AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Lun 23 Sep - 0:06






« Des maths ! »

Merde, mon bouquin !



Le bip-bip reconnaissable entre mille, retentit. Sortant un jeune homme de son profond sommeil. Émergeant doucement, deux pupilles argentés s'ouvrirent, alors qu'il se levait lentement. Dans des gestes robotique, Noctis se dirigea comme un automate vers la salle de bain. L'uniforme enfilait, il se rendit compte, qu'une fois de plus, il était en retard. Loin de se presser, il prit le temps d'enfiler ses boots et accrocha sa boucle d'oreille avec la chaine en argent. Observant son reflet dans le miroir, un semblant de sourire apparut sur ses lèvres. Il aimait cette boucle et ne la portait pas souvent, préférant en prendre soin. Attrapant son sac de cours et ses quelques devoirs à rendre, tous fait avec soin, malgré sa participation inexistante et ses nombreuses prisent de tête avec les professeurs.

Dans les couloirs, il croisa un surveillant qui se contenta de hausser les épaules, bien trop blasé d'essayer de faire comprendre quelque chose au Brun indomptable et sauvage. Les règles, ce n'était pas pour lui. C'était d'ailleurs une des raisons du pourquoi, il détestait ouvertement la guilde. Deuxièmement, il ne supportait pas qu'on lui file des ordres. Ce qui, bien évidemment, allait de paire lorsque vous étiez hunter. ET il ne voulait pas en être un. Noctis souhaitait une chose : être enfin libéré de toutes les chaines. Il avait l'impression, une nouvelle fois, qui était sans doute pire que la première, d'être enfermé dans une cage et de ne pouvoir en sortir qu'avec une autorisation avec la condition de revenir. Sinon quoi ? Pour l'instant, il ne préférait pas savoir…

Tournant au coin d'un couloir, il frappa et remarqua avec un désintérêt total le professeur lui inciter d'être à l'heure. Ecoutant les réprimandes d'une oreille et hochant la tête pour faire bien, il s'installa au fond, à la seule place libre. Sortant sans bruit son calepin, sa trousse et son livre, qu'il feuilleta avec discrétion pour trouver la bonne page, il put enfin suivre le cours. Ou pas… Car ce n'était pas le bon livre qu'il avait... Il rangea ce dernier dans un grognement, montrant son irritation. Tournant la tête vers son voisin de classe, il quémanda d'un geste de la main son livre en pointant ce dernier du doigt. Ne prêtant pas attention au visage de ce dernier, ses prunelles argentés le traversant sans véritablement voir à qui il avait à faire. Voyant que son camarade de classe ne semblait pas réagir, il soupira d'ennui. Au pire, il n'avait qu'à dormir ? Ouais, c'était ça l'idée ! S'apprêtant à mettre en pratique ses pensées, son regard capta celui du professeur et il déglutit péniblement. Le gardien n'avait pas particulièrement envie de se manger une retenue pour cause de sommeil à rattraper dès le début de la semaine. C'était tellement chiant !

Acquiesçant, histoire de faire comprendre qu'il avait capté le message au mathématicien. Posant son coude sur la table avec nonchalance, il posa son visage dans sa paume, observant pour la première véritablement son voisin. Des cheveux rouges ? Quelle idée ! Tendant une fois de plus la main, il décida d'être plus polie et pourtant, n'étant pas du matin, il était souvent encore plus irritable qu'à l'ordinaire.

Eh. On peut partager ton livre, please ? J'ai juste oublié le miens…


Un semblant de sourire apparait sur ses lèvres, tandis que ses yeux restent fermer et embrumé de sommeil. Qu'est-ce qu'il détestait ce boulot de gardien…

S'il te plait, Red-kun.


Oui, rajoutons une couche, histoire de faire comprendre que s'il ne lui filait pas son livre… ou plutôt ne le partageait pas, et bien il le prendrait sans gène. De toute manière, il était énervé depuis ce foutu bal et désespéré de retirer cette horrible image de lui au féminin...



Dernière édition par Noctis L. Zayn le Jeu 26 Sep - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Lun 23 Sep - 7:26



Suivons le cours... Ou pas d'ailleurs...


J’ouvris les yeux lentement aux première lueur du soleil, frissonnant aux gouttes de rosées. Une livre posée ouvert sur mes jambes, je mis une main devant la bouche, baillant tout en m’étirant. A force de me balader de -ci, de là, j’avais fini par passer tout la nuit sur cette branche d’arbre…  J’observais les environs, complètement désert à cette heure- ci. Le calme et le soleil se reflétant sur les gouttes de rosées étaient purement magnifique… Bien loin des soucis…
M’étirant une seconde fois, je récupérais mon livre dans une main avant de sauter de ma branche, atterrissant habilement sur mes deux pieds. Passant une main dans mes cheveux humide, je me dirigeais vers les dortoirs, j’avais encore du temps avant que les premiers cours ne commence… Marchant d’un pas aussi rapide qu’une torture en fin de vie, j’atteint ma chambre sans péripéties… ni chute… et, balançant mon livre sur le lit, je récupérais un uniforme propre avant de filer sous la douche. Encore une journée ennuyante… si l’on m’avait dit dès le départ que les cours étaient aussi pénibles, je n’y serait certainement pas aller… Enfin, j’étais ici en tant qu’observateur, faire parti du décors avait ces avantages… Et les gens étaient si facile à dupés que ça en devenait affligeant.
Coupant l’eau de la douche, j’enfilais mon uniforme san prendre le temps de me sécher, essuyant légèrement mes cheveux avant de laisser la serviette dans un coin de la pièce. Je n’était pas sujet au rhume. Prenant mon sac, j’enfilais la bandoulière sur mon épaule avant de sortir, les couloirs commençais à être bondés ce qui signifier qu’une comme pour tout le monde, les cours allaient bientôt commence premier défie de la journée, trouver ma salle de cours…. Hum… Trop chiant… Ouvrant la première salle qui s’offrait à moi, j’y pénétrais, me plaçant au fond de la pièce. Posa mon sac à côté de moi, je sortais le cahier qui me servais plus à faire des dessins qu’à prendre des notes, sortant un manuel au hasard. Math… hum…

- Eh, jolie demoiselle, c’est un cours de quoi ? ~

La jeune fille me regarda surprise, se demanda se que je faisait là avant de me répondre en souriant que c’était un cours de Math; Oh, pile… je commençais à être doué en hasard. Elle ria avant de se mettre à sa place, le professeur arrivant. Maintenant que j’y pensais… Je ne reconnaissait strictement aucun élèves de cette classe… non pas que j’y faisait vraiment attention d’habitude mais…
J’appuyais mon visage dans la paume de ma main, un sourire aux lèvre tout en balançant mes pieds sous ma table. Je crois que… Je m’étais trompé de classe… Bon, un cours restait un cours….

- Eh. On peut partager ton livre, please ? J'ai juste oublié le miens…

Je tournais enfin la tête, observant la personne qui me parlais. Oh… C’était qui lui ? Hum… un brassard… Oh ! Le gardien… Bon… Entrons dans la peau du personnage.

- S'il te plait, Red-kun.

Je saisit la main qu’il me tendit, lui serrant comme s’il voulait se présenter avant de mettre mon livre au milieu.

- Red- kun ? C’est un nom bizarre pour un Gardien- san ! Moi c’est Yuki’, enchanté !

Je lui fis un grand sourire, lâchant sa main, je me retournais vers le professeur qui semblait enfin m’avoir capté.

- Ne vous inquiétez pas Mathématiques- sensei, je ne suis là qu’en touriste, j’ai perdue ma salle de classe en cours de route. Il faut dire qu’ils devrait distribuer un plan en début d’année…. à moins que les classe ne change de place…

Je fit mine de réfléchir alors que « mes » camarades de classes riaient. Allait- il me virer ? Ou n’allait- il pas ? GrognonGardien- san allait- il tenter de m’assommer vu son humeur massacrante ? Ou n’allait- il pas ? Bref, une journée qui commençais comme les autres… Ennuyant…






© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Lun 23 Sep - 9:30





« Des maths ! »

Verra bien qui rira le dernier, mon chou ♥



Un instant, le temps sembla s'arrêter pour Noctis qui fixa sa main avec un intérêt tel qu'il en fit un arrêt sur image. Lorsque l'information monta au cerveau. Récupérant sa main dans un geste précis et vif, il observa son vis à vis avec un haussement de sourcil, son visage se ferma de plus en plus. Il n'appréciait pas… mais pas le moins du monde qu'on se foute de lui aussi ouvertement.  Le pire, c'était sans doute cette expression sur les traits du rouquin, que le chasseur qualifia d'idiot pur. Une chose était certaine, cet mec avait réussi son coup. Fusillant du regard son voisin de classe, il fronça les sourcils tandis que ses prunelles s'assombrissaient dangereusement sous le coup de la colère naissante. Pourtant, il se maitrisait généralement bien, MAIS c'était le matin et son manque de sommeil se répercuté sur son contrôle de soi. Sans oublier qu'il ruminait encore d'avoir donné une telle image de lui au bal. Le Brun n'avait donc que très peu de moyen pour rester d'un calme olympique alors que cet énergumène semblait vouloir se donner en spectacle tout en se payant sa trogne.

Le pire dans tout ça ? C'était que ce guignol de rouquin semblait s'amuser comme l'imbécile qu'il semblait être, à première vue. Lorgnant sur la classe puis sur le professeur, il ne put qu'être blasé. Certes, il aurait pu rire, mais l'envie n'était pas là et sincèrement, c'était puérile. Parfois, il n'était pas mieux, mais lui, il préférait jouer sur l'ironie pure et dure. Car, oui, il prenait davantage son pied en restant fière et en remettant nonchalamment les professeurs, sortant ces derniers de leurs gonds avec un plaisir non dissimuler. Le plus amusant, restant l'air résigné du corps enseignant du au fait que, malgré c'est coup de gueule et la merde qu'il mettait en cours, ces notes restaient excellentes quasiment partout. Les mathématiques et la physique-chimie, restant les matières où proprement parlant, il n'en avait rien à ciré !

Soupirant, déprimait par la situation, il observa le professeur et décida d'entre dans le jeu, histoire de se venger de son camarade qui s'était foutu de lui sans cérémonie.

Veuillez excuser l'idiotie de mon trèèès cher camarade rouquin. Remarquait, entre un crétin stupide et un professeur vaniteux ennuyeux, vous faites la paire… Sans vouloir vous vexez senseï…


Un sourire narquois apparut, tandis que son visage prenait merveilleuse expression moqueuse. Il vit son professeur se décomposer et la classe frémir sous les ondes négatives. Qu'allait donc faire son drôle de voisin ? En y pensant, il pencha la tête sur le côté tout sourire, fixant son camarade en plissant les yeux, peu enclin à enlever la mauvaise humeur de son visage.

J'oubliais l'essentiel. C'est un réel plaisiiiir de te rencontrer… Red-Yuki-san.


L'ironie perçait par tous les pores de sa peau et bercer ces paroles de tendres promesses. Car, dans cette situation quelque peu surprenante et pas le moins du monde prévue, il voyait à travers le rouquin un excellent moyen d'évacuer son stress, sa colère et sa mauvaise humeur. Disons un punching ball humain ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Lun 23 Sep - 11:52



Suivons le cours... Ou pas d'ailleurs...


J’observais Gardien- san qui semblait de plus en plus massacrant et… déprimé ? Hum… intéressant comme observant… quoique pas vraiment… J’eus un grand sourire alors qu’il allait répliquer, un jeu ?

- Veuillez excuser l'idiotie de mon trèèès cher camarade rouquin. Remarquait, entre un crétin stupide et un professeur vaniteux ennuyeux, vous faites la paire… Sans vouloir vous vexez senseï…

J’explosais de rire, me tenant le ventre d’un bras sans tenir compte du fait que la classe semblait vouloir soudainement étriper mon voisin… et peut- être moi- même par la suite. Un crétin stupide hein ? Il avait tout juste, que c’était cruel de le dire devant tout le monde ! Hum… Je m’en foutais royalement.

- J'oubliais l'essentiel. C'est un réel plaisiiiir de te rencontrer… Red-Yuki-san.

Donc… GardienIronique- san voulait vraiment jouer ? Enfin un bon passe- temps ! Pourquoi je n’étais pas dans la même classe que lui d’habitude ? A moins que je l’étais et que je me souvenais pas de sa tête ? Hum… C’est possible aussi… Enfin, si je « m’amusais » il aurait l’honneur que je me souvienne de lui ! N’étais- ce pas merveilleux que cela ?
Je lui pris une main en coupe dans les mienne, lui offrant un grand sourire en me tournant totalement vers lui, oubliant le reste de la classe.

- Oh ! Je savais que nous serions bon ami GardienIronique- san ! Je l’ais tout de suite vu dans ton regard ! Nous sommes fait l’un pour l’autre ! C’est fantastique !

Je le lâchais, me mettant debout tout en appuyant mes deux mains sur le bureau, en apparence, je m’amusais comme un fou.

- Mathématiques- sensei ! C’est une grande nouvelle ne trouvez- vous pas ? Nous avons trouvé l’amour dans votre cours ! Je ne dirais plus rien de mal sur les mathématiques ! C’est purement magique .

Ne cherchant pas à l’éviter alors que je le voyais arriver de loin, je reçu un livre en pleine poire. Me laissant tomber en arrière, je passais par-dessus le bans, laissant mes jambes dessus, le dos face contre sol.

- Aieuh ! C’est cruel… Mais jolie lancé Mathématiques- sensei !

Restant donc ainsi, je récupérais le livre ouvert sur mon visage avant de le mettre à bonne distance pour pouvoir le lire.

- Eh bien voilà, nous avons un livre chacun à présent GardienIronique- san ! Dommage… Je ne pourrait pas rester à tes côtés comme ça…

Mettant le livre sur mon ventre, je lançais au gardien un regard de petit chaton abandonné.






© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Lun 23 Sep - 13:07





« Des maths ! »

Oui oui, je joue avec toi. ♥


C'était tout bonnement incroyable ! Noctis avait la très mauvaise impression qu'il aurait bien du mal à avoir le dernier mot du fin fond de l'histoire. Chose qui n'arrivait pas souvent en général. Quoi qu'en ce moment, les étudiants semblaient prendre un malin plaisir à voir sa limite et à ne pas lui faciliter la tâche. Mais, là, en l'occurrence, c'était une autre situation. Il avait à faire à un guignol de première classe qui malgré les apparences et son visage, manier plutôt bien les mots. Semblant même comprendre que Noctis ne se laisserait pas marcher aussi facilement sur les pieds et qu'il jouerait à ce jeu stupide. Cela avait au moins le mérite d'être inhabituel. Et le changement, parfois ça changeait les idées, non ? Le gardien se fixa alors un objectif bien précis : celui de ne pas s'énerver à moins que l'autre rouquin ne lui fasse l'honneur d'être la goutte d'eau qui fasse déborder le vase.

D'ailleurs, il semblait que le dit Yuki, reprenne les choses en mains, rigolant comme un demeuré. Ouais, ce n'était pas très polie d'énoncer les choses ainsi, mais il fallait bien avouer les choses. Et elles étaient ainsi ! Et non, ce n'était pas de la vulgarité ou de la méchanceté gratuite. L'autre était agissait comme le fou du roi, c'était tout. Décidant de ne plus s'occuper du professeur et de ses autres camarades, car oui, il lui faisait l'honneur de ne se concentrer que sur lui, le gardien fit une grimace quand il retrouva une de ses mains celle de son voisin. A croire qu'il avait un soucis avec ses mains, à les lui prendre sans cesse.

Oh ! Je savais que nous serions bon ami GardienIronique- san ! Je l’ais tout de suite vu dans ton regard ! Nous sommes fait l’un pour l’autre ! C’est fantastique !


Le visage de Noctis devint un instant celui d'un homme ayant vu un fantôme. Que venait-il de dire l'autre rouquin ?! Et il enfonçait le clou en plus ! Il allait le bouffer, tout cru ce mec ! Ah, non, c'est vrai ! Ne pas s'énerver, c'était la règle qu'il s'était fixé à moins qu'il ne dise quelque de trop irritant. Mais justement, n'était-ce pas le cas ?! Jouer le jeu. Il le devait. Sinon, sa fierté en prendrait un coup, comme lors du bal. Et ça, c'était hors de question !
Au fond de lui, le brun savait, qu'il aurait bien du mal à continuer sur la voie choisi et lancer à la figure de tous le monde. Mais, il allait faire l'horrible effort de continuer et d'essayer de le suivre, jusqu'à ce qu'il perdre véritablement tout contrôle et devienne fou à son tour.

N'est-ce pas merveilleux, sensei ?! J'ai trouvé mon âme soeur dans votre cours. Qui l'aurait cru ? Pas moi.


Zen. Il s'incita au calme. Comme pour la méditation. Ouais… mais il en faisait de plus depuis longtemps, c'était chiant. Et pourtant, contrôler sa respiration et garder un visage paisible était une priorité. Comment ce mec faisait-il pour le mettre à bout aussi facilement ? Il vit le livre arriver et Yuki ne pas bougeait. A croire qu'il cherchait presque à se manger un bouquin dans la tronche ? Il avait un sérieux grain ce gars. Et pourtant, bien qu'il était irrité de la tournure, s'il n'avait pas été d'aussi mauvaise humeur, Noctis aurait presque pu être amusé par tout ça. Il l'observa partir à la renverse et se tourna vers le professeur, les sourcils froncés.

Eh ! Espèce de fou furieux ! T'aurais pu lui faire vraiment mal ?!


Il se retourna et croisa les regards de ces autres camarades. Certains commençait à paniquer de la situation totalement absurde. D'autre était perplexe et ne savait comment agir. Il y avait aussi ceux qui ne pouvait empêcher un sourire de naitre devant le ridicule du professeur naissant. Et bien évidemment, les gentils fayots voulant suivre ce merveilleux cours, qui fusillaient son ami le bisounours roux idiot et lui-même.

Noctis fit alors la première chose qui lui passa par l'esprit et qui semblait correspondre plutôt pas mal au contexte. Il tendit la main à son vis à vis qui lui lançait un regard qu'il préféra ne pas interpréter, celui-ci lui donnant suffisamment de frisson dans le dos. Positionnant un sourire, qui se voulait tendre et totalement faux, il releva son compère du matin.

Ne t'inquiète pas à cause d'un sale bouquin, Red-Yuki-san… Je ne compte pas te laisser t'éloigner… aussi facilement… Maintenant que je t'ai trouvé…


Il esquissa un sourire emplit de sous-entendu. Oh non ! Il n'allait pas le laisser s'en sortir comme ça, surtout après l'avoir mis dans pareille situation !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Lun 23 Sep - 14:03



Suivons le cours... Ou pas d'ailleurs...


Il me tendit la main, un sourire… tendre sur le visage. Je souris a mon tour. Il jouait vraiment ? Même sur se terrain glissant ? Gardien- san remontait dans mon estime ! Bon, blague mise à part, j’étais un peu surpris qu’il se prête au jeu, j’avais plutôt penché sur le fait qu’il allait s’énerver et profiter que je soit au sol pour me mettre un autre coup…
Je saisis ça main alors qu’il m’aidait à me relever.

- Ne t'inquiète pas à cause d'un sale bouquin, Red-Yuki-san… Je ne compte pas te laisser t'éloigner… aussi facilement… Maintenant que je t'ai trouvé…

Je fis un regard de petit chien heureux, le tirant vers moi par la main que je tenais toujours. Le prenant dans ses bras, je repensais au sourire plein de sous- entendu qu’il avait fait. C’est qu’il était bon comédien, ce jeu allait être… amusant ? Vraiment… c’était qui se type ? Il en deviendrais presque dangereux…

- Whaa ! Gardien- san ! Tu es si romantique ! ♥

Je le serrais contre moi, bougeant un peu dans tout les sens comme les filles quand elles trouvaient une peluche qu’elles adoraient. Le lâchant, je gardais sa main dans la mienne avant de me tourner vers le professeur, encore plus rouge qu’une tomate bien mûre. Il allait bientôt exploser…
Prenant un air tout guilleret, je lançais le plus joyeusement du monde.

- Mathématiques- sensei ! Vous voulez bien nous marier ?~

Le professeur nous regarda comme si les yeux allaient lui sortir de la tête, devant tout blanc.

- Oh, vous faites une expérience pour savoir combien de teintes différentes peut prendre un sensei ? Vous êtes doué ! On dirait un caméléon, sensei !

Finalement, il tomba dans les pommes, plusieurs autres élèves paniqué se groupèrent autour de lui tandis qu’un autre courraient dans les couloirs en appelant de l’aide à grand cris. Haussant les épaules, je lâchais enfin la main de mon « camarade », la mettant dans ma poche alors que l’autre décoiffé un peu plus ma tignasse rousse.

- Merci pour le tour de jeu… Dis- je sérieusement.

Je lui tournais le dos, me dirigeant vers la porte en fin de classe. Je n’utilisais jamais mon vrai caractère pour parler aux autres, on diras seulement que c’était pour le remercier pour avoir « joué » avec moi. Ouvrant la porte, je sortis sans ennuis alors que les autres était occupé à mourir d’angoisse pour certain, bien rire pour d’autre.
Mettant une main sur mon épaule, je remarquais avec un certain retard que j’avais oublié mon sac. Je soupirais, ayant bien avancé dans le couloir, je n’avais pas envie de retourner en cours et puis, je comptais bien sécher tout les cours de la journée. Il fallait juste que je pense à le récupérer avant que les vampires n’envahisse les lieux… si je retrouvais la salle bien entendu…





© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Lun 23 Sep - 15:14




« Des maths ! »

Je t'aime... moi non plus. ♥



Bien que sa patience était à la limite de la rupture, il enfermait le tout dans un précieux coffre à triple tours, histoire de tenir jusqu'à la fin du fameux jeu. Une chose était sur, à la fin du cours, le rouquin ne s'échapperait pas aussi facilement qu'il le pensait. Car, à travers ce jeu, le brun avait capté une chose. Si son voisin était aussi doué pour jouer, c'était qu'il n'était pas tout blanc ou alors, il n'était vraiment, pas net. Et si c'était le cas, il en tenait une sacré couche le pauvre !

Relevant donc son camarade, il hésita sur le nouveau regard que ce dernier lui offrit et empêcha une grimace d'apparaitre. A quoi pensait ce mec ? Il était bien incapable de le cerner ou même de le comprendre. Se perdant un instant en réflexion inutile, il revint bien vite à la surface de la terre, presque choqué par les propos du rouquin. Romantique ?! Elle était où la limite à la fin ? Rien que de s'imaginer avec un magnifique bouquet de rose rouge à la main, devant une jolie table ornée de chandelles et d'une nappe blanche brodée d'or, il manqua de s'étouffer tout seul. Il se donnait des sueurs froides, tout seul comme un grand. Mais le pire semblait encore arriver… et pourtant, c'était déjà plutôt sympathique comme situation ! Virant au pivoine, il resta bloqué dans les bras de l'idiot sans pouvoir esquiver un geste. Il allait finir par se briser et fondre comme neige au soleil si ces idioties continuaient. Et, il deviendrait alors fou… Noctis secoua la tête, reprenant un brin de contenance et gardant un sourire mi-figue, mi-raison sur les lèvres. Dans sa tête, c'était un beau bordel. Se répétant inlassablement qu'il fallait tenir et jouer le jeu, son cerveau s'enflammer et ses oreilles bourdonnaient.

Bien évidemment que je le suis… Red-Yuki-san…♥ Pour toi, rien n'est trop bien.


Lorsque son camarade de jeu garda sa main, il en profita pour serrer doucement, mais surement plus fort, lui écrasant les doigts avec une joie dissimuler par un doux visage innocent. Quand au professeur… et bien… il ne ressemblait plus à grand chose. Et les dernières paroles n'arrangèrent en rien son état. Etait-il trop choqué pour réagir ? Remarque, n'y avait-il pas de quoi l'être ? Quand au gardien et bien le sourire qui flottait s'était figé. Nous marier ? Cette fois, c'était trop, Noctis vit rouge et il se retint de sauter à la gorge de l'autre abruti. L'avantage d'avoir prononcé de tels mots était qu'ils avaient enfin perdu le pauvre professeur. Ce fut d'ailleurs ce qui calma un brin le chasseur. Une bonne chose de faites !

Tout le monde sembla s'agitait. Entre panique, éclat de rire non contrôlé et ceux quémandant de l'aide, c'était un beau petit bazar qui se déroulait sous ses yeux. D'ailleurs, davantage concentrait sur le nouveau brouhaha, Noctis fut étonné de récupéré enfin sa main. Regardant de biais son camarade, il eut comme un déclic qui fit écho aux paroles du roux. Le sérieux soudain le perturba tout autant qu'il le concerta dans son hypothèse. Le suivant des yeux, jusqu'à le perdre de vue, Noctis put enfin réagir. Retrouvant son visage impassible et son regard glacial, il fut incroyablement soulagé d'enlever cet horrible sourire de son visage. Tandis que son expression se durcit, il rangea ses affaires, peu enclin à aider ces camarades. Ses pupilles se fixèrent sur un sac ne pouvant appartenir à personne d'autre qu'au rouquin. Un rictus des plus mauvais apparut et il attrapa l'objet se précipitant dehors. C'était à son tour de rigoler !

Tu vas voir pauvre fou…


Retrouvant son camarade sans trop de difficulté, il le héla, profitant de la surprise pour lui balancer son sac à la figure.

Tu t'es bien amusé… n'est-ce pas ?


Ironie à part, la colère n'allait pas tarder à exploser et ses poings serraient, blanchissaient à vu d’œil. Sans plus de cérémonie, il rompit le silence et lança ces mots. Amer et acide. Ouais, il l'était complètement et cela faisait un bien fou d'extérioriser tout ça.

T'as intérêt d'avoir une bonne explication pour t'être foutu aussi ouvertement de ma gueule dès le début, le rouquin !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Lun 23 Sep - 16:52



Suivons le cours... Ou pas d'ailleurs...


J’entendis mon surnom stupide résonner dans le couloir et soupirais, me composant un autre sourire béat, je me retournais avant de recevoir un projectile en pleine figure. Rattrapant le projectile avant qu’il ne retombe par terre, je remarquais son air familier. Oh… mon sac de cours…
Je levais les yeux vers le tueur des couloirs, remarquant le gardien qui avait… l’air un peu en colère… Doux euphémisme s’il en était, il était tellement furieux qu’il blanchissait à vu d’œil. Ce n’était sensé être l’inverse ? Il était vraiment étrange se type… En plus il m’avait rendu mon sac…

- Tu t'es bien amusé… n'est-ce pas ?

Je lui fit un grand sourire, lui aussi avait joué. Cela ne lui avait pas plu alors ? Si tel était le cas, il n’aurait pas du jouer. Il avait voulu prouver quoi en faisant cela ? Qu’il était plus fort ? Qu’il pouvait catalyser sa colère ? C’était un peu raté dans la mesure où il exploserais sûrement dans les quelques minutes à venir…

- T'as intérêt d'avoir une bonne explication pour t'être foutu aussi ouvertement de ma gueule dès le début, le rouquin !

Je pris un air surpris, mettant un bras sur mon ventre avant de rire.

- Une explication ? Vraiment, vous êtes étrange Gardien- san ! ♥

Essuyant une larme de rire qui coulais de mon œil, je montais mon sac sur mon épaule. Gardant mon éternelle sourire.

- Je ne me fou pas de vous Gardien- san, vous vous trompez et si vous n’aimiez pas, il ne fallait pas jouer~

Je posais ma main sur sa tête, faisant « tap tap » avant de lui tourner le dos, lui faisant un signe de la main, j’avançais dans le couloir en direction de la sorti. Énervé comme il était il allait sûrement me suivre et il fallait mieux que GardienEnervé- san ne pète pas son câble au milieu du couloir où il risquait de se faire mal voir.

- A la revoyure, GardienEnervé- san ! Ah !

Je me retournais vers lui, un sourire moqueur aux lèvres. Oui, partir ainsi aurait nuit à ma… réputation ? Enfin à la réputation de Yuki’… Enfin… ça devenait compliqué cette histoire… Et fatiguant…

- La colère ça fait rétrécir GardienPetiot- san ! Alors faites attention à vous car bientôt on ne vous verra plus ♥

Je me retournais définitivement cette fois, lui adressant un signe de la main avant de sortir du bâtiment. Quelle magnifique journée… le soleil brille, les oiseaux chantent… Et les petiot cris…






© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Lun 23 Sep - 18:50




« Des maths ! »

Tu m'énerves comme personne !


Il allait le bouffer ! Ouais, c'était ça l'idée ! Lui foutre un coup de boule, l'encastrer dans une porte et s'en servir comme décoration ! C'était pas mal comme plan pour se détendre. Seul détail qu'il avait zappé… c'était que le Roux, et ben c'était un élève. Un étudiant, comme lui d'ailleurs. De ce fait, la violence gratuite pour évacuer toutes cette colère n'était pas proscrite ou même envisageable. Il serrait alors les poings, fusillant son vis à vis avec froideur et perdant patience. Le nouveau sourire n'arrangea rien à l'état mental du Brun qui sentit ses veines pulsaient. Pourquoi fallait-il que le sang lui monte aussi facilement à la tête en ce moment ?!  Et c'est qu'en plus, son coup de gueule semblait l'amuser. Il riait à gorge déployer jusqu'à devoir essuyer une larme de son fou rire.

Ouais, il voulait une explication et il l'aurait. Noctis était près à suivre l'énergumène jusqu'à ce qu'il en sache plus. Têtu ? Aucun doute. Buté ? C'était certain. Colérique ? Évidemment. Émotif ? Ouaip. Ca posait un problème à quelqu'un qu'il soit ainsi ? Et bien tant-pis ! Il… comment le dire, sans ne pas être vulgaire ? Il emmerdait le monde. Ouais, enfin, c'était pas très polie comme langage, mais c'était ça l'idée. Noctis était naturel… ou presque. Sa carapace de sauvage froid sauvant les apparences. Car il était hors de question qu'il s'attache aux gens aussi facilement et pourtant ! Le rouquin le mettait hors de lui, jouait avec le feu et fissurer sa carapace. Car oui, bien qu'il ne l'avouerait pas, le cas étrange qu'était son camarade, l'intéressait et piquer ça curiosité…

Ne pas jouer ? Pour t'offrir la possibilité de me ridiculiser sans que je fasse rien ?! Dans tes rêves…


Le tapotement sur sa tête le fit tourner du blanc au rouge. Il voulait le tuer ! Pourquoi le meurtre n'était pas légal ?! Hein ? Marchant derrière l'idiot, les mots touchèrent de plein fouet le gardien. De un, il n'était pas siiii petit ! De deux, il était certes énervé, mais les surnoms à rallonge, sans queue ni tête, n'arrangeait rien.
Soupirant, s'obligeant au calme, ce qui ne fonctionna pas le moins du monde, il sortit à la suite et attrapa Yuki, le plaquant au mur sans cérémonie. Approchant son oreille il souffla avec animosité.

Maintenant… tu vas arrêter de joueur aux abrutis fini… Tu caches bien ton jeu, c'est sur… mais tu sembles suffisamment intelligent pour réussir à glisser quelques élément trop subtile. T'es quoi au juste ? Le fou du roi ? Le clown en quête de regards et sympathie ?


Il ne mâchait pas ses mots. Enfonçant le clou, montrant l'évidence de son hypothèse. Ce mec était pas net. Il se foutait de lui. Sembler jouer un étrange rôle que Noctis ne comprenait pas et l'insulter avec des surnoms...

Et je ne suis pas petit !


Ouais… peu convaincant, mais il n'avait pas pu s'en empêcher, ne supportant pas qu'on touche à celle-ci. Complexait ? Un peu. Beaucoup même...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Lun 23 Sep - 19:30



Suivons le cours... Ou pas d'ailleurs...


J’allais sortir plus loin dans la cours quand je sentis qu’on me pris le bras. Ne protestant pas pour ne pas me trahir comme j’avais fait avec le libre, je laissais le tueur des couloirs me plaquer contre le mur, réprimant un soupir agacé pour reprendre se fameux sourire éternel. Il s’approcha de mon oreille est je sourit un peu plus, poussant un ricanement.

- Maintenant… tu vas arrêter de joueur aux abrutis fini… Tu caches bien ton jeu, c'est sur… mais tu sembles suffisamment intelligent pour réussir à glisser quelques élément trop subtile. T'es quoi au juste ? Le fou du roi ? Le clown en quête de regards et sympathie ?

Le fou du Roi ? Hum… De quel Roi ? J’étais curieux… Attirer la sympathie ? Il avait pas mal d’idée derrière la tête, il pourrait faire un bon scénariste. Je devrais toutefois peut- être l’applaudir pour avoir trouver que je cachais « mon jeu », mais je n’allais pas le laisser voir aussi facilement, surtout que colérique comme il était, il risquait d’abandonner à mis- chemin. Je n’étais qu’un observateur, le reste n’avait aucune valeur… ne servait à rien…

- Et je ne suis pas petit !

Encore une fois, je ris sans retenu, prenant soin de rester plaquer contre le mur. Voyons combien de temps GardienPetiot- san allait- il continuer à m’agacer avant de partir dans les jupon de sa mère. Le plus tôt serait le mieux avant que je perde patience et ne me trahisse. Il fallait dire que la plupart abandonnait bien vite avec mon « caractère » ainsi je n’avait que rarement de tel face à face et au pire, ils ne duraient pas longtemps. Malheureusement, Jeneconnaispaslenom- san semblait vouloir passer ses nerfs sur moi… Peut- être pourrais- je me servir de cela…

- Pas petit ? Pourtant vous êtes obligé de vous pencher à mon oreille pour que je puisse vous entendre, GardienChibi- san~

Me penchant légèrement, je mis mais mains de chaque côté de sa taille avant de lui faire des chatouille. Je ris voyant qu’il les craignaient et profitais de sa surprise pour me sauver. Manque de peau, je glissais sur l’herbe humide, m’étalant de tout mon long. Enfin c’était à prévoir… Riant comme d’habitude, je me retournais, observant les nuages défiler tranquillement tout en restant allongé dans l’étendue verte.

- Et puis, GardienChibi- san, je ne vois pas de quoi vous voulez parler. Yuki’ est Yuki’ et Yuki’ ne joue à rien. Mais GardienRouge- san à l’air d’aimer jouer aux échecs avec les fou et les roi~

Faisant un sourire, j’écartais les bras et les jambe pour faire comme quand on faisait les ange dans la neige. Bon, actuellement cela ne servait à rien… enfin même dans la neige sa servait à rien mais peut- être que cela le blaserait assez pour qu’il aille embêter sa petite copine plutôt que moi, je commençais à en avoir marre de jouer…
Soudain, je pointais mon doigts vers le ciel, faisant un regard purement émerveillé.

- Wha ! Un papillon !

Bon, j’espérais vraiment que cela suffirait, à avoir dormi dehors, j’étais plutôt fatigué en plus… et lui qui relâché ses nerfs sur moi… En même temps, j’arrivais assez bien à contenir cela en temps normal…







© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Lun 23 Sep - 20:29




« Des maths ! »

C'quoi la solution ?



S'il perdait son calme, il fallait au moins qu'il réussisse à apprendre ce que cacher cet hurluberlu au sourire des plus énervant  ! A croire qu'il  ne savait que rire à perdre haleine. Faisant ainsi perdre un précieux temps à Noctis et l'agacent peu à peu, de plus en plus. Souhaitait-il mourir à ce point-là ? Car, si c'était le cas, il suffisait de demander ! Il était son homme pour toute torture ou mort envisagée !

Pas petit ? Pourtant vous êtes obligé de vous pencher à mon oreille pour que je puisse vous entendre, GardienChibi- san~


Il arqua un sourcil. Il cherchait vraiment les embrouilles l'autre ? C'était quoi au final son but ? Se foutre simplement de sa tronche ? Le gardien avait comme un doute à ce sujet là.  Il voulait le faire fuir, peut-être ? C'était mal le connaitre. C'était quoi alors le but précis de cette andouille ? Se mordant brutalement la lèvre inférieur il retint un rire naissant, en gémissant sous la surprise des chatouilles. C'était quoi ça encore ?! Ah. L'idée c'était de le faire lâcher prise ? Plutôt bien trouver…

Chibi-san va finir pas devenir violent si tu continues tes magouilles tordues !


L'observant s'étaler au sol, il haussa les sourcils. C'était certain ! Ce rouquin en plus d'être vraiment bizarre, n'était pas doué. Il soupira. Étonnement, sa colère semblait faire le yoyo. Exploser. Ne pas exploser. Exploser. Rester calme. Que faire. S'ébouriffant brutalement les cheveux, il se laissa tomber au sol, lasse, mais malgré tout, bien décidé à entendre des explications. Et maintenant, voilà qu'il déblatérait des choses sans sens, tendant vers la philosophie. Se massant les tempes, il fusilla malgré tout l'idiot roux.

Tu t'arrêtes jamais à la fin ?!!


Le regard faire totalement blasé et dépité. Dépassait par la situation, il n'en menait pas large, il le savait. Pourquoi ne laissait-il tout simplement pas tomber ? Car, ce n'était pas son genre. Et si rentrer dans son jeu, devenir fou et s'énerver ne fonctionnait pas, il fallait trouver autre chose. Mais que faire ? Comment agir ?

T'es épuisant. Tordu. Irritant. Tu te fou du monde… et de ma poire comme personne. Et tu continues, sans te soucier des conséquences… Et non. Yuki n'est pas Yuki. Et si, tu joues à l'idiot pur…


Il suivit des yeux le doigts et se retint d'écraser le dit papillon. Elle n'avait rien fait la bestiole… Jouant avec des brins d'herbes ou plutôt les arrachant pour se détendre, il lança tout bonnement et simplement ce qu'il allait faire.

Si tu veux continuer, c'est toi qui vois. Mais je tiens à te prévenir. Je ne te lâcherai pas. J'veux une réponse, je l'aurais c'est tout. En plus… t'es tellement étrange… que j'en viens à te trouver intéressant. Que cache une idiotie pareille, hein ?


N'était-il pas aimable ? Un peu trop, car l'ironie présente, débordait du verre et montrait sa patience effritée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Lun 23 Sep - 21:21



Suivons le cours... Ou pas d'ailleurs...


Je commençais à me demandais s’il allait commencer à en avoir marre. Récupérant mon bras, je le passais sous ma tête, n’écoutant qu’à moitié ce qu’il me disait. Si ça continuais, j’allais vraiment finir par abandonner… Malheureusement, j’aurais sûrement des soucis ensuite… Tout ça pour observer… c’était fatiguant… devrais- je quitter l’école ?

- T'es épuisant. Tordu. Irritant. Tu te fou du monde… et de ma poire comme personne. Et tu continues, sans te soucier des conséquences… Et non. Yuki n'est pas Yuki. Et si, tu joues à l'idiot pur…

Je me redressais légèrement pour pouvoir l’observer. On aurait dit qu’il commençais à fatiguer lui aussi… Cela allait être les dernières manches alors ? Courage, il ne restais plus grand-chose alors… C’était bien la première fois qu’un gars me posais autant de soucis en si peu de temps. D’habitude, c’est moi qui les posais à autrui et pas l’inverse.
Il commença à arracher l’herbe et je poussais un faible soupir, c’était pas le moment de tondre la pelouse… pauvre herbe… ce type se défoulais vraiment sur tout ce qui lui tombait à porté de main, c’était presque affligeant… Mais je m’en foutais un peu finalement.

- Si tu veux continuer, tu vois. Mais je tiens à te prévenir. Je ne te lâcherai pas. J'veux une réponse, je l'aurais c'est tout. En plus… t'es tellement étrange… que j'en viens à te trouver intéressant. Que cache une idiotie pareille, hein ?

Intéressant ? Je me laissais tomber de nouveau sur le dos ,observant une nouvelle fois le ciel. Qu’es ce qui allait pas avec ce type ? S’intéresser à un gars qui se trompe de classe, il avait vraiment du temps à perdre c’est cela ?
Je me redressais pour lui faire face, passant une main dans mes cheveux roux. Je souris, il ne me lâcherais pas ? On allait voir cela. Je n’allais pas laisser un inconnu me connaître, surtout aussi facilement.

- Yuki’ n’est pas Yuki’ ? Alors Yuki’ est qui GardienInconnu- san ?~

J’arrachais un grand brin d’herbe et, remarquant une fourmi, je me mis à jouet avec, récitant une comptine d’enfant idiote sur un pont d’Avignon. D’ailleurs, je me demandais vaguement d’où venait cette comptine… Bref, aucun intérêt.

- Et puis, GardienIconnu -san c’est vraiment un drôle de nom ! Mais il y a aussi GardienEnervé- san ! Et GardienPetiot- san ! Vous êtes nombreux dans la famille !

Je me pliais en deux riant aux éclats. Hum… depuis quand je pouvais rire sur demande au fait ? Cela faisait que deux ans mais ça me paraissait si loin en même temps. Si cela continuais, j’allais me rappelais de mauvais souvenirs… Il fallais vraiment que ce type dégage et vite avant que l’envie me prenne d’être vraiment « idiot » comme il disait si bien.
Mettant ça dans un coin de ma tête pour l’instant, je continuais de sourire. Observant mon interlocuteur tout en appuyant mon visage sur la pomme de ma main, mon code appuyé lui- même sur l’un de mes genoux.

- Gardien- san devrait vraiment aller voir sa petite amie Gardienne- san sinon elle va avoir peur toute seule et va se réfugier dans les bras d’un autre~

Si je l’énervé suffisamment il allait partir, peu importe ce qu’il disait… Mais je n’en étais plus très sûr à présent.





© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Lun 23 Sep - 22:48




« De l'herbe ! »

Ben voilà... Bravo.



Il fixait le gazon, arrachant et désherbant au passage les mauvaises herbes. Tout y passait ! Pelouse, racine, même les fleurs qu'il adorait pourtant. Le brun était dans un état tel, que la transe ne devait pas être loin. Mais cela avait au moins le mérite de l'adoucir un brin, de calmer ces douces ardeurs et le fou furieux prêt à bondir. Levant les yeux sur le ciel après ces tirades, il expira et souffla l'air, reprenons un contrôle certain sur ces prochains gestes. Les nuages avaient aussi cette tendance à l'aider. Pourquoi ? Allait savoir. Fallait-il une quelconque raison pour apprécier ce coton sans consistance dérivant au gré du vent ?

Yuki’ n’est pas Yuki’ ? Alors Yuki’ est qui GardienInconnu- san ?


Noctis tourna son visage vers son interlocuteur. Il n'avait pas capté le message. Ou plutôt ! Ne semblait pas vouloir le comprendre.
Bien. Génial. Super. Vraiment… Et cette merveilleuse comptine, qui, par le plus grand des hasard, semblait lui aussi connaitre. Merci bien le roux, il ne manquait plus que ça pour faire naitre son jolie mal de crâne. La ritournelle vint s'inscrire dans ces pensées, tournant, se baladant, se balançant et s'amusant à revenir tel un disque rayé. Il avait donc cette horrible chansonnette en tête maintenant. C'était tout bonnement superbe ! Il en était malade. Et le fameux Yuki qui continuait de déblatérer conneries sur conneries, inlassablement. Etait-il lui aussi rayé ?

Et puis, GardienIconnu -san c’est vraiment un drôle de nom ! Mais il y a aussi GardienEnervé- san ! Et GardienPetiot- san ! Vous êtes nombreux dans la famille !


Il en avait tout l'air oui… Etait-il au moins seul dans sa pauvre tête ? Car, Noctis le fixait, ahurit. S'il avait été face à un fantôme ou un extraterrestre sa réaction n'aurait pas été bien différent. Tandis que le fou allié, pas si fou, se tordait de rire… une fois de plus.

C'est Noctis… Pas Gardien je ne sais pas trop quoi ! A moins que tu ne tiennes vraiment à être appelé… Aka-Baka-Yuki-san ?


S'apprêtant à s'allonger dans l'herbe, pourquoi ne pas profiter du beau temps matinal qui s'offrait à lui ? Le gardien se tourna brusquement, saute enfin à la gorge de l'idiot. Serrant son col et se trouvant à califourchon sur lui, ces yeux montraient qu'il perdait le contrôle…

Toiiiiii… De un, je n'ai pas de copine ! De deux, tu devrais apprendre à respecter tes ainés et les gardiens, semble-t-il. De trois, crache le morceau et explique toi enfin !


Bon… il était vrai que le mot respect sonné étrangement dans la bouche de Noctis, mais là, il n'en pouvait. Il avait de nouveau mis sur le tapis le sujet qu'il n'aimait pas, ou plutôt craignait. Donc ouais… il avait craqué sans crier gare, alors qu'il semblait avoir repris un semblant de contrôle. Éphémère tout ça…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Lun 23 Sep - 23:34



Suivons le cours... Ou pas d'ailleurs...


Perdant plus que sûrement le peu de patience qui lui restait, il me sauta littéralement dessus. Me laissant emporter, je heurtais le sol sur le dos de tout mon poids alors qu’il agrippait mon col. Hum… J’vais fini par toucher le sujet sensible ? Avait- il un problème ? Avec la Gardienne ou avec l’amour ? Peu importe du moment qu’il abandonné la partie… Mais ce n’était pas gagné.

- Toiiiiii… De un, je n'ai pas de copine ! De deux, tu devrais apprendre à respecter tes aînés et les gardiens, semble-t-il. De trois, crache le morceau et explique toi enfin !

Apparemment c’était plus l’amour que la gardienne… Je souris, respecter les gardiens ? Ces chiens à la botte de la guilde ? Non merci… Je n’avais personne à respecter, que cela dusses me coûter la vie. Ce n’était pas une question de fierté… ni même de vengeance à proprement parlé sinon je ne serais même pas ici. C’était juste un état… quelque un qui n’existais pas vraiment n’avait pas a respecter des personnes étant dans le monde réel.
Je souris, n’ayant pas l’intention de lâcher prise, pas encore. Toutefois, à l’instar de sa patience envolé, je n’en était plus très loin.

- Wof wof wof… Wof wof !

Je mis mes deux bras sur les côtés, laissant tomber mes mains comme si mes poignet étaient désarticulés. Je faisais bien le chien n’es- ce pas ? Souriant avec un regard ma lieux je plongeais mon œil émeraude les siens, d’une envoûtante couleur argenté.

- Vous voulez aussi que je remue la queue pour vus montrer mon respect ? NoctisToutou- san ?

Laissant tomber mes bras, je les mis sous ma tête, pas perturbé le moins du monde par le faite qu’il se trouvait sur moi et qu’il pouvait m’en coller une bonne à tout moment. On dira que c’était les risque du métier… Le but étant qu’il ne découvre rien, le jeu en valais la chandelle et malheureusement mon vrai caractère allais bientôt refaire surface tant il m’épuisait. Pourquoi s’accrochait- il tant à savoir ? Recherchait -il juste à mettre sa fierté en avant ? Perdre du temps rien que pour ça… vraiment…

- Je pense que NoctisGardien- san s’énervera rapidement s’il doit appeler Yuki’ qui n’est pas Yuki’ car il ne sait pas qui est Yuki’, Aka-Baka-Yuki-san ~

Je ris, observant le ciel sans prendre à compte sa réaction.

- Mais c’est vrai, qui est Yuki’ -san que vous cherchez partout NoctisGardien- san ? Car je ne peut pas avoir du respect pour vous si vous demandez à Yuki’- san d’en avoir… il serait plus judicieux d’appeler directement Yuki’- san pour le lui dire, non ? ~

Mon visage s’illuminant soudain, je fis ensuite une moue boudeuse à mis chemin du dégoût.

- Mais NoctisGardien -san ma demandé de cracher le morceau… Je n’ai rien dans la bouche… Et puis ce n’est pas polie de cracher… Vous êtes étrange…. Vraiment NoctisGardien- san…

Je gardais le même aire sur la défensif et à moitié surpris, me demandant s’il allait jusqu’à me frapper ou s’il comptait se contrôler encore un peu.





© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Mar 24 Sep - 0:46




« De l'herbe ! »

Douce folie meurtrière...


Etonnement, il semblait que derrière ce visage souriant et insupportable, ce cacher un tout autre personnage… peut-être plus réfléchit ? Du moins c'était l'impression qu'il avait eu en croisant la prunelle émeraude. Noctis avait d'ailleurs tiqué sous ce regard hypnotisant. Il avait même cherché quelque chose à travers ce regard. Fouillant des yeux, ceux de son voisin. Mais il ne trouva rien, juste un éclat étrange, écho à la certitude du chasseur. Cet homme était plus que ce qu'il disait être. Il en aurait pas mis sa main à coupé, mais presque. Quoi que… c'était dangereux comme pari…

Wof wof wof… Wof wof !


Vous tenez à savoir la première idée qui lui vint à l'esprit ? Non, pas vraiment, j'imagine. C'est pourtant simple… Noctis c'était découpant en petit morceau ce corps sous lui. Bien-sur, ce ne fut qu'une idée qui resta sans suite. Sa seconde, fut un peu plus réaliste, allant jusqu'à frôler le vraisemblablement plausible. C'est à dire, enfermé et attaché le rouquin jusqu'à ce que déséchement arrive. Mais en y réfléchissant bien, c'était pas trop son truc. Il préférait un mort rapide…

Vous voulez aussi que je remue la queue pour vus montrer mon respect ? NoctisToutou- san ?


Il ne se lassait pas ? Sérieusement, à sa place, il aurait tout envoyer valser ! Noctis, laissa alors retomber toute la colère. Pourquoi le frapper ? Car, cela lui ferait le plus grand bien. Son visage se teinta d'un sourire narquois, tandis que ces yeux prenaient l'étrange couleur de l'amusement pure. Il perdait les pédales… c'était bon…

Ahah. Tu crois drôle ?! Personnellement… j'm'en fou de ton respect. Mais, les autres non…


Noctis resta alors sans prononcer un seul, s'asseyant plus confortablement sur l'idiot qui lui servait d'interlocuteur. Il enregistra chaque mots prononcés. Dans son esprit, tout s'entremêlait. C'était un ballet frémissant et sans interruption. Comme pour le rouquin d'ailleurs. Il était où le mode Off ? Inlassablement, le roux continuait, tel un robot avec ces fameuses piles duracell. Les siennes étaient un peu trop énergique d'ailleurs.

Dans ce cas… qui est Yuki-san ?


Il avait lâché ces mots sans véritablement y faire attention, sachant pertinemment, qu'il n'aurait pas de réponse. Car oui, il avait au moins compris une leçon ! Celle, que l'andouille menait la danse… Et cela ne lui plaisait guère ! D'ailleurs, l'idée que venait de lui donner le rouquin n'était pas mauvaise. Effectivement, craché était tout simplement dégueu… pourquoi ne pas lui faire avaler sa langue ? Il aimait bien cette idée. Doucement, son corps fut pris de tremblement. Puis peu à peu, il dut se tenir au sol secoué par son propre rire. Car oui… Noctis venait tout simplement d'exploser de rire. Il était ou bout de rouleau. Il devenait barge. Se plia davantage, il ne put empêcher son rire de s'étendre avant quelques secondes. C'était un de ces fous rires ou les nerfs vous lâchez, ou vous perdiez totalement le contrôle. Lorsque le calme revint, il soupira et essuya les larmes sur son visage.

Bien joué. Bravo. Vraiment ! Je crois que t'es finalement un génie… plutôt qu'un idiot !


Ses doigts étaient venu tâter le coup du garçon, cherchant l'endroit douloureux où appuyer. Lorsqu'il le trouva, un sourire dangereux s'installa. Et pourtant, il continua sur sa lancée, comme si de rien n'était.

C'était fantastique ! Ton numéro est superbe. Mais franchement… il a ses failles…


Le jeu était fini. Oui. Noctis allait y mettre fin, tout de suite. Sinon, il risquait de tuer quelqu'un pour de bon...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Mar 24 Sep - 1:19



Suivons le cours... Ou pas d'ailleurs...


A sa phrase, je remarquais tout de suite le changement de ton. Qui était Yuki hein ? Je ne pouvais pas répondre à cela, c’était seulement un surnom débile qu’on m’avait imposé quand j’avais rejoint l’académie, en outre, ce n’était pas moi, cela correspondait très bien au personnage. Par contre, ce gars… Noctis… ai vraiment l’air d’être au bord, il ne restais plus que quelques seconde avant qu’il ne devienne vraiment fou… il avait l’air dangereux mine de rien…
Il se mis à rire, tellement fort que cela résonnais dans les environs, me faisant trembler à cause de ses mouvements; Il était totalement brisé… mais il n’avait pas abandonné… ce gars était fort dans un sens, mais cela n’était- il pas risqué pour lui ? Hum… Ou pour moi… son regard avait l’air un peu fou et je reprenais un visage impassible, mon vrai visage. Mais dans son état, il ne le remarqua pas… ce type pourrait très bien me tuer dans son état qu’il ne le remarquerais pas de suite… Je suppose que c’était un « don » pour les hunters ? Quelle connerie.

- Bien joué. Bravo. Vraiment ! Je crois que t'es finalement un génie… plutôt qu'un idiot !

Il balada deux doigts sur mon coup et je ne fis aucun mouvement pour l’en empêcher. A quoi cela servirais de toute manière ? Dans son état actuel, je ne ferais que mettre inutilement ma vie en danger, il valait mieux qu’il se calme d’abord. Et s’il le faisait pas… Ben j’aurais droit à une petite place au cimetière, je ne comptais pas vraiment l’arrêter non plus. Pas que je ne tenais pas vraiment à ma vie mais je n’avais rien a en faire de spéciale non plus. C’était du pareil au même.

- C'était fantastique ! Ton numéro est superbe. Mais franchement… il a ses failles…

Des failles ? Hum… pas vraiment car dans un cas comme dans l’autre, cela ne tournais pas vraiment à son désavantage. Le seul truc étant que s’il ne le tuais pas, il connaîtrais son vrai caractère et c’était ennuyant… Il devra prendre encore plus de distance qu’a l’ordinaire. Enfin, le gardien avaient d’autre chats à fouetter que d’être sur son dos à le surveiller et puis, connaître son vrai caractère ne revenait pas à savoir tout de lui, bien au contraire, il risquait de s’énerver un peu plus. C’Est-ce qu’il avait voulu… J’avais perdu ce jeu là… On verrais bien le prochain…

- Yukihiko Eve Tsurugi. Histoire que tu connaisse l’identité de la personne que tu compte tuer, gamin.

Ma voix était à présent sérieuse, froide et tranchante, un timbre plus grave aussi et plus posée, sans aucun rapport avec la voix enjouée et joyeuse d'auparavant. Pour simplifier, ma voix était devenue terne et sans vie.
Si je me souvenais bien, le gardien était légèrement plus âgé que moi mais dans ce genre de situation, cela ne changeait pas vraiment grand-chose. La première manche avait été terminé, gagné d’une main de maître, il fallait l’avouer, par le Gardien. La seconde allait tout juste commencer mais cela serait plus facile pour lui. Avec son vrai caractère, la donne changeait. Peut- être allait- il regretter de m’avoir poussé dans mes retranchement et ainsi de m’avoir fait dévoiler. A moins que ça fureur persiste et qu’il me tue… Je poussais un léger soupire, le visage impassible, ne bougeant d’un iota alors que ma respiration se faisait plus lente… plus tranquille en somme. J’avais comme l’impression qu’il allait me surprendre… ce qu’il ferait assurément s’il décidé de continuer à vouloir tout savoir même avec ça… la curiosité était un vilain défaut et je risquais de m’appliquer à lui faire comprendre.





© modifié de Never-Utopia


Dernière édition par Yukihiko E. Tsurugi le Jeu 26 Sep - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Mar 24 Sep - 12:09




« De l'herbe ! »

Folie contrôlée ?


Allo, docteur ? Oui, je crois que j'ai mangé mon dernier neurone lucide. Précisément ce qui m'arrive ? Je deviens fou je crois. La cause de ce léger soucis ? Le rouquin se trouvant sous lui, n'esquivant plus un seul geste, fermant enfin sa bouche et rangeant ces conneries.Quand allait-il ressortir une ? Il n'aurait su répondre à cette question n'étant point dans la cervelle du drôle d'oiseau.

Son corps terminant enfin de se tortiller sous le fou rire nerveux, il passa une main dans sa chevelure cendre, tandis que l'autre glissait sur le cou de son très cher camarade. Ouais, il n'était pas très net en ce moment-même, mais qui s'en souciait ? C'était simplement la conséquence logique de ce premier round. Un dénouement déstabilisant, complètement anormal même. Et pourtant, ce n'était que le début de la fin. Car, bien que sa conscience est décidé d'agir au feeling, ne se souciant pas de la tournure de la suite, le sauvage en fond de lui, l'espèce de rebelle enfantin, semblait vouloir pointer le bout de son nez. Pourtant, personne en dehors de Elysha ne connaissait sa véritable personnalité, préférant être la glaçon mauvais et distant, à l'âme d'un hunter. Il n'avait rien d'un tueur de vampire à l'origine. Bagarreur, ouais, un peu. Fallait pas trop lui cherchait des noises. Mais, à quoi il aspirait vraiment ? C'était on ne peut plus simple. Free ! Il voulait faire ce qu'il voulait, quand il voulait. Enfantin comme rêve ? Tant-pis. Les chaines, ce n'était pas pour lui. Il n'aimait pas filer des ordres, alors on faisait de même pour lui, ne lui en donnant pas. Respecter les règles ? Quand il le fallait, mais ce n'était pas une priorité… Glissant toujours ses doigts sur la jugulaire du rouquin, il eut un sursaut. Avec surprise et arrêtant de joueur de bougeait ses doigts, il fixa la prunelle émeraude. Noctis en eut un frisson. Mais c'était qui ce mec à la fin ?! C'était le jour et la nuit, et il avait l'impression que cela ne tournerait pas aussi facilement en sa faveur.

Yukihiko Eve Tsurugi. Histoire que tu connaisse l’identité de la personne que tu compte tuer, gamin.


Ne laissant rien paraitre, préférant reprendre son rôle de prédateur sans scrupule, il apprécia tout de même d'un sourire sournois d'enfin savoir le nom de sa victime. Enfin, victime ! C'était un bien grand mot. Le sérieux nouveau du contexte ne plut qu'à moitié au Brun. Pourtant, n'était-ce pas ce qu'il cherchait ? Oui… Mais, l'ambiance c'était considérablement assombris, devenant intense, dangereuse. Le gardien avait compris. Le changement du dénommé Tsurugi était irréel. Pourquoi cachait-il une telle personnalité derrière un masque aussi bien jouer ? Peu importer, sa fureur évacuer et retenu dans ses doigts posaient sur le rouquin, n'était que difficilement contenu.

Je ne compte pas te tuer… Pas tout de suite en tout cas…


Il ne releva pas l'insulte, bien que cela le démangea. Comment allait tourner la situation ? Noctis ne pouvait le prédire. Mais laissait tomber en si bon chemin était hors de question. Maintenant, qu'il apercevait le vrai du faux, il continuerait.

Yukihiko Eve Tsurugi donc… Ca sonne mieux… c'est plus réel. Alors maintenant… Tu comptes faire quoi ?


Appuyant sur le point sensible, histoire de lui faire comprendre qu'il n'abandonnait pas pour autant, son regard froid devint déterminé. Ouais… un peu buté le mec…

Toujours peu enclin à répondre ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Mar 24 Sep - 13:59



Suivons le cours... Ou pas d'ailleurs...


Il souriait… un sourire narquois mais j’étais bien à des kilomètres de cela. Il avait voulu m’avoir, me voici, mais c’était tout. En vérité, je ne réagissais pas tant que cela, si cela continuais, il allait devoir mettre son plan à exécution, Noctis- san.

- Je ne compte pas te tuer… Pas tout de suite en tout cas…

Pas tout de suite ? Et cela changeait quoi ? Il comptait recommencer un jeu ? Mais c’était trop tard maintenant… ce n’était plus un jeu… Plus vraiment du moins. Je restais impassible, attendant la suite sans vraiment d’impatience. Le gardien pensait vraiment avoir le contrôle sur lui car il était au- dessus ? C’était assez risible dans un sens… mais pas suffisamment pour le faire réagir.

- Yukihiko Eve Tsurugi donc… Ça sonne mieux… c'est plus réel. Alors maintenant… Tu comptes faire quoi ?

Il appuya sur mon cou mais je ne bougeais pas, comme si je ne sentais rien. Ma respiration se fit cependant un peu plus lente, la contrôlant en tout point pour ne pas lui faire obtenir ce qu’il voulait. Mais même comme cela, ma patience avait des limites et il allait les atteindre facilement, j’en avait déjà assez.
Le regard du Gardien était déterminé et dans un sens, cela me surpris un peu qu’il ne lâche pas l’affaire maintenant qu’il avait obtenu ce qu’il voulait. Voulait- il à se point ce battre pour ne pas abandonner ?

- Toujours peu enclin à répondre ?

A répondre ? Je ne comprenais pas vraiment. Il n’y avait rien à dire. Ce que je comptais faire ? Il n’y avait rien. Qui j’étais ? Je l’avais déjà dit.
D’un mouvement assez rapide, je lui saisi le poignet de sa main se trouvant sur mon cou, le serrant légèrement. Oui, il ne fallait pas exagérer, parler alors qu’il appuyais aller être douloureux… c’était assez dérangeant comme cela sans rien faire.

- Répondre ? Il n’y a rien à dire.

Gardant son poignet en main, j’appuyais un peu plus de façon à que sa main appuie un peu plus qu’auparavant sur mon cou. C’est-ce qu’il voulait non ?

- Finis ce que tu as commencé.

Ce n’étais pas un ordre ni même une demande, seulement dit sur le ton de la lassitude. Je ne pouvais pas avoir peur de mourir puisque je n’existais pas réellement. Dans le pire des cas, je disparaîtrais sans laisser de trace, comme une ombre.
Entendant des bruit de pas, je lâchais le poignet du gardien, fermant les yeux comme -ci de rien était. Avec un peu de chance, cela viendrais jusqu’ici et ennuierais le gardien suffisamment longtemps pour que je puisse m’éclipser. Finalement, les bruits de pas s’éloignèrent et je rouvris les yeux, poussant un faible soupir. Personne ne voulait m’enlever ce nain de jardin de la vue donc ? J’aurais dû rester au lit ce matin…
Décidant d’ignorer totalement la présence du gardien, je dirigeais mon œil à la limite de la fatigue vers le ciel, observant une nouvelle fois les nuages. Oh… Ce serait bien s’il pouvait pleuvoir…. Hum… J’enviais les nuages, au moins eux, personne ne leur cassait les pieds avec des questions stupide et puis, on ne faisait jamais vraiment attention à eux… Ils étaient au-delà de tout… libre et insaisissables.





© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Mar 24 Sep - 14:46




« De l'herbe ! »

J'abandonne... ?



Un oiseau passa. Puis un deuxième. Et ce fut l'invasion. Du moins, dans sa tête c'est ce qui se passa. Comment pouvait-il tenir aussi peu à sa vie ? Il avait saisi son poignet et pour une fois, Noctis n'avait pas émis de résistance. Aucune réponse ne venait, simplement ce visage d'ennui pur, cette expression de lassitude flagrante. Le Brun n'osait plus bouger un doigt, de peur d'enfoncer le clou un peu plus.

Répondre ? Il n’y a rien à dire.


Il l'écouta, sans broncher. Il n'y avait rien à dire ? Le pensait-il vraiment ? Noctis devint alors blanc. Passant du rouge furieux au pâle choqué. Ce n'était pas croyable. Ses forces l'abandonner. Pourquoi vouloir tuer quelqu'un qui n'avait aucune envie de vivre ?! C'était tellement flagrant que le Chasseur en frémissait. Cet homme, ce rouquin, aussi irritable soit-il, n'avait-il vraiment aucun considération pour lui-même ? Noctis se rendait qu'ils étaient tout deux en contradiction. Ils étaient le jour et la nuit. Bien que l'un ressemble davantage à un fantôme et l'autre à un spectre possédait par une cruel envie de sang. Envie, qui peu à peu s’apaisait. La cause ? Cette main serrant la sienne et appuyant davantage qu'il ne le faisait auparavant.

Finis ce que tu as commencé.


Ah oui ? C'était donc bien cela. Il ne tenait pas à vivre ou à se défendre, préférant de lui-même pousser Noctis à lui faire mal. Toute force quitta le Gardien qui mit sa main libre sur son front, soupirant. Il était dépité. Totalement blasé par ce revirement. Comment pouvait-il cacher un caractère aussi peu enclin un vivre, se laissant presque dépérir de la vie à vue d’œil, par un caractère aussi tordu et idiot sans que personne ne le voit ? Tsurugi ressemblait à un pantin désarticuler. Tout son être transpiré le défaitisme et l'abandon de vivre. Le bruit de pas sortit Noctis de sa torpeur et il en profita pour éloigner sa main du cou.

Comment peux-tu être aussi inerte ? ... Sans vie ?


Sa voix s'était fit faible, sans motivation. Il aurait voulu comprendre, le pourquoi du comment. Car le savoir, c'était le pouvoir. Et son interlocuteur, totalement apte à l'ignorer, était un phénomène étrange, qu'il ne comprenait pas. Noctis était épuisé par le comportement du rouquin. Depuis le début, il ne savait pas sur quel pied danser. Les derniers mots tournaient en boucle dans son esprit. Continuer ce qu'il avait commencé. Mettre fin à tout ça. Il ne tuait pas par plaisir... sauf parfois, et bien qu'il est sérieusement envisagé de faire souffrir le rouquin par vengeance, il n'aurait jamais pu mettre fin à sa vie. Surtout que les représailles auraient été sympathique...

Toujours à califourchon sur son camarade, le Brun ne retint pas son geste. Il aurait du faire ça avant, répondre à ces mots par ce coup. Cela allait-il le faire réagir ? Noctis imaginait bien que non, mais il voulait lui faire comprendre, quitte à ne pas avoir de réponse, autant lui apprendre ce qu'il pensait de la vie. Sa main effleura avec force la joue du roux. Ce n'était qu'une gifle. Presque le geste d'une femme ne sachant plus quoi faire et ne trouvant que cette solution. Mais il n'en était rien. Ses iris argenté vacillaient entre colère et tristesse.

Comment peux-tu tenir aussi peu à ta vie ?!!


Il avait perdu ? Ouais, et bien tant-pis... pour le moment. Ce regard émeraude terne était bien trop déprimant et choquant aux yeux du Brun pour qu'il ne fasse rien. Il changeait d'avis comme de chemise ? Non, il s'adaptait et agissait comme bon lui semblait.

Tain'... t'es énervant...


Il laissa sa tête reposait sur le torse, fermant les yeux pour reprendre un semblant de fierté et de contenance. S'il y avait bien un côté de lui qu'il détestait c'était celui-là. Celui de se morfondre et souffrir pour autrui. Comment on appelait ça déjà ? De la compassion ? Étant déjà altruiste sur les bord, et à moitié philanthrope, c'était la suite logique. Mais à l'inverse, jamais il n'avait de la pitié, tenant beaucoup à cette différence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Mar 24 Sep - 16:38



Suivons le cours... Ou pas d'ailleurs...


Il semblait que le gardien c’était calmé… Peut- être l’avais- je définitivement choqué finalement ? Vraiment, les gens avaient tendance à ne pas savoir ce qu’ils veulent, c’Est-ce que j’avais observé jusqu’à présent.

- Comment peux-tu être aussi inerte ? ... Sans vie ?

Oh… sa voix avait baissé d’un ton maintenant… n’avait- il plus d’énergie ? Il fallait dire qu’il s’était bien énervé d’un coup… Mais apparemment, il ne souhaitait pas finir ce qu’il avait commencé, après tout, il avait même retirer sa main de mon coup. Je pourrais donc continuer mon observation un peu plus longtemps… je n’avais rien d’autre à faire de toute manière.
Écarquillant les yeux, ma tête bougea toute seule au contact de sa main, ma joue me brûlant légèrement. Le sale gosse m’avait frappé… Juste quand je pensais qu’il s’était calmé… Retournant mon visage vers lui sans vraiment plus de réaction, je l’observais, m’attendant à ce qu’il redevienne fou au point de vouloir de nouveau me tuer mais rien n’était. Il semblait en colère… mais triste aussi pour une raison que je ne comprenais pas. Pourquoi réagissait- il comme ça ? A part avoir « joué » un moment, je ne lui avait rien fait… Et c’est lui qui était venu me chercher… pourquoi cette réaction ?

- Comment peux-tu tenir aussi peu à ta vie ?!!

Comment ça ? Il s’énervait… que pour cela ? Cela ne le concernait même pas. En quoi cela ennuyais que je tienne ou non à la vie ? Que je réagisse -ou pas d’ailleurs- de la sorte ? Pourquoi s’en souciait- il ? Ce n’était pas comme si nous nous connaissions, nous n’étions même pas camarades de classe. Nous n’avions aucun liens, seulement des inconnus… alors pourquoi faisait- il cela ? Il était vraiment… étrange…

- Tain'... t'es énervant...

Et voilà que l’autre déprimait… Non mais c’était quoi ce gars ? Vraiment, il faisait presque plus peur que précédemment… Peur ? Bon, pour c’était une façon de parler mais… C’était la première fois que j’étais vraiment surpris et que je ne comprenais pas du tout… Vraiment…

- Comment …ça ? Pourquoi tu réagis comme ça ? On ne se connaît même pas.

Je ne cherchais pas à l’énerver cette fois ou à faire quoique se soit d’autre de la sorte, je voulais juste comprendre… Je voulais comprendre pourquoi il voulais essayer de me comprendre… C’était assez étrange comme situation dans un sens.

- Vraiment…. T’as pas à réagir comme ça, c’est dangereux pour la santé… Que je tienne ou pas à ma vie n’a rien à voir avec toi.

Je supposais que sa réaction n’avait pas un rapport qu’avec moi mais sûrement un échos de se qu’il avait vécut… comme je ne savais rien, je ne pouvais me prononcer là-dessus. Quoiqu’il en était, j’avais le plus grand mal à savoir comment régir face à cela. Devais- je me sentir heureux ? Furieux ? Je ne savais pas, j’étais seulement curieux de savoir pourquoi. Je n’avais rien de sympathique ou quoique ce soit de rapprochant pour attirer sa compassion… ou sa pitié...

- Je ne vois vraiment pas… en quoi je suis énervant à propos de cela…

Je n’avais pas spécialement dit cela à lui, juste pensé à voix haute. Mais c’était pourtant ce que je pensais à ce moment là. Et le pire dans tout cela... Pourquoi voulais- je vraiment savoir ? Pourquoi étais- je à la limite de me justifié alors que ça ne devrais pas me toucher, comme tout le reste ? Ce gars... était vraiment... casse pied plus que de raison.





© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Mar 24 Sep - 17:58




« De l'herbe ! »

Compassion, quand tu nous tiens.


Il devait paraitre bien ridicule en ce moment-même. Passer de la colère à la compassion, ce n'était pas commun. Surtout quand on voyait l'intensité des émotions qui s'échappaient à chaque fois. Son visage d'ordinaire si paisible, impénétrable, tremblait, se contorsionnait sous le coup des sentiments. Cet homme le mettait face à sa propre personnalité, qu'il ignorait depuis sa venu au Japon, depuis qu'il devait faire face au vampire. Noctis ne faisait plus dans les manières, laissant son instinct… non plutôt sa raison guidait ses gestes et ses paroles. Relevant les yeux, il fixa l'argent de ces pupilles dans l'émeraude terne. Oh. Tiens. C'était bizarre, son visage était différent et arboré une expression. Le Brun n'en revint pas. Il aurait presque pu saute de joie. Presque. Comme s'il allait faire un truc aussi absurde !

Comment …ça ? Pourquoi tu réagis comme ça ? On ne se connaît même pas.


Le gardien restait tout de même perplexe. Pourquoi il réagissait comme ça ? Plus d'une fois il se l'était posé c'te question ! Et la réponse ne tombait pas. Ou plutôt, celle qu'il en déduisait ne lui convenait pas. De toute manière, qu'il est une réponse ou non, cela ne changerait rien. Noctis était comme ça, point barre. C'était pas compliqué comme réponse, pas prise de tête pour un sou. Les faits étaient devant lui, il se débrouillait après !

Vraiment…. T’as pas à réagir comme ça, c’est dangereux pour la santé… Que je tienne ou pas à ma vie n’a rien à voir avec toi.


Un vague sourire flotta avant de disparaître aussi rapidement. Effectivement, c'était dangereux pour la santé de s'inquiéter pour tous le monde et ce n'était pas sans raison qu'il se fermait aux autres, hermétiquement, comme une huitre. Ne laissant que très rarement les gens voir ce qui traversait réellement son coeur.

C'est vrai… t'as raison… Mais voir ainsi quelqu'un est insupportable… du moins pour moi… Chacun devrait s'accrocher à sa vie… aussi pourrie soit-elle.


Un début de réponse ? Presque une confession ? Ouais. C'était pas super comme réponse. Il ne ferait pas la gaffe deux fois de suite. Remarquant qu'il était toujours perché sur son camarade de jeu, il bougea enfin. S'asseyant à côté, posant son regard de nouveau sur le ciel, suivant les lignes invisibles que semblaient suivre les nuages. Au moins, il était plus détendu et le Tsurugi semblait presque enclin à s'intéressait enfin à leur conversation. Etait-ce parce qu'il ne comprenait pas pourquoi il agissait ainsi ?

Je ne vois vraiment pas… en quoi je suis énervant à propos de cela…


Il ne voyait pas ? Noctis n'allait tout de même pas lui expliquer une telle chose. Se serait trop demandé au gardien, qui n'avait pas l'intention de dévoiler d'autre côté de lui qu'il n'aimait pas.

Ben t'as qu'à réfléchir !


Il soupira, regardant de biais son voisin. Au moins, il avait réussi à capter son intention, sans le vouloir cette fois. Pourtant, il avait éssayé différentes méthodes. Jouer le jeu, la colère, la folie meurtrière et l'envie cruel de faire souffrir. Rien n'avait fonctionné, allant même jusqu'à être ignoré. Et là, alors qu'il agissait presque naturellement, il semblait avoir surpris le rouquin. De quoi devenir fou…

Tu devrais apprendre à prendre soin de ta vie… Tsurugi-san. Elle n'a peut-être aucune valeur pour toi… mais elle mérite sans aucun doute que tu battes pour elle. Et tu sembles tellement…


Seul. Oui, c'était ce qu'il avait failli dire. Mais, Noctis s'était arrêté à temps, préférant ne pas montrer davantage l'intérêt qu'il prêtait au roux. Et dire qu'il souhaitait simplement avoir des explications sur le pourquoi de ce jeu idiot et le pourquoi d'un tel masque. Il s'enfonçait tout seul dans les méandres de la compassion. Quelle horreur… Il ne maitrisait plus rien et était épuisé. Sans doute la soudain monter d'énergie et d'adrénaline de tout à l'heure retombait-elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Mar 24 Sep - 18:31



Suivons le cours... Ou pas d'ailleurs...


S’accrocher à la vie… Pour quoi faire ? Ça n’avait aucun intérêt et se n’était pas comme si quelque un attendais qu’il fasse quelque chose. Mais je me demandais ce qu’il avait traversé pour avoir autant de compassion à l’égard des autres… Vraiment… Lui aussi jouait un rôle devant les autres en quelque sorte… mais contrairement à moi, cela semblé être pour se protéger… oui, sinon il exploserais sûrement sous le poids des sentiments.

- Ben t'as qu'à réfléchir !

Je soupirais, faisant un geste pour m’asseoir avant de finalement changer d’avis et de rester allongé. Mettant un bras sous ma tête, ma main libre trouva refuge dans ma poche alors que je regardais les nuages, réfléchissant sur ses paroles prononcées jusqu’à présent. Même si la vie était pourrie hein ? Ce n’était pas vraiment mon cas non plus… Rien à faire, je ne comprenais pas en quoi ma réaction semblait aussi mal.

- Tu devrais apprendre à prendre soin de ta vie… Tsurugi -san. Elle n'a peut-être aucune valeur pour toi… mais elle mérite sans aucun doute que tu batte pour elle. Et tu sembles tellement…

Je tournais mon visage vers lui. Que je me batte pour ma vie ? Pour quoi faire ? Je n’avait aucun objectif ou envie… J’observais juste si la cohabitions était possible… Et ça semblait être une longue observation… mais ça ne me motivais pas assez pour me battre contre qui que ce soit.
J’arquais un sourcil, je semblais… quoi ? Bon, point positif… tout semblait calme… Point négatif, je comprenais vraiment rien de ce qu’il voulait dire. Bon, j’allais faire de nouveau ce qu’il avait dit et réfléchir… Hum… Rien ne venait…

- Je ne veux pas t’énerver mais… Je ne comprend pas ce que tu dit.

Tiens, la curiosité me rendait polie… D’habitude, j’étais plutôt dur est froid sous mon vrai caractère mais là… Je m’intéressais vraiment aux paroles qu’il prononçait, peut- être parce que je ne les comprenais tout simplement pas… Enfin ce n’était pas tout à fait cela…

- Hum… disons plutôt que je n’en vois pas l’intérêt pour moi, de me battre… Par contre toi, tu devrais t’occuper de toi plutôt que des histoires des autres…

Je m’asseyais, passant une main dans mes cheveux en les ébouriffants un peu plus. La conversation telle quelle était pouvait durée plusieurs heures ou tourner en rond… Pourtant j’avais envie de savoir pourquoi il disait ça.
Me tournant pour être en face de lui, j’appuyais mon visage sur l’une de mes mains, l’observant fixement.

- Tu voulais dire… que je semblais seul ? Pourtant, il y a plein de monde dans cette académie.

Je comprenais ce qu’il voulais dire réellement par là mais je n’éprouvais pas le sentiment de solitude. Plus depuis la mort de mes parents… Et le peux que j’avais retrouvé, je l’avais perdu par la suite de nouveau. Je ne trouvais pas ça triste… Juste banal tout le monde pourrais faire ce que je faisait, je n’étais pas combatif et c’était tout.

- Tu devrais vraiment pas te prendre la tête pour des choses sans importance. On dirait un mort- vivant… t’es vraiment étrange…

Pas étrange dans le mauvais sens… Plus de gens devrais sens doute éprouver de la compassion, cela éviterais bien des massacres. Mais cela était étrange… pour un Hunter… Ressentait- il la même compassion envers tout le monde ou seulement ses semblables ? Et même, avec son air fatigué, il semblait ressentir un peu trop de compassion pour son bien…





© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Mer 25 Sep - 8:08




« De l'herbe ! »

Je veux te comprendre.


Le rouquin ne semblait véritablement pas comprendre chaque mots qu'il prononçait. Etait-ce si surprenant ? Peut-être. Surtout qu'il était Noctis. Le gardien, flemmard détestant son boulot. Distant et rebelle, sauvage à ces heures, perturbateur parfois, mais étonnement populaire avec un certain genre de filles, qu'il fuyait avec soin d'ailleurs. Bien trop effrayer par ces dernières. Pourtant, il les envoyait proprement boulet à chaque. Pas méchamment, car il n'était pas du genre à distribuer de la méchanceté gratuite, mais simplement franc. Il n'était pas intéressé !


Je ne veux pas t’énerver mais… Je ne comprend pas ce que tu dit.


Noctis observa l'expression du roux, toujours surpris de voir qu'il réagissait plutôt bien à ses remarques. Ou réagissait tout court d'ailleurs. Il apprécia même son visage, le trouvant bien plus beau orné d'une autre expression que l'ennuis ou la fausse idiotie. Le chasseur haussa les épaules. Pour l'instant, il n'avait pas l'intention de s'énerver à nouveau. Bien trop fatigué par les anciennes joutes verbales. Et puis, pourquoi piquer une nouvelle crise alors qu'il avait eu la preuve que cela ne ferait avancer les choses ?! Il n'allait pas user son énerver pour rien non plus. Sans oublier, que depuis la première fois de leurs conversations… du moins ça commençait à ressembler à ça, le rouquin étrange était relativement respectueux.


Hum… disons plutôt que je n’en vois pas l’intérêt pour moi, de me battre… Par contre toi, tu devrais t’occuper de toi plutôt que des histoires des autres…


Bon, il effaçait à chaque ces propres mots, les évinçants d'une simple phrase. Retournant presque sa question en conseil pour Noctis. Ce dernier se laissa tomber sur l'herbe, étendant les jambes et dénouant ces muscles stressé par la même occasion. Sa tête reposant enfin sur le sol, il apprécia le calme nouveau de la situation.


Tu devrais vraiment pas te prendre la tête pour des choses sans importance. On dirait un mort- vivant… t’es vraiment étrange…


Il soupira, ne comprenant pas vraiment la comparaison avec le mort-vivant. Et le plus étrange des deux, c'était bien le rouquin, pas lui. Son changement de comportement pouvait paraitre bizarre, mais Noctis ne se considérait pas étrange sinon.

L'intérêt de te battre ? On a toujours une raison de se battre ! Comment peux-tu n'avoir envie de rien ? T'es quoi un pantin ?


Ouais, il cherchait toujours à comprendre son voisin. Lui-même avait failli abandonner plusieurs fois. Mais il s'était relevé, cherchant sa voie. Certes, il était passé par les extrêmes et s'en souviendrait toujours, mais maintenant il était certain d'une chose. Quitte à mourir, autant vivre pleinement et se libérer rapidement de ces chaines !

Ce n'est pas sans importance à mes yeux ! Vraiment ! J'me prends peut-être la tête, mais… j'peux juste pas m'en empêcher… donc désolé de vouloir te comprendre…


Désolé était plutôt une manière de lui faire comprendre une bonne fois pour toute qu'il aurait beau évincer toutes ses réponses et questions, il ne laisserait pas tomber. Il était lourd le Noctis ? Peut-être… Mais maintenant qu'il savait quelle genre de personnalité se cachait derrière le joyeux et tordu personnage, sa curiosité, son intérêt était plus fort, de même que sa manière de s'inquiéter pour celui-ci.

Et par seul… je ne parlais du monde dans l'académie, mais plutôt de toi. Malgré ton idiotie débordante que tu démontres à tous, on aurait pu croire que tu voulais de l'attention, de la sympathie… mais tu sembles te mettre tout seul en retrait.


Noctis arrivait enfin à démontrer ce qu'il déduisait en observant le roux. S'il ne souhaitait pas vivre, et se mettait en retrait. Cela démontrait quoi ? Il n'avait pas encore la réponse, mais la cherchait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Mer 25 Sep - 8:52



Suivons le cours... Ou pas d'ailleurs...


Arrachant quelques brins d’herbes, j’en regardais un sur toute les coutures comme s’il allait me révéler un important secret. En fait, j’attendais purement et simplement les explications de mon interlocuteur sur ce que je ne comprenais pas. Et puis il était… intéressé par lui… ce qui rendait le gardien encore plus étrange à ses yeux.

- L'intérêt de te battre ? On a toujours une raison de se battre ! Comment peux-tu n'avoir envie de rien ? T'es quoi un pantin ?

Je relevais la tête, l’observant alors qu’il était à présent couché dans l’herbe. Un pantin ? Hum… pas vraiment car personne ne me manipulais mais… je supposais que je devais tout de même y ressembler. On a toujours une raison de se battre ? Laquelle ? Je ne comprenais pas… Je n’avais aucune raison de me battre… et lui, quel était sa raison ?

- Ce n'est pas sans importance à mes yeux ! Vraiment ! J'me prends peut-être la tête, mais… j'peux juste pas m'en empêcher… donc désolé de vouloir te comprendre…

Une nouvelle fois je le dévisageait d’un air surpris. Vouloir me comprendre ? Non seulement il n’y avait rien à comprendre car c’était comme ça et c’était tout mais en plus, il n’avait rien à retirer de bénéfique ou de quoi que ce soit d’autre à tenter de le faire. Où alors il faisait cela car il éprouvait trop de compassion ? Dans ce cas des gens bien mieux et bien plus dans le besoin aurait besoin qu’il s’intéresse à eux.

- Et par seul… je ne parlais du monde dans l'académie, mais plutôt de toi. Malgré ton idiotie débordante que tu démontres à tous, on aurait pu croire que tu voulais de l'attention, de la sympathie… mais tu sembles te mettre tout seul en retrait.

Je soupirais, vraiment il cherchait des explications là où il y en avait pas. Déjà parce créer des liens signifiait prendre le risque de perdre définitivement la personne un jour. J’apportais le malheur, tout ceux que j’avais connu et qui m’étais chère je l’avais perdu. Sans aucune explications… sans rien pouvoir faire… Ou alors j’aurais pu faire quelque chose mais avait été trop faible pour le faire… Dans les deux cas, c’était une autre histoire… même si ce devait peut- être tout expliquer… Je ne savait même plus.

- Tu cherche des choses qui n’existe pas… D’autres personnes, dans des situations moins enviables auraient besoin de ta compassion.

Je me levais, époussetant mon pantalon tout en récupérant mon sac d’un même geste. Cette conversation risquait de devenir risquée à force. Et pour lui avec son caractère bienveillant que je n’aurait jamais douté l’existence quand je l’avais vu la première fois, et pour moi qui ne voulait aucun lien. De plus, il était un Hunter si ma mémoire était bonne -et Dieu savait qu’elle était aléatoire- ce n’était pas le genre de personne que je pouvais protéger ou approcher sans risques.

- Et puis… Tu as l’air d’avoir plus d’ennuis que moi non ? Alors bon courage le môme…

Je hissais mon sac sur mon épaule, mettant mon autre main dans ma poche après l’avoir passé dans mes cheveux. Vaguement intéressais j’en retirais un brin d’herbe et soupirais.
Tournant les talons, j’avançais de quelques pas, c’était mieux ainsi, stopper la conversation pour pas prendre de risques… c’était bien la première fois que j’en arrivais là. Par contre, j’avais actuellement un autre problème… C’était par où les dortoirs ? Je soupirais, me frottant la tête d’un air ennuyé au possible. Si ça continuais, j’allais finir dans les dortoirs de la night class et allait me faire bouffer par un vampire… s’il arrivait à m’attraper… Bref, prenons une direction au hasard…






© modifié de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   Mer 25 Sep - 10:10




« De l'herbe ! »

Changeons de sujet !


Les nuages étaient passionnant. Certains les considéraient comme la symbole de la liberté. A ces yeux, ils n'était pas aussi libre que cela. Ce n'était que des marionnettes du vent sans consistance. Ils étaient au final, un peu comme les hunters. Le vent représentait Cross Kaien et Kiryuu. Quelques autres haut gradés, mais c'était tout. Les nuages étaient le miroir des autres hunters. Prisonniers de la guilde. Du moins, c'était ainsi que Noctis imaginait et considérait le fait d'être un chasseur. C'était pas très glorieux, certes, mais c'était ainsi. Envisager être hunter toute sa vie lui donnait des nausées et le blasé. Oui, il allait se libérer de tout ce bordel, même si pour cela, il devait encore disparaitre...

Tu cherche des choses qui n’existe pas… D’autres personnes, dans des situations moins enviables auraient besoin de ta compassion.


Noctis ne put empêcher un sourire d'apparaitre. Il n'avait vraiment aucune considération pour lui-même. S'en était presque affligeant ! Avoir un manque de confiance en soi, n'était pas si étonnant, mais de là à se considérer comme moins important que les autres, se allant jusqu'à se dire qu'il n'avait besoin de personnes. Le Brun poussa à son tour un soupir à fendre l'âme. Et bien, il était près d'en apprendre plus sur le rouquin. Mais, il restait positif ou essayait de le rester. Au moins, il savait ce qui se cacher derrière l'idiot.

Et puis… Tu as l’air d’avoir plus d’ennuis que moi non ? Alors bon courage le môme…


Le Gardien suivit des yeux le roux, se redressant par la même occasion. Il comptait donc fuir ? Noctis n'avait même pas envisagé cette possibilité. Mais quand il y réfléchissait, c'était logique. C'était le moyen le moins dangereux d'éviter de se vendre et faire une connerie. En tout cas, il n'allait pas s'échapper aussi facilement. Se levant d'un mouvement, il attrapa son sac par la même occasion et se précipita à la suite du roux. Bon, il avait la désagréable impression de harceler son camarade en le suivant, mais bon... Attrapant le bas de la chemise du fuyard, il resserra sa prise, l’empêchant d'avancer.

Tu choisis la fuite ?... On dirait que tu sais même pas où tu vas !


Comment il savait ? Car la direction prise n'était nulle autre que celle du portail de la Night Class, et y aller à cette heure, n'avait aucun intérêt, sauf s'il souhaitait admirer le portail ? Se positionne devant lui, essayant d'être plus amical. Autant faire un effort. S'il voulait comprendre le rouquin, il fallait faire des concessions, non ?

Le seul problème que j'ai en ce moment même, c'est toi... Tu refuses catégoriquement de me répondre. Mais tant-pis... pour l'instant du moins. Quand à ma compassion... c'est pas sur commande tu vois.


S'il pouvait choisir qui il voulait aider et ne ressentir cette émotion que lorsque l'envie lui prenait, il aurait depuis un moment choisi d'oublier de le faire. Décidant d'orienter la conversation sur autre chose, peut-être qu'il en apprendrait plus ? Il reprit la parole.

Au faites... tu comptes aller où comme ça ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suivons le cours... ou pas d'ailleurs... [Yukihiko E. Tsurugi] Terminé.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cours n°2. Année 1 à 3. [Terminé]
» Cours n°1 - 1ères et 2èmes années [Terminé]
» Cours n°1 - 3èmes et 4èmes années [Terminé]
» [COURS NOEL #N3] Dans une conque de saphir. [Terminé]
» [Cours Été 2015 Histoire] La Tour Dragospire [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Allons jouer :: Corbeille :: RP Terminés-
Sauter vers: