, il avait rougit brusquement en sentent qu'on mordait son oreille. Certes, avec douceur, mais tout de même. Instinctivement, il vint poser une de ses mains sur son oreille, regardant le roux, les joues écarlates, cherchant à chercher le pourquoi d'un tel geste. La réponse ne vint pas. A l'inverse, il obtint sa réponse. Négative, d'ailleurs. Il ne voulait pas se faire soigner. Noctis détourna la tête, soupirant.

Il se leva alors, sur un réflexe, observant ses habillent encore plus trempé. Voilà, qu'il était de nouveau dans l'eau ! Il observa le rouquin dans la fontaine et ne put s’empêcher de sourire.

Pourquoi je t’appellerais Noctis alors que tu m’appel Tsurugi ? J’ai deux prénoms alors si l’un ne te plait pas, t’as qu’a prendre l’autre.


Ainsi, s'il souhaitait que Tsurugi l'appelle par son prénom, il fallait qu'il en fasse de même ? Sur le principe, ça ne le gênait pas. Réfléchissant à celui qu'il devait utiliser, il décida d'utiliser le premier, ce qui en quelque sorte logique. Yukihiko donc. Regardant son propre uniforme, il soupira. Il n'avait pas besoin d'aller dans la fontaine pour se retrouver tremper. Et le pire, c'est que le rouquin ne semblait pas vouloir bouger de la fontaine, c'était si confortable là-dedans ? En tout cas, avec un pied cassé, ce n'était pas la meilleure chose à faire...

Noctis écouta avec attention son vis à vis et arqua un sourcil. Il allait finir par croire qu'il lisait dans les esprit ! Si ce n'était par vengeance, alors pourquoi ?

Si ce n'est pas par vengeance, alors pourquoi tu tiens tends à aller à la guilde ? Et... vraiment, malgré ce que tu dis, tu devrais sortir de l'eau. Le froid n'est pas la meilleure chose pour un pied foutu... Yukihiko...


Noctis évitait de le regarder, encore bien trop gêné. Non, mais c'est vrai ? Il l'embrassait... et maintenant lui mordait l'oreille. Et lui, comme un imbécile, réagissait vraiment étrangement. C'était quoi cette mauvaise manie de rougir tout les quatre matins. En tout cas, il attendait la réaction, sérieusement. Lorsqu'il l'entendit, Noctis ne put empêcher un sourire d'apparaitre. Il commençait à le comprendre, car c'était bien ce qui lui avait traversé la tête comme réponse.

Ce n'est pas que je ne veuille pas de ton aide. Il est simplement hors de question que tu te mettes en danger à cause de moi. C'est tout.


Il s'approcha ensuite de la fontaine, attrapant la main de Tsurugi et le releva, le forçant à sortir du bain glacé.

Et maintenant, évite de rester dans l'eau, ton pied va pas supporter...


Obligeant le rouquin à s’assoir, il s'agenouilla, pour enlever la chaussure de ce dernier, histoire de voir le massacre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   Lun 30 Sep - 20:17



Rendez- vous forcé au clair de lune


J’eus un léger rire, il avait vraiment de drôle de réaction… en plus il était tout rouge de nouveau… Je ne souhaitais pas l’embêter ou me moquer de lui mais… Je ‘amusais assez en réalité, sans vouloir lui faire de mal, bien au contraire. C’était étrange comme sentiment… Une chose que j’avais perdu depuis longtemps… Pourtant j’avais l’impression que je ne pourrais pas me comporter ainsi avec d’autre personne…. C’était étrange… Sûrement à cause de son caractère têtu.

- Ce n'est pas que je ne veuille pas de ton aide. Il est simplement hors de question que tu te mettes en danger à cause de moi. C'est tout.

Hum… il n’avait pas répondu à ma question donc… Il avança sa main vers moi, que je saisi. Me forçant presque à sortir de l’eau, je grimaçais légèrement de nouveau avant de m’asseoir sur le bord de la fontaine. Quand j’allais rentrer au dortoir j’allais mettre de l’eau partout… Quoique Noctis aussi… Je souris légèrement, il m’avait appelé par mon prénom… il apprenait vite… le gamin. Par contre je devrais lui dire que l’eau glacé faisait du bien aux douleurs, à défaut d’avoir de la glace à porté de main.
Il s’agenouilla devant moi et je grimaçais alors qu’il enlevait ma chaussure. Soupirant, je mis aussitôt mon pied sur le bord de la fontaine, dévisageant le Gardien.

- Mon pied va très bien, fiche- lui là paix un peu, le pauvre…

En plus il devait être tout fripé enfermé dans sa petite chaussette noir… Je fis un visage blasé avant d’éclaté de rire, me pliant à deux. Essayant de me calmer rapidement, j’observais Noctis.

- Non mais, j’arrête pas de penser à des choses insensé maintenant, tu as quoi comme sorte de pouvoir ? C’est dangereux tu sais…

Soupirant, je passais une main dans mes cheveux plus que trempe, me mettant debout avant de regarder autour de moi. Bon… Alors vu de loin, ici était la direction du bâtiment principale puisque je pouvait voire le bâtiment de loin. Par contre, c’était à gauche ou à droite le pavillon du soleil ? Hum…
J’avançais de quelques pas en boitant, ayant pris une direction au pif au final, comme d’habitude. Avant de m’arrêter et de me retourner vers lui, croisant les bras, assez mécontent.

- Ta réponse ne me convient pas au fait. Je te l’ai dit, si tu en fait qu’a ta tête alors moi aussi. Je suis le seul à décider pour qui j’ai envie de me mettre en danger ou pas et je n’ai pas besoin de ton avis pour cela. Enfin… Je ne me risque pas sur ce terrain là…

Il était trop têtu et moi trop fatigué pour gagner une conversation avec lui alors qu’il semblait bien décidé. D’ailleurs lui aussi semblait fatigué. Allant vers lui, je lui tirais sur le bras pour le hissais sur mon dos avant de prendre la direction où j’avais commencé à aller… en espérant que c’était la bonne bien évidemment…




© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rendez- vous forcé au clair de lune (with Noctis) Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]
» Rendez vous au clair de lune. [ITADE NIGHT HANAKO]
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Rendez-vous : tout mettre au clair [Livre 1 - Terminé]
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Allons jouer :: Corbeille :: RP Terminés-
Sauter vers: