AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entre âmes semblables [Noctis] -Terminé-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akira Amane

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 24
Localisation : Là où il y a des cookies !

MessageSujet: Entre âmes semblables [Noctis] -Terminé-   Mer 4 Sep - 22:56

[Je prends pas mal de libertés >_< si tu veux que je change deux ou trois trucs, tu sais où me trouver ~]

Après une arrivée quelque peu agitée, Akira était plus qu’heureux de rejoindre sa chambre où la promesse d’un bon lit l’aurait presque fait sourire d'extase si son visage n’était pas un masque d’impassibilité. Akira n’a jamais été enclin aux démonstration d’émotions qu'il dissimulait mieux que personne. Il se soumet ainsi à un contrôle permanent de lui-même jugeant que les excès d'émotions représentent une dépense d’énergie inutile, car même les émotions sont gourmandes en énergie.
Pendant qu’on le conduisait jusqu’à sa chambre, il eut le loisir d’explorer des couloirs qu’il soumettait à un examen silencieux. L’académie lui plaisait, le décor changeait énormément de celui qu’il avait connu à l’orphelinat où tout n’était que misère à l’image du milieu social où il a été élevé. Récemment, il avait eu l’occasion de vivre comme un prince au sein du manoir de sa tante Sachiko, ce changement radical dans son mode de vie l’avait profondément bouleversé même s’il n’en avait rien laissé paraître. Il lui faudrait encore du temps pour s’habituer à cette débauche, et même s’il y parvenait, au fond de lui-même son coeur appartenait toujours à l’orphelinat.

Les effets de l’adrénaline commençèrent à s’estomper avec la marche, il sentit à nouveau sa faiblesse coutumière reprendre progressivement du terrain en sapant au passage toutes ses forces. Cette injection avait rempli son office, mais si Elemina n’avait pas été là, à l’heure qu’il est, il serait sûrement profondément endormi sur son banc, à la merci de n’importe quel vampire passant par là. L’académie avait beau être un lieu où vampires et humains pouvaient coexister en paix, les vampires étaient loin d’êtres des enfants de choeurs et Akira ne représentait rien d’autre à leurs yeux qu’un casse croûte avec qui ils essayaient de faire ami-ami histoire d’avoir bonne figure. En définitive il devait une fière chandelle à cette chargée de discipline, dette dont il s’acquitterait en temps voulu.

Ils passèrent dans un couloir où des portes identiques se dressaient à intervalles réguliers, Akira en avait déjà vu de semblables, mais les dortoirs qu’il avait connu étaient loin d’être aussi bien entretenus. Leur destination était l’une de ces portes. La mission de son accompagnateur se terminant là, il prit congé laissant Akira seul dans le couloir désert. Son arrivée coïncidait avec la sortie de la Night Class ce qui expliquait la quasi-absence des élèves dans le pavillon, Akira ne s’attendait donc pas à trouver quelqu’un en rentrant dans sa nouvelle chambre.

Il entra. Les yeux d’Akira durent s’accoutumer à la faible luminosité régnant dans la pièce avant de distinguer quoi que ce soit. Mis à part les deux lits qui composaient l’essentiel de l’aménagement, la pièce était vide. Des indices disséminés un  peu partout hurlaient la présence de son occupant absent pour le moment mais qui n’allait sans doute pas tarder à rentrer. La valise toujours à la main, Akira balaya des yeux l’espace qui lui était réservé, un lit recouvert d’un drap blanc où vraisemblablement personne n’avait encore dormi. C’était plus que suffisant, Akira étant quelqu’un qui s’est toujours contenté de peu, ce lit simple avait largement de quoi le satisfaire. Il jeta ensuite un bref coup d’oeil à la partie occupée par son colocataire. Sobre, ce coin respirait la solitude ainsi que des relents de mystère, rien qui ne l’aide à se forger une opinion sur le genre d’individu qui y vivait, il valait mieux réserver son jugement au moment où il le verrait de ses propres yeux. Il espérait qu’il ne serait pas du genre enquiquineur, à le bombarder de question ou à lui demander son avis sur les filles de l’académie.

Pendant qu'il achevait de ranger ses affaires, son regard tomba sur quelque chose qui dépassait légèrement sous le lit voisin du sien. A vue d'oeil, on aurait dit le manche d'un sabre, mais Akira doutait que ce genre d'instrument soit autorisé dans une école où vampires et humains sont supposés vivre en harmonie. Approfondir son examen, c'était sans doute faire une intrusion dans l'intimité de son colocataire, mais la curiosité l'emporta sur ces considérations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Entre âmes semblables [Noctis] -Terminé-   Jeu 5 Sep - 12:33


{HRP → T'inquiète, ton rp est nickel !}

Une journée presque banale. Les cours avaient été d'un ennuie remarquable, les filles l'avaient insupporter un peu plus que d'habitude, mais rien d'inhabituel. Il n'avait pas pu suivre les cours de l'après-midi ayant reçu un ordre de la guilde. Il aurait pu l'ignorer... il aurait pu tout arrêter. Mais pour le moment il se devait d'être sage. Rien que de penser qu'il devait obéir sans rechigner le mettait hors de lui, mais l'étudiant savait être calme lorsqu'il le devait. De plus, à présent, une occasion de se sortir, ou plutôt d'échapper à la guilde semblait s'offrir à lui. Elysha avait attisé sa curiosité avec ces propos et il y avait réfléchi convenablement. La décision était venue d'elle-même. Aussi naturellement que peu étonnante.

C'était donc après une énième mission, une level E particulièrement fêlé et totalement hors de contrôle, les lacérations présentent sur son bras et sa jambe droite en était la preuve. Il avait baissé ça garde deux secondes et elle en avait profité. Mais la femme n'était plus qu'un mauvais souvenir à l'inverse de sa mauvaise humeur actuelle. Son prochain boulot l'attendait impatiemment et l'envie de s'y rendre était tel que Noctis s'imagina sécher une fois de plus ses responsabilités qu'on lui avait gracieusement ordonné de faire en début d'année. Quel plait ! Jouer les nounous pour des fillettes en admiration n'étaient véritablement pas son passe-temps favori. Avant de se rendre au maudit portail des vampires de la Night Class, le gardien avait fait un détour par sa chambre profitant du calme pour se changer, bander ces plaies et déposer Moonlight et Silvernight, ses précieuses épées. Sur le chemin du portail, il croisa un professeur qui lui annonça l'arriver de son colocataire. Le chasseur soupira d'ennui, et lui qui avait espéré ne pas en avoir, c'était loupé !

Son arrivait ne passa pas inaperçu et il fut assailli par un concert de protestions. D'un regard argenté glacial, il remit les demoiselles en place, tandis qu'il lançait au quelques hommes présents un avertissement inaudible : " Faites gaffe à ce que vous faites, ou vous aurez affaire à moi." Noctis les virent devenir livide et un fin sourire ironique marqua son visage inexpressif. Voilà qui était fait. Tout le monde était prévenu, ne manquait plus que sa collègue Elemina et les plus attendus : la Night Class.
Avec la permission du directeur, obtenu un peu plus tôt, le jeune homme avait la possibilité de ne faire qu'une bref ronde et de rentrer au dortoir. Depuis combien de temps n'avait-il pas eu de réelle nuit de sommeil ? Il ne les comptait plus, à quoi bon ? Tout se déroula sans encombre et il fut presque heureux de voir les vampires rentraient en cours. En moins d'une demi-heure, Noctis avait tout bâclé ! N'ayant pas croisé sa camarade, il espérait qu'elle ne viendrait pas l'engueulé un peu plus tard, bien que le directeur les sans doute prévenu. Tournant la poignée de la porte, le Brun s'arrêta sur le pas de celle-ci. Une lueur mauvaise traversa ses iris tandis que sa voix claquée sèchement.

« ⎯ Ne pense même pas à y toucher ou même à t'en approcher. »

Refermant avec un calme effrayant la porte, il fit face à ce qui semblait être son colocataire. Impassible et enregistrant le portrait de son nouveau " camarade de chambre", Noctis ne put se faire un réel avis sur la personne. De toute manière, il s'en fichait. Ou du moins essayait tant bien que mal de ne se lier avec personne. Et pour le moment, il ne s'en sortait pas trop mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Amane

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 24
Localisation : Là où il y a des cookies !

MessageSujet: Re: Entre âmes semblables [Noctis] -Terminé-   Jeu 5 Sep - 20:23

[Ta remarque est valable pour toi aussi mon chou ♥]


La main d’Akira n’était plus qu’à quelques centimètres de l’arme lorsqu’elle s’immobilisa. Deux yeux argentés qui paraissaient prêts à le foudroyer sur place l’observaient depuis le seuil. Akira supposa qu’il s’agissait de ceux de son colocataire et que ce dernier était d’une humeur massacrante. Provoquer inutilement les hostilités aurait été la dernière chose à faire et Akira n’était pas assez bête pour en rajouter à la mauvaise humeur visible de son colocataire. Calmement, sans se brusquer, le jeune homme baissa le bras sans cependant paraître le moins du monde embarrassé, son visage de marbre ne trahissant à aucun moment la moindre émotion, même lorsque la voix coupante comme de l’acier du nouvel arrivant s’était élevée. Il estima préférable de reconnaître ses torts sans pour autant renoncer à savoir si cette arme était bel et bien ce qu’il pensait être. Akira avait entendu parler des hunters, il s’y était même beaucoup intéressé dans le cadre de son enquête sur la mort de sa mère. La découverte du shuriken responsable de sa mort l’avait convaincu que c’était bien l’oeuvre d’un membre de cette guilde. Il ne pouvait cependant se figurer quel crime avait bien pu commettre sa mère pour être exécutée de la main d’un hunter. Il n’y avait tout simplement aucune raison pouvant justifier sa mort et il ne pouvait supporter l’idée qu’il avait été privé d’une enfance normale à cause d’un acte purement arbitraire. Si ce qu’il voyait était bel et bien une arme de hunter, il aurait deux ou trois questions à poser à son propriétaire.

- Toutes mes excuses, c’est la première fois que je vois une arme de hunter mais je suppose que pour la voir de plus près, il faut être un vampire plutôt mal luné.

Il n’y avait pas de meilleur moyen que l’humour pour détendre une atmosphère chargée d’animosité, c’était une seconde nature chez Akira qui conservait en dépit de la légèreté de ses paroles un visage sérieux. Le jeune homme ne tenait pas particulièrement à ce que le hunter le prenne en grippe étant donné qu’ils allaient cohabiter pendant un certain temps. Il ne tenait pas davantage à ce qu’ils deviennent les meilleurs amis du monde. Il s’avança vers le jeune homme et lui tendit tout de même la main dans une tentative pour enterrer la hache de guerre.

- Akira Amane, je te fais la promesse solennelle de ne plus fouiller dans tes affaires et d’être un colocataire exemplaire à l’avenir.

Il agrémenta obligeamment ses propos d’un sourire de circonstance qui n’atteignit pas ses yeux, tout ce qu’Akira était capable de produire en matière de sourire. Un authentique sourire était chez lui une denrée rare et encore plus rares étaient ceux qui avaient eu le privilège d’en voir un. Cette comédie était uniquement destinée à préparer le terrain, car il ne comptait pas s’en tenir là. S’il y avait la moindre chance pour que son colocataire reconnaisse le shuriken et puisse le mener vers l’homme qui l’a lancé, il espérait bien la saisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Entre âmes semblables [Noctis] -Terminé-   Ven 6 Sep - 9:09


[Merci mon chou-chou ^-^ ♥ J'ai juste les fautes d'orthographes qui sont mon point faible...]

Peut-être avait-il été trop glacial sur ces paroles. Peut-être avait-il laissé apercevoir un regard quelque peu féroce et emplit d'animosité. Mais il y avait des choses que le hunter n'appréciait pas. Et toucher à ces affaires, ou vouloir le faire en faisait partie. D'autant plus lorsque cela concernait ses précieuses armes. Noctis avait été direct et hostile dès ces premiers mots envers son colocataire. Mais ainsi, il était prévenu et ne viendrait pas se plaindre en cas… de représailles.

Le gardien ne cherchait pas les ennuis et encore moins à se faire un ennemi. Ce fut d'ailleurs pour cela qu'il essaya d'adoucir son regard, redevenant l'étudiant indéchiffrable qui énervait les professeurs. Les mots qui vinrent à ses oreilles l'étonnèrent quelque peu, mais il se contenta d'observer fixement, sans défaillir le Blondinet sans expression. C'était d'ailleurs peu inhabituel qu'il fasse face à une personne cachant ses émotions. Beaucoup essayait, peu y arrivait. La majorité se trahissait simplement par un regard. Ne dit-on pas que les yeux sont le miroir de l'âme ? D'autres, possédait nombre de mimique et tic facilement identifiable. Mais ce jeune homme semblait d'une telle neutralité que cela en était effrayant. Même lui se savait parfois trahi par ses yeux. C'était en quelque sorte, incroyable. Préférant ne pas s'attarder sur ce point-là, il esquiva une fin sourire ironique. Ainsi, cet étudiant était au courant de leur existence et de celle des vampires ? Le directeur était-il au courant ? Étonnement, Noctis doutait quelque peu qu'il le soit. Peut importer ! Le Brun n'avait pas l'attention de laisser l'autre menait la danse. Pour cela, il décida purement et simplement d'ignorer les paroles du garçon, se contentant de plisser les yeux mimant une fausse incompréhension. Après-tout, ce n'était en rien une question et il n'était pas dans l'obligation d'affirmer ou de réfuter les mots. Il aimait faire douter les gens, c'était presque amusant de les voir se triturer les méninges. Ces épées qu'ils possédaient, ne pouvait-il pas être simplement ici par envie et par passion ? Il n'était qu'un étudiant et franchir les interdit était amusant. Il avait très bien pu réussir à passer outre la sécurité de l'école, non ? De plus, son colocataire était-il au courant de son rôle de gardien ? Pas obligatoirement. Il pouvait donc passer pour un fou en parlant de vampire et hunter ?

Certes, ces pensées étaient quelques peu tordus, mais le simple fait de s'imaginer faire marcher cet homme ayant voulu toucher ses armes lui permettaient de se sentir mieux. Le Blond vint à lui, tendant sa main et se présentant. Qui il était, il s'en fichait, non ? Mais la politesse était importante. Et bien que cela ne lui fasse ni chaud, ni froid de savoir qui était cet homme, il accepta la poignée de main sans grande vivacité en remarquant le faux sourire du dit Akira.

« ⎯ Noctis Zayn. Je n'ai pas besoin d'une quelconque promesse solennelle. Contente-toi de t'occuper de tes affaires et tout iras bien.»

Récupérant sa main, il se dirigea vers son lit et baissa les yeux sur ses épées. Tant qu'il n'y touchait pas... Enlevant sa veste, il s'assied sur son lit, dans le seul but de changer ces bandages et d'enfin pouvoir fermer les yeux. Reprenant la parole, comme s'il n'y avait pas eu de coupure, il soupira.

« ⎯ Quand au fait d'être un colocataire exemplaire... Du moment que ça ne me concerne pas et que tu ne m'entraînes pas dans de quelconques magouilles. Fait comme il te plait, je ne suis pas exigeant.»

Il lui offrit un demi-sourire montrant ainsi toute l'attention qu'il lui portait. C'était simple : Noctis ne souhaitait pas s'embrouiller avec lui, mais ne voulait pas faire copain-copain avec lui. Chacun son espace et nul problème en vue. Après-tout, le gardien ne pouvait se permettre de laisser sa véritable nature remonter à la surface. Il était soi disant mort une fois et sa personnalité avec. A présent, il n'était qu'une ombre, n'existant plus. S'attacher aux gens, leur faire confiance... il n'en avait pas le droit, bien que parfois cela soit pesant, le hunter devait faire avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Amane

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 24
Localisation : Là où il y a des cookies !

MessageSujet: Re: Entre âmes semblables [Noctis] -Terminé-   Ven 6 Sep - 20:14

Ce premier face à face avait très mal commencé pour les deux colocataires, celui qu’Akira connaissait désormais sous le nom de Noctis fit néanmoins un effort visible pour se détendre. A la grande frustration du jeune homme, le hunter ne donna pas suite à sa première remarque, il ne se laissa cependant pas démonter par son absence de réaction appuyée d’une incompréhension feinte. Akira n’était pas dupe, si le hunter voulait insinuer du doute en lui il allait être déçu. Il avait des preuves solides de ce qu’il avançait, du moins, son sens de l’observation s’était occupé de les rassembler et son bon sens avait fait le reste. Mais l’heure n’était pas à l’argumentation, le hunter avait choisi de nier son propre statut, probablement afin d’éviter qu’Akira en sache trop sur lui. Le jeune homme en savait cependant trop pour jouer les ignorants, alors autant poser cartes sur table tout de suite et passer à autre chose. Ensuite il le laisserait tranquille, il oublierait même jusqu'à son existence mais pas avant d’avoir eu le renseignement qu’il voulait. Sur ce point rien n’aurait pu le faire changer d’avis, pas même la hargne de ce hunter grincheux. Et si ce dernier espérait le dissuader en feignant ne rien savoir, il allait rapidement se rendre compte qu’Akira ne jouait pas dans la même catégorie. Certes, il n’était pas du genre à se mêler de ce qui ne le regardait pas, mais la franchise était une de ses grandes qualités comme son pire défaut.

- Si tu espères me faire croire que tu n’es pas l’un d’eux, ait au moins la décence de nier. On dirait un mauvais acteur de téléfilm, sans vouloir te vexer.

Sa franchise lui vaudrait peut-être un regard noir, mais la vérité était imprimée dans ses gènes et il ne pouvait rien contre ça, à part la déguiser afin qu’elle soit plus agréable à entendre, chose que bien des ignorants comparent à de l’hypocrisie. Il s’approcha de sa valise et des livres qu’il avait eu le temps d’empiler au bord du lit en attendant un emplacement plus approprié. Sa main piocha apparemment au hasard dans le tas qu’ils formaient et s’empara de l’un d’eux qu’il ouvrit en tournant les pages une à une.

- Ne t’en fais pas, si c’est dans l’intérêt de notre cohabitation je saurai réprimer mes mauvaises habitudes, je me tiendrai aussi loin de tes affaires qu’il est possible de l’être. Par contre si j’étais toi je m’inquiéterais plutôt pour moi, tu es blessé et ça m’a l’air assez récent. Des magouilles peut-être ?

Pas le moindre sourire ne vint effleurer la courbe placide de ses lèvres. L’air profondément absorbé par sa tâche, Akira continua de feuilleter le livre jusqu’à tomber sur la page qu’il cherchait. Un objet argenté lui glissa alors entre les doigts, un shuriken d’une facture assez particulière puisqu’il était de fabrication maison. Il espérait remonter jusqu’à son propriétaire grâce à ce signe distinctif. Le meurtre de sa mère remontait à 17 ans, après tout ce temps le coupable n’était peut-être plus en activité, en revanche il était tout à fait possible qu’il ait transmis son art à un disciple.

- J’ai moi aussi mes propres “objets de collection”, en voyant ton arme je voulais juste savoir s’ils avaient les mêmes “propriétés”. Tu peux le regarder d’un peu plus près toi qui m’a l’air d’un grand amateur d’armes en tous genres.

Le shuriken jetait des éclats brillants qui voltigèrent dans la pièce, l’un d’eux traversa fugitivement le visage de Noctis dont les yeux n’avaient rien à envier à cette froide lumière argentée. Akira n’avait aucune connaissance en matière d’arme anti-vampire, mais ce shuriken avait une spécificité unique en son genre qu’il soupçonnait être commune à ces armes conçues tout spécialement pour les vampires. Même en le voulant vraiment il avait été incapable de se blesser avec, un enfant pourrait jouer avec qu’il ne risquerait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Entre âmes semblables [Noctis] -Terminé-   Ven 6 Sep - 22:16

La première impression était parfois la bonne, mais pour le moment cela s'annonçait plutôt mal. Son désormais colocataire semblait prendre un malin plaisir à jouer avec la corde sensible et bien que le hunter fasse un effort considérable pour se détendre et rester calme. Il semblait qu'il ait bien du mal à supporter quelques mots de plus de la part du jeune homme. Premièrement : il était épuisé et blessé. Deuxièmement : sa mâtiné avait été exécrable et l'après-midi n'avait pas été bien meilleur. Troisièmement : on était le soir et il avait dû s'occuper de la chose qu'il l'horripilait le plus en ce moment. Tenir en laisse les demoiselles humaines pour qu'elles ne sautent pas sur la Night Class. Tâche qui s'avérait on ne plus compliqué. Mais le Blond avait tout de même une certaine chance. Laquelle ? Noctis ne s'arrêtait jamais à la première impression, préférant user de son instinct et de son sens de l'observation. Et n'étant pas du genre à juger les gens, cela le sortait bien souvent de situation ennuyeuse. Évitant ainsi de se faire trop mal voir et d'être critiqué. A ses yeux, ce n'était que bon sens et de la logique, mais cela pouvait étonner, surtout quand on voyait la froideur avec laquelle il s'adressait généralement aux gens. Ce n'était en rien de l'arrogance ou même le fait qu'il méprise autrui. C'était simplement une carapace.

Soupirant, il entreprit d'enlever sa chemise pour changer son premier bandage et le faire plus proprement que précédemment, il en profiterait pour désinfecter soigneusement la plaie. Se penchant, ignorant les faits et geste du dénommé Akira, il sortit une trousse de soin, mais son geste fut arrêté sous la surprise. Les paroles qui vinrent à ces oreilles le firent grimacer. Il n'appréciait pas les mots utilisaient, ni le ton d'ailleurs, ni… rien. En faite, il n'aimait tout simplement pas la remarque ! Sauf peut-être la franchise avec laquelle il s'exprimait. Direct et franc. Nulles incertitudes. Posant avec un geste mesuré la trousse de soin, il releva les yeux et fixa intensément son voisin de chambre. Si il penser le faire réagir ainsi, c'était loupé. Et bien qu'il meurt d'envie de lui mettre une de ses épées sous la gorge il n'en fit rien. Se contentant simplement de montrer une expression d'amusement purement ironique qui ne s'installa pas dans ces iris, ces derniers prenant une teinte bestiale. Signe de l'effort qu'il devait faire pour se contenir de sauter à la gorge de cet étudiant énervant. Et pourtant, si on ni réfléchissait bien, il était rare de voir Noctis offrir autant d'émotions et de mots à quelqu'un. Akira était bel et bien un homme chanceux, du moins celons le point de vue d'où on se placé.
Retournant à son but premier qui était ses blessures, il défit le bandage et soupira une énième fois. Elle ne l'avait pas loupé l'autre folle... Certes, il s'était vengé en la tuant à petit feu. Un peu sadique ? Peut-être bien. Mais le chasseur n'appréciait pas d'être blessé aussi bêtement. S'il avait été seul, il n'aurait pas réprimer le sourire de triomphe qu'apportait se souvenir de l'après-midi. Désinfectant avec soin la blessure, il ne tiqua pas sous la douleur, bien trop habitué à recevoir pire.

Concentrait sur sa blessure, Noctis fut curieux du bruit de page qu'il entendait et osa un regard furtif vers son voisin lorsque ce dernier s'adressa de nouveau à lui. Que pouvait-il bien chercher ? Et cet air impassible... Il aurait bien aimé le faire réagir, mais semblait-il... cela serait compliqué.

« ⎯ Je ne vois pas en quoi mes blessures te regarde. Quand au fait de m'inquiétais... Je ne m'en fais pas le moins du monde. Tu as davantage à craindre pour ta sécurité... si tu ne tiens pas parole. »

Offrant un sourire d'où les sous-entendu pointer à plein nez, il reprit sa tâche et enroula le nouveau bandage avec rapidité et précision, offrant avec certitude le fait qu'il doive réaliser ce genre de soin régulièrement. La première blessure faite, il attrapa sa chemise et remit simplement les manches histoire de ne pas avoir froid. Profitant du calme apparent, il décida de s'occuper de sa jambe. Du moins, c'était ce qu'il avait décidé jusqu'à ce le Blondinet n'attise totalement sa curiosité. Décidément, Noctis avait la nette impression qu'il n'était pas couché. Et pourtant... le Akira avait réussi son dernier coup : celui de l'appâter par ce qui semblait un shuriken à première vue. Soufflant sur ces mèches de cheveux, il repoussa la boite de soin avant de se lever et de rejoindre son colocataire. Il tendit la main pour prendre l'arme en question et fixa intensément cette dernière.

« ⎯ Nier et t'ignorer n'aura pas fait son effet donc. Je dois te féliciter. Tu as réussi ton coup Amane-san, c'est cela ? »

Prenant la liberté de la prendre des mains du Blond, ce qui ressemblait à un début de sourire apparu.

« ⎯ C'est effectivement une arme anti-vampire... mais comme chaque armes de ce type, elles sont différentes. Comme tu l'as aisément deviné et compris, mes épées sont comme cette arme, mais à l'inverse de ce shuriken... elles peuvent blesser toutes personnes. Mais ne peuvent tuer que des vampires. Ce shuriken est étonnant. »

Comme à son habitude, dès qu'il parlait de vampire, de hunter et d'arme anti-vampire, la tonalité de sa voix changeait, s'adoucissant et devenant presque professionnel.

« ⎯ L'utilisateur doit pouvoir... invoquer ou doit utiliser je ne sais quelle méthode pour que chaque shurikens qu'ils utilisent deviennent une arme anti-vampire. Sinon, il l'aurait récupéré. C'est assez inhabituel. Ou as-tu eu un tel objet ? Et comment connais-tu notre existence ? »

L'heure n'était plus aux reproches, à l'ironie ou même à l'ignorance. Akira possédait une arme et pas n'importe laquelle... Maintenant, qu'il lui avait annoncé qu'il savait pour Eux, il avait plutôt intérêt à lui offrir des réponses. Et des construites, sinon il regretterait amèrement chaque mot prononçait, qu'il lui avait gracieusement offert depuis le début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Amane

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 24
Localisation : Là où il y a des cookies !

MessageSujet: Re: Entre âmes semblables [Noctis] -Terminé-   Dim 8 Sep - 19:10

Ce n’était pas par plaisir qu’Akira jouait avec les nerfs de son colocataire, son attitude en temps normal aurait été de l’ignorer mais quand la curiosité s’en mêlait, son attitude changeait du tout au tout. L’humeur désagréable du hunter avait défini sa ligne de conduite. D’abord le pousser dans ses retranchements, ce qu’Akira s’était appliqué à faire avec un certain brio, puis changer brutalement d’attitude en renonçant à le provoquer, ce brusque revirement ayant le mérite de surprendre. C’était donc cette dernière phase qu’il s’apprêtait à mettre en pratique non sans une certaine appréhension  car son colocataire lui faisait l’effet d’une bombe sur le point d’exploser. Bien qu’il déployât visiblement des efforts considérables pour se contenir, ils seraient inutile si le jeune homme ne le tempérait pas au lieu de l’aiguillonner. Akira reconnaissait lui-même avoir dépassé un peu les bornes, mais il aurait tout le temps de se rattraper plus tard en se faisant oublier. Il regrettait que les présentations aient aussi mal commencé, mais qu’y pouvait-il si son colocataire était d’une humeur de dogue ? Certes, son attitude n’avait en rien soulagé son irritation et n’avait fait que l’envenimer, mais ce n’était pas sa faute si il était arrivé déjà bien remonté et prêt à mordre quiconque commettrait le moindre faux pas.

Il fut le premier à baisser le regard sous la pression de celui de Noctis. Sa tactique s’étant révélée peu fructueuse, Akira ne releva plus rien et se concentra sur le livre qui renfermait le shuriken dont il avait eu l’idée d’en faire un appât puisqu’il parlait à un hunter avec une connaissance approfondie des armes de cet acabit. Enfin il le supposait et il avait raison de croire que cette fois le hunter ne résisterait pas à l’envie de lui répondre. Lorsqu’Akira exhiba le shuriken, Noctis parut véritablement intéressé par l’objet, toute trace d’énervement ayant disparu comme par enchantement. Il se paya même le luxe de s’adresser à lui, alors qu’Akira avait pratiquement dû le sortir de ses gonds pour qu'il décroche quelques “amabilités”. Akira adopta l’attitude contrainte de quelqu’un qui ne prend aucun plaisir à sa victoire, il s’assit en tailleur sur le lit, le livre qu’il feuilletait toujours posé sur les genoux. Il ne savait  rien de cette arme, mis à part qu’elle ne pouvait pas lui faire le moindre mal pour l’avoir lui-même vérifié, et comptait justement sur les lumières du hunter pour l’éclairer. D’après les renseignements fournis par ce dernier, le shuriken était une arme à part, même par rapport à celles dont se servent les hunter en général. Cette arme lui avait été transmise par sa tante qui la tenait du médecin, dernière personne à avoir vu sa mère en vie, la piste s’arrêtait là. Ce fut bientôt au tour de Noctis de réclamer certaines explication ce qu’Akira estima légitime, il jugea cependant préférable de taire certaines informations à Noctis. Pour ce qui était de dévoiler des informations le concernant, Akira était plutôt avare.

- Je te dois bien quelques renseignements en échange de ceux que je t’ai arraché. J’en sais assez pour savoir que vous avez une raison d’exister et que cette raison se trouve au sein même de cette Académie. Par contre il y a des choses que j’ignore et la provenance de ce shuriken en fait partie. J’ai une bonne raison de te poser ces questions, il se pourrait bien que l’homme qui a lancé cette arme mortelle soit un assassin.

Un flot d’émotions contradictoires submergea Akira en mentionnant le renégat qui s’était attaqué à sa mère. De l’indifférence surtout, il s’en servait en manière de bouclier pour faire rempart à des émotions bel et bien réelles même s’il les avait bannies de son coeur stérile. Mais il ne pouvait nier ressentir en ce moment même de la colère à l’égard d’un homme qu’il ne connaissait pas. Son rythme cardiaque s’accéléra, comme si son principal moteur était la colère. Son visage se crispa une seconde avant de se fermer hermétiquement, reprenant sa fonction de masque à l’expression figée, presque désinvolte. La colère continuait cependant de bouillir en lui accompagnée d’un puissant sentiment d’injustice et de déréliction. Ces émotions n’étaient rien à côté du besoin de savoir la vérité, avoir été dans l’ignorance pendant des années l’avait rendu quasi maladif. Savoir ne le contenterait pas, il voulait que cet homme regarde dans les yeux le garçon dont il avait tué la mère, l’empêchant ainsi de jouir d’une enfance heureuse et d’être véritablement heureux. Un spasme léger contracta le coin de ses lèvres en imaginant ce qu’il pourrait infliger à cet homme. Cette fois il ne briderait pas ses émotions.  

- Est-ce que tu sais quelque chose qui pourrait m’être utile ? D’après ce que je comprends, cette arme a une particularité qui la rend unique, il devrait donc être simple d’identifier son propriétaire.

Pour la première fois il regarda Noctis avec des yeux qui ne dissimulaient rien de l’empressement et de la colère auxquels il était sujet. Il regretterait peut-être d’avoir laissé cette faille le percer à jour quand il serait si facile de laisser l’indifférence engourdir ses sentiments. Tout cela lui était bien égal, que Noctis puisse le voir ainsi ne l’affectait en rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noctis L. Zayn

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : Cross Academy

MessageSujet: Re: Entre âmes semblables [Noctis] -Terminé-   Mar 10 Sep - 10:11

Oui, il avait montré les crocs sans hésiter, mais on lui devait au moins le contrôle de soi. Noctis avait été mis dans ses retranchements, poussé aux limites de la patience. Et n'étant déjà pas déjà d'une humeur agréable, il lui en avait fallu de peu pour ne pas perdre pied totalement. De plus, son colocataire n'était pas des plus sympathiques à première vue. Ces mots tranchants, ces gestes curieux et son visage impassible en faisait une sorte d'adversaire tout bonnement mauvais. Et pourtant, l'explosion n'avait pas eu lieu et n'aurait peut-être pas lieu d'être. N'était-ce pas étonnant ? Il semblait que le Blondinet avait décidé de changer de stratégie, l'appâtant avec ce qu'il fallait. Impressionnant... Mais ce n'était point le meilleur. Il avait attiré, attisé totalement le chasseur qui se trouvait pris au piège. Comme un enchantement, la situation s'était quelque peu retournait. De l'énervement, l'ennuie et l'irritation, ne restait plus que qu'un curieux mélange d'intérêt, d'interrogation et un sérieux professionnel. Le calme nouveau de Noctis pouvait surprendre, tout comme son comportement presque... agréable ? Oui, presque, car il n'en restait pas moins impassible. Le regard fixe, semblant interroger l'arme par ce dernier. Le plus important était d'oublier la première impression, chose peu faisable. Car il semblait pouvoir contenir un flot d'émotion limité et qu'en cas de curiosité non satisfaite venant du blond, il risquerait d'exploser.

C'était simple : Noctis était en ce moment une véritable contradiction. Amère. Curieux. Intéressé. Attendant son camarade au tournant et pouvant se braquer à tout moment. Et pourtant, il s'était considérablement adoucis. Jouant, évaluant et réfléchissant à l'objet se trouvant dans sa main, un souvenir lointain vint se placer au-devant de la scène. Relevant les yeux, il fixa sans ciller Akira et l'écouta attentivement. Chaque détails prenaient place dans son esprit, il n'oublierait pas. Non, chaque mots. Tout était classé dans son esprit, histoire qu'il n'oublie rien. Maniaque des détails, observateur de nature, c'était devenu plus qu'une habitude, un tic. Bien que l'étudiant réponde, le gardien trouvait tout cela encore bien trop flou, mais pourtant, l'image du souvenir devint plus précis. Et si ? Noctis, se contenta d'acquiescer sans un mot. Préférant assimiler en silence le peu d'information obtenue pour le mêler à celle qu'il possédait. Doucement. Surement. Un début de réponse allait se former. Le temps était simplement ce dont il avait besoin. Et pourtant, il semblait que son voisin de lit ne puisse pas attendre.

Avec attention, le Brun ne détacha pas une seule seconde ses iris de son interlocuteur. Aussi irritant, indéchiffrable avait-il été au début, en ce moment, sous ses yeux une métamorphose se déroulait. Aussi infime soit-elle, il la remarqua. Ce visage impassible pouvait-il donc ressentir des émotions en racontant une telle chose ? Noctis se gifla mentalement. Bien évidemment que cet homme ressentait des émotions. Il les camouflait peut-être. Ou simplement, il ne ressentait que celle trop intense ? Qu'en savait-il. Mais une chose était certaine : ce shuriken qu'il tenait, possédait le pouvoir d'exposer les sentiments de ce garçon. Il avait donc une histoire, un passé commun ? Il devait en savoir plus. Qui était ce Blondinet ? Comment avait-il appris leurs existences ? A qui appartenait ce shuriken ? Et qui était l'homme le maniant ? Ces deux dernières questions intéressants davantage le chasseur, il se concentra un peu plus. Un détail le stupéfia. Ces yeux d'un azur étonnant et vide, venait de prendre vie. Clignant des yeux, il baissa des yeux, bien trop déboussolé d'avoir entrevu ce regard... torturé. C'était ainsi qu'il l'interprétait. Colère, douleur, empressement. Le tout émanait aussi de la voix de l'homme. Reprenant contenance, il posa le shuriken au sol et s'installa plus confortablement à côté. Il avait une piste. Du moins, un léger début. Mais il fallait mettre tout au clair, une fois pour toute. Il ne faisait pas confiance, et les réponses obtenues ne le contentait pas. Il allait poser les cartes sur la table une bonne fois pour toute. Relevant le visage vers son camarade, le sérieux, la force d'une futur décision, et la fermeté prit place dans ses yeux. Sa voix froide, se fit lourde de ce qu'il allait dire.

« ⎯ Je préfère que les choses soient claires. Tu vas devoir t'ouvrir un peu plus si tu souhaites des réponses. De plus, il se peut que je puisse t'aider. Mais, il va falloir jouer un minimum dans la confiance. Fait qui, je pense, risque de nous poser problème à tous les deux. Son visage prit alors une de ces expressions entre la douceur et l'ennuie dont il avait le secret. Mais, tu sembles avoir besoin d'aide... Alors peut-être que je peux t'offrir la mienne.»

Le mot offrit avait eu bien du mal à s'échapper de ses lèvres. De plus, quand il se rendit compte des paroles prononçaient, il se mordit violemment la lèvre. L'altruiste qu'il était, avait encore sonné et la curiosité du sujet mit sur le tapis par Akira, l'intéressé bien trop pour qu'il puisse passer outre. Au final, tout deux serait gagnant ? Mais, il avait été... trop doux et il n'aimait pas cette facette de lui. Pourquoi devait-il aider chaque personnes dans le besoin ? Sans doute, à cause de sa propre situation... Observant la réaction de l'étudiant, il décida de lui offrir un début de réponse, histoire de l'appâter à son tour. De toute manière, quel que soit la réponse, il se renseignerait pour sa propre curiosité.

« ⎯ Les armes anti-vampire ne sont pas répertoriés avec leurs possesseurs. Mais, il se peut qu'il existe un... document en regroupant certaines, les inhabituelles... De plus, chacune d'elles, appartient à un hunter à sa naissance. Leur aura s'attirant, une arme anti-vampire, ne pourrait être utilisé à 100% par un autre, mais comme je l'ai déjà dit le chasseur en question, n'est pas revenu chercher son arme. Il se peut que ce ne soit pas l'arme qui soit spécial, mais l'homme. De ce fait, l'arme ne te sert à rien pour tes recherches.»

Noctis s'autorisa un sourire. Le dit Akira voyait-il où il voulait en venir ? Certains hunters étaient uniques, spécial. Le directeur l'était. Le sous-directeur, le chef de la guilde, Zero... Elemina et lui-même l'était aussi. Des talents cachaient, un don spécial, des réflexes étonnants, une intuition inouïe, . Tout hunter digne de ce nom était spécial à sa manière. De ce fait, jamais armes et chasseur n'avaient été regroupées dans un registre, cela demanderait bien trop de temps.

C'était simple. Il avait accès à la bibliothèque de la guilde. Zero était son sempai. Son maitre était le sous-directeur. Sa mère était dans les petits papiers du directeur. Il avait donc une relation privilégiée dont il n'usait pas auprès du directeur et chef de guilde. Mais si besoin était, il pouvait en user.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Amane

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 31/08/2013
Age : 24
Localisation : Là où il y a des cookies !

MessageSujet: Re: Entre âmes semblables [Noctis] -Terminé-   Dim 15 Sep - 14:13

L’intérêt croissant de Noctis pour cette arme anti-vampire était pour Akira un réconfort dans la mesure où il n’était désormais plus le seul dans cette démarche d’investigation. Une chance que Noctis soit un hunter, sinon il aurait pu observer le shuriken encore longtemps avant d’obtenir une réponse. Qu’elle lui soit fournie le jour même de son arrivée était presque trop beau, la chance était apparemment de son côté, restait à savoir jusqu’à quel point elle lui faciliterait la tache. Il n’avait jamais vraiment envisagé à ce qu’il ferait s’il retrouvait vraiment la trace de son homme, ne se focalisant que sur le moyen qu’il mettrait en oeuvre pour atteindre son but. Mais que ferait-il s’il l’avait en face de lui ? Akira n’était pas un assassin, l’envie de faire mal à cet homme lui paraissait cependant tellement séduisante. Lui infliger un châtiment sans le tuer serait de bonne guerre mais ça ne changeait rien au fait que s’en prendre à un homme constitue un acte condamnable : aussi légitimes soient les motivations à l’origine de ce geste, aux yeux de la lois elles ne valaient plus rien. Ce cas de conscience n’avait jamais vraiment préoccupé Akira dans la mesure où il se croyait encore loin de son objectif, maintenant que ce n’était plus le cas, il lui fallait affronter cette part de lui-même qui mourrait d’envie d’en découdre. Jusqu’où irait-il par vengeance ? Lui-même ignorait la réponse à cette question, mais il préférait garder ce détail sous silence. Noctis ne lui livrerait pas cet homme si Akira lui avouait être encore incertain quant au sort qu’il comptait lui réserver. Encore fallait-il qu’il sache à qui elle appartenait, sur ce point le hunter resta évasif même s’il devait en savoir plus long qu’il ne le prétendait. Il n’était simplement pas disposé à vider son sac, du moins, pas sans une compensation.

Le chantage était trop évident pour ne pas l’ignorer. Ainsi, c’était maintenant au tour de Noctis de mener le jeu, retournement de situation auquel Akira s’accommoda sans rechigner, sa défaite ayant eu largement l’effet escompté dans la mesure où elle avait permis de desceller les lèvres du hunter. Il fallait avouer qu’il n’y avait pas que pour ses connaissances en matière d’arme que le jeune homme l’intriguait. Il avait l’air différent, et il l’était manifestement, après tout ne venait-il pas d’un monde différent du sien ? Un monde où des vampires et des hommes armés d’artefacts se livrent un combat acharné depuis la nuit des temps ? Tout cela relevait pratiquement du conte de fée et pourtant, quelque part hors de la vue des mortels, de pareilles scènes se produisaient. Et l’homme qui se tenait devant lui faisait part intégrante de ce monde rempli de mystère, un monde auquel Akira aurait lui aussi dû faire partie. Qu’il en soit exclu à cause de sa condition d’être humain avait toujours attisé chez lui une vieille frustration, une frustration qui remontait à l’aube de ses premiers souvenirs. Au fond, avoir la mort de l’assassin de sa mère sur sa conscience ne le rendrait pas plus fort, ni moins humain, juste plus torturé encore. Quand bien même il ne tirerait aucun avantage de cette rencontre, il tenait tout de même à le confronter et en finir une bonne fois pour toute avec cette histoire qui durait depuis trop longtemps déjà.

Assis sur son lit, il sortit de sa méditation juste à temps pour entendre Noctis énoncer ses conditions. Akira trouvait son attitude beaucoup plus conciliante et lui en était reconnaissant. Peut-être qu’il comprenait ce qu’il ressentait et qu’il avait vraiment envie de l’aider même s'il n’avait pas du tout donné cette impression au début. S’il l’avait mal jugé alors Akira devrait oublier tout ce qu’il croyait savoir sur son colocataire, car il ne s’agissait peut-être que d’une carapace destinée à décourager. Ainsi son côté revêche cachait-il en vérité une personne soucieuse d’aider son prochain ? Une telle personne méritait amplement les informations que détenait Akira qui pourrait aller jusqu’à confesser le meurtre de sa mère. Mais quelque chose le retenait encore, sans doute le fait qu’il ne se confiait jamais. Il avait cependant été trop loin pour s’arrêter en si bon chemin et si parler de tout ça lui coûterait énormément, c’était un mal nécessaire.

- Tu me fais dire des choses qui ne regardent personne en dehors de moi-même. Je ne l’ai jamais raconté à personne, pas même à mes plus proches amis. J’espère que ça te conviendra comme monnaie d’échange, je n'ai rien d'autre à t'offrir.

Son flegme était revenu, mais s’y était ajouté une certaine méfiance. C’était une première pour lui, bien sûr Sachiko savait tout alors il n’avait pas eu à lui révéler quoi que ce soit, mais à ses amis il avait préféré taire la vérité. De toute façon qui aurait cru à son histoire ? Quelque part, que ce hunter et lui ne soient pas proches ne rendrait-il pas au contraire les choses plus simples ? Pas de compassion inutile de la part du hunter. Il n’avait qu’à faire comme s’il débitait une banalité, sans montrer davantage d’affectation que s’il s’agissait d’un fait divers.

- Ce shuriken, on l’a retrouvé dans le corps de ma mère, enfin, dans ce qu’il en restait. Elle était un vampire sans histoire qui ne faisait de mal à personne. Qui qu’il soit, son assassin n’avait aucune raison valable pour attenter à sa vie. C’est pourquoi j’ai dit qu’il s’agissait d’un meurtre. Etant donné la nature de l'arme, j'ai rapidement compris qu'il appartenait à la guilde. J'ai fait des recherches sur les hunters alors je sais de quoi il retourne.

Il sentit sa carapace d’indifférence voler en éclat alors que se peignait sur son visage une expression où rage et chagrin se livraient un combat incertain.Tout se brouilla autour de lui, l'immense faiblesse qu'il avait ressentie plus tôt refaisant surface. C’était trop dur, il n’y était pas préparé, il était fragile, tellement dénudé. La tête rentrée dans les épaules, les poings serrés si fort que ses articulations blanchirent, il poussa un faible gémissement pareil à celui d’un animal blessé avant de s’avachir et de retomber sur le lit, inconscient. Un ronflement sonore s’échappa d’entre ses lèvres entrouvertes.


[Hrp : pour moi c'est la fin de ce rp Wink tu peux répondre à la suite si tu le souhaites. On reprendra cette conversation pendant le bal]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre âmes semblables [Noctis] -Terminé-   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre âmes semblables [Noctis] -Terminé-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après-midi entre vieux amis [PV manu][TERMINÉ]
» Céladopole Acte III : Confrontation entre rivaux ! Daisuke VS. Trey [Terminé]
» Quelque part entre Nashville et Louisville [Piers - Terminé]
» Braquage entre gentlemen [Pv Haron][Terminé]
» Discussion entre hommes [PV][TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Allons jouer :: Corbeille :: RP Terminés-
Sauter vers: